Magazine Humeur

Jean-Marc Nesme, député pro-vie

Publié le 10 février 2009 par Micheljanva

Pour avoir interpellé Mme Bachelot sur le financement public de la dernière campagne du Planning familial, le député Jean-Marc Nesme est interrogé dans Minute. Extraits :

"La campagne du Planning familial a été déclenchée à trois jours de la Marche pour la vie. Y étiez-vous?

Je n’y étais pas, étant retenu par d’autres obligations. Mais si j’avais pu être à Paris ce jour-là, je m’y serais rendu avec plaisir!

GayLib, le lobby homosexuel de l’UMP, défend l’homoparentalité, qu’en pensez-vous?

N C’est son droit le plus strict, comme c’est le mien de m’y opposer fermement, au sein et en dehors de l’UMP, comme je le fais depuis trois ans. J’ai créé en 2006 l’Entente parlementaire, pour défendre la famille composée d’un père et d’une mère. 314 parlementaires – uniquement de la majorité – y ont adhéré. Donc s’il faut la réactiver, face à des actions menaçant la famille, je la réactiverai. [...]

Le chantier de révision de la loi de bioéthique s’ouvre concrètement cette année. Là encore, c’est, semble-t-il, l’un des chantiers prioritaires de GayLib et des différents lobbys homosexuels, qui en attendent des mesures facilitant l’homoparentalité. Que pensezvous de légalisation des mères porteuses ou de l’accès à l’assistance médicale à la procréation (AMP)?

Je suis totalement contre ! Et cela tombe bien, car je ferai partie de la mission d’information. Déjà, dans le manifeste de l’Entente parlementaire, dont je vous parlais tout à l’heure, nous nous opposions à ces pratiques. Et je ne changerai pas d’avis.

Et en ce qui concerne la fin de vie?

J’ai également fait partie de la mission d’information d’accompagnement de la fin de vie: je suis totalement opposé à l’euthanasie. Et j’ai voté la proposition de loi Leonetti (2005) issue de cette mission d’information parlementaire, dont l’axe central est le développement des soins palliatifs et non pas le suicide assisté.

Et la recherche sur les embryons?

Je pense qu’il faut être excessivement prudent et mettre l’accent sur la recherche [des cellules] souche[s] adulte[s], avant de se focaliser sur l’embryon. D’ailleurs, les premiers résultats publiés dans les revues scientifiques spécialisées prouvent que la recherche sur les cellules souches adultes et le sang du cordon ombilical constituent des champs d’observation et de découvertes très importants, qui pourraient même permettre de délaisser complètement les recherches sur les embryons."

MJ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine