Magazine Humeur

Politique anti-familiale de Nicolas Sarkozy : divisions à l'UMP

Publié le 17 février 2009 par Micheljanva

Outre Christine Boutin et Christian Vanneste, plusieurs membres de l'UMP s'opposent aux projets annoncés par Nicolas Sarkozy.

  • Georges Tron et Philippe Gosselin sont hostiles à la réduction du congé parental, car il ne faut pas «détricoter» un avantage acquis, qui correspond à la durée moyenne dans les autres pays européens.
  • L'éventuelle mise sous condition de ressources des allocations familiales se heurte au refus catégorique des élus UMP : Jacques Myard, Georges Tron, Marc Laffineur, Philippe Meunier, Hervé Mariton...
  • S'agissant du statut de beau-parent, beaucoup sont très réservés. La vice-présidente de l'Assemblée Catherine Vautrin rappelle que «le rôle d'éducation des enfants est dévolu au père et à la mère biologique». Bérengère Poletti juge que «dans le cadre de la famille, toutes les situations sont particulières» et que «si on crée un statut, il faut laisser au juge des affaires familiales une grande liberté d'interprétation». Jean Leonetti craint «un risque de contentieux» entre le parent biologique qui ne vit plus avec l'enfant et le beau-parent qui l'élève. Jean-Frédéric Poisson estime qu'une loi en la matière devrait avoir une portée «très limitée, pour simplifier la vie quotidienne de l'enfant». Hervé Mariton dit «non à la complexification du droit»  et «non à un statut de principe». Thierry Mariani n'est «pas enthousiaste».

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine