Magazine Journal intime

Bonjour Tristesse

Publié le 23 septembre 2008 par Mamancelib

Je suis triste depuis hier soir… Un peu désemparée, un peu déçue, un peu désabusée, un peu amère, un peu peinée…

Mon amie est partie de chez elle ; pour quelques jours, pour le moment, mais j’ai bien peur que ce soit définitif. Le climat chez elle devient invivable. Son homme oscille entre faire des efforts qui ne lui ressemblent pas du tout et des crises de jalousie démentielles. Il fait tout ce qu’elle a attendu pendant des années, mais trop tard, trop dans l’excès, de façon trop peu naturelle. Ses crises de jalousie, je le comprends : il sent qu’il y a quelque chose qui cloche, il cherche, jusqu’à ce qu’il trouve…

Mon amie, elle, est au bord de l’épuisement physique et moral. Elle a perdu 8 kilos en moins de trois semaines, ne dort plus… Elle n’arrive pas à prendre le recul nécessaire, elle a besoin d’air… Elle n’est pas partie pour « l’autre », mais pour se retrouver un peu… Je crois sincèrement que cet « autre » a été un élément déclencheur à tout ça, pas une cause…

Je suis triste pour eux… Pour leurs enfants… Pour lui… Pour elle…

Encore un couple auquel je croyais qui ne s’effondre… Ils ont des torts, l’un comme l’autre, certes. Mais, punaise, un couple qui dure, ça n’existe plus ? L’Amour, le vrai, celui qui résiste à tout, celui qui donne envie de se battre et de soulever des montagnes, ça n’existe plus ? Ces couples qui sont unis, qui irradient, qui ont une force inexplicable, ça n’existe plus ?

La vie est bizarrement faite… Ma meilleure amie se marie, une autre vient d’avoir un bébé, et de l’autre cette séparation pour le moins inattendue. C’est étrange. C’est triste. J’aurais aimé que mes amis ne passent pas par là, qu’ils ne connaissent pas toutes ces questions sans réponse, que leurs enfants ne soient pas au milieu de tout ça…

Il faudrait que je sois optimiste, que je me dise que ces quelques jours de séparation vont leur faire du bien à elle comme à lui, mais, je n’y crois pas, malheureusement. Même si je le leur souhaite du fond du cœur… Mais, la voix de mon amie semble indiquer que j’ai toutes les raisons d’être pessimiste…

Après ça, comment voulez-vous que je croie encore à ce qu’on appelle l’Amour ? Je vois toutes ces séparations qui s’enchainent, tous ces couples qui se défont, ces vies qui tentent de se reconstruire ensuite… Oui, ça me renvoie aussi à ma séparation, aux divers échecs que j’ai vécus ensuite et c’est certainement pour ça que ça me touche…

Mais d’un autre côté, je me dis que j’ai de la chance aussi d’être là où j’en suis aujourd’hui, sans remords ni regrets. Je me dis aussi qu’il y a des gens qui s’aiment, qui savent aimer et que c’est surtout ça que je devrais garder en tête… mais j’ai du mal…

Bon, allez, si je me faisais un p’tit coup de carioca pour me mettre dans le bain du mariage de ma meilleure amie ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamancelib 37 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog