Magazine Journal intime

Comment maigrir sans effort

Publié le 07 novembre 2008 par Chondre

J’entends parler de cette potion magique miracle depuis quelques jours dans mon entreprise. Dans les couloirs, devant la machine à café, aux toilettes. C’est incroyable. Il parait qu’il est possible de perdre facilement du poids. Juste en buvant un produit lacté au goût chocolat. Candia a eu la bonne idée de distribuer des échantillons de son nouveau produit minceur à la sortie de certaines bouches de métro et compte sur le bouche à oreille pour propager la bonne parole. Mais si. Si si. La ménagère de moins de cinquante ans qui a le cancer de l’adipocyte localisé aux hanches, le trentenaire actif qui souhaite se débarrasser de ses petits bourrelets ou la quadragénaire au ventre qui pendouille et aux fesses molles sont les cibles de ce produit miracle contenant un principe actif exclusif et mystérieux, le Fabuless. C’est Fabuleux.

Mais qu’est-ce que le Fabuless? Juste une émulsion dite “huile dans eau” composée d’huiles de palme et d’avoine fractionnées (2,5%) incorporée dans une solution de lait à teneur réduite en lactose (95%), de poudre de cacao, de protéines de lait, d’extrait de thé vert, de stabilisants (E407, E460, E466), d’édulcorant et enfin d’antioxydant. Cette émulsion brevetée aurait été développée par une entreprise basée aux Pays-Bas et serait vendue comme régulateur de satiété. D’après Candia, Silhouette Active permet de retarder l’assimilation des aliments de quatre à huit heures, ce qui déclenche un signal de satiété en direction du cerveau et vous permet donc de réduire votre prochaine prise alimentaire. C’est donc la meilleure alternative à la lobotomisation ou à la suppression de l’estomac. C’est très simple, il suffit de consommer une ou deux briques de 20 ml par jour. Le Fabuless n’est pas un produit récent. Il a déjà été lancé dans de nombreux pays et même nommé aux trophées européens de l’innovation il y a deux ans. Innovation, cela veut dire tout et n’importe quoi. Parle-t-on d’innovation marketing ou d’innovation dans la gestion de l’embonpoint? J’ai bien ma petite idée.

Le plus irritant est certainement la mention “cliniquement prouvé”. Lorsqu’une étude clinique est réalisée, elle est strictement encadrée et les résultats doivent-être détaillés. Un nombre suffisant de sujets doit être inclus, des objectifs primaires et secondaires sont strictement définis, objectifs obéissants à des critères statistiques (oui c’est un peu chiant et ça file mal à la tête) très strictes. Associer la clinique à un produit de grande consommation lui donne une respectabilité et surtout laisse penser qu’il est vraiment efficace, à l’image des campagnes publicitaires Actimel (booster le système immunitaire avant l’hiver), Essensis (améliorer la qualité de la peau) ou enfin Danacol (faire baisser le taux du mauvais cholestérol). C’est le mélange des genres. On appelle cela un Alicament. La compagnie laitière reste vague sur l’emballage mais donne des références bibliographiques sur son site internet. Trois études dites cliniques sont citées. Elles remontent aux années 2000, 2001 et 2002 et sont publiées par une seule équipe britannique.

Une publication issue d’une revue dite “sérieuse” est facilement consultable (Burns et collaborateurs, 2000). Seuls 60 individus ont été inclus. Les fumeurs, les personnes obèses et les végétariens ne pouvaient pas y participer. Aucune personne n’a eu d’effets secondaires. Les résultats semblent indiquer que le produit aurait, selon certaines conditions (individus, régime alimentaire), un effet sur la satiété à court terme. Une question me gratouille donc le neurone. Si un produit montre une quelconque efficacité clinique, ne doit-on pas le considérer comme un médicament. Si oui, ne doit-il pas être prescrit par un médecin à des individus en ayant véritablement besoin? Enfin, la vocation d’un médicament est-elle de se retrouver au rayon frais entre deux paquets de Kinder Pingui et des briques de Tropicana? A quand une chimiothérapie vendue au rayon nouilles?

Comme tous les produits supposés aider à perdre du poids, il est conseillé de consommer le produit dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique normale. On continue à nous prendre pour des cons. Lorsqu’on respecte ces conditions, a-t-on vraiment besoin de perdre du poids? Enfin, la firme a rajouté à la formulation des extraits de thé vert, reconnus par Madame Michu pour faire fondre le gras, et propose un parfum chocolat pour associer plaisir et efficacité. Seulement voila, côté goût, c’est vraiment pas ça et on regrette vite son Grosquick chéri.

En même temps, si le produit était bon, il ne serait pas efficace, hein ma bonne dame?

J’ai comme une envie de Truffade. Là, tout de suite, maintenant.

:dunce_tb:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le net des fois, c’est du grand n’importe quoi…franchement.

    Don’t stay a virgin, ou le site d’une femme qui te propose, si tu est encore vierge, de ne plus l’être… Tania Derveaux propose, sur son site internet Don’t... Lire la suite

    Par  Binooch
    INTERNET
  • Le monde n’est pas vert

    La nouvelle campagne de GreenPeace (vu chez Gonzague) me file la chair de poule ! Si le présent n’est pas vert le futur a l’air d’ être noir ! Lire la suite

    Par  David Rodrigues
    INSOLITE, VIDÉOS INSOLITES
  • La doctrine en c’loque

    Je reviens à peine du colloque organisé par l’AFDA et l’Université Nancy II, avec le soutien de l’IRENEE, du Conseil régional de Lorraine, du Conseil général... Lire la suite

    Par  Nufroftsuj
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • J’ai reçu mes Supreme Power

    Je me suis fait un petit plaisir pour mon anniversaire : la collection de Supreme Power, série publiée en Marvel Max chez nous. Ce ne fut pas facile, car le... Lire la suite

    Par  Franck Aniere
    BD, CULTURE, LIVRES
  • La drogue c’est MAL !

    La drogue c’est mal ! Et quand on prend du G.H.B, il arrive des misères ! Voilà la preuve : "La tuile"envoyé par laveuvepoignetproductions Si la fille du bar... Lire la suite

    Par  David Rodrigues
    INSOLITE, VIDÉOS INSOLITES
  • Rising Stars n’est pas une série inachevée

    Je rebondis ici sur une conversation entamée avec Stéphane dans les commentaires de l’article sur Supreme Power. Rising Stars, série de JMS que l’on peut... Lire la suite

    Par  Franck Aniere
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Coucou ! C’est moi, Nicolas

    Sarko n’en rate pas une. Devions-nous en douter ? Fallait bien qu’il récupère la libération d’Ingrid Betancourt d’une manière ou d’une autre. Ici, c’est la... Lire la suite

    Par  François Collette
    HUMEUR, SOCIÉTÉ

LES COMMENTAIRES (3)

Par scorpions
posté le 27 mars à 13:20
Signaler un abus

est il possible de tomber amoureux d'une jounaliste tele et resentire un sentiment plus fort que son premier amour ou de sa femme (decedee)simplement par chacune de ses apparitions sur le petit ecran surtout que je ne suis plus tres jeune cette personne m'a fait sortir de mon "black-out" depuis la mort trop prematuree de mon epouse(foudroyee par ALZHEIMER) à 50 ans avez vous eu ce genre de presenti à vous

Par scorpions
posté le 27 mars à 13:20
Signaler un abus

est il possible de tomber amoureux d'une jounaliste tele et resentire un sentiment plus fort que son premier amour ou de sa femme (decedee)simplement par chacune de ses apparitions sur le petit ecran surtout que je ne suis plus tres jeune cette personne m'a fait sortir de mon "black-out" depuis la mort trop prematuree de mon epouse(foudroyee par ALZHEIMER) à 50 ans avez vous eu ce genre de presenti à vous

Par samouraî
posté le 12 mars à 21:32
Signaler un abus

je suis d'accord avec vos écrits. Que toutes celles qui veulent maigrir ne se fassent pas d'illusion, manger équilibrer, faire du sport, et surtout y prendre du plaisir. Voilà les solutions et vous aurez un bénéfice autre qui est de se sentir bien dans sa peau et sa tête et donc d'appréhender d'autant mieux les hauts et bas de votre poids. BIEN A VOUS

A propos de l’auteur


Chondre 8 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte