Magazine Humeur

L'etrange histoire de benjamin button

Publié le 17 février 2009 par Geybuss

L'ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON, de David FINCHER
L'etrange histoire de benjamin button
Synopsis : "Curieux destin que le mien..." Ainsi commence l'étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d'une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L'étrange histoire de Benjamin Button : l'histoire d'un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l'emprise du temps...
Avec : Brad Pitt, Cate Blanchett,  Julia Ormond
Mon humble avis :Veuillez excuser cette redondance, mais "l'étrange histoire de Benjamin Button" est pour le moins... étrange... je pourrais dire originale, ça ne changerait pas grand chose au sens de la phrase. Par contre, je peux citer des adjectifs tels que bouleversant, éblouissant, intense sans mentir une seconde. Un nourrisson qui nait avec l'état de santé d'un vieillard et qui toute sa vie va rajeunir... Et une petit fille qui elle, devient une femme. C'est donc un film sur deux vies qui vont dans le sens opposé et qui pourtant se croisent et se mêlent.
C'est aussi un film sur l'acceptation des différences, l'amour inconditionnel et absolu, l'acceptation de nos propres failles ou handicapes, le don de soi, les injustices de la vie que l'on acceptent ou qui nous révoltent, et le temps qui passe quoique l'on y fasse. Bref, c'est un film qui traite d'une multitude de sujets et que l'on pourrait voir (ou lire) comme un conte. Après tout, dans les contes, il y a souvent des sorcières, des ogres... Et bien là, c'est un bébé qui naît affreusement laid car vieillard. C'est donc une très belle histoire de 2h35. Certains déplorent le manque de rythme du film... Quel autre rythme que la vie de tous les jours, de tous les âges pouvait il y avoir, puisqu'il s'agit ici de dérouler la vie ordinaire d'un homme pas ordinaire du tout. On se demande jusqu'à quel âge physique du héros Fincher va nous emporter. L'ensemble est donc très émouvant et pas ennuyeux, même s'il n'y a ni gag ni explosions toutes les cinq minutes. Touchant le sont aussi l'espace temps dans lequel se déroule une partie du film, puisque c'est un ancien journal intime qui est lu, auprès d'une mourante, à la Nouvelle Orléans, alors que le trop célèbre et dévastateur ouragan Katrina arrive à toute vitesse.
Les acteurs sont tous époustouflants dans leur rôle et leurs âges. Mention spéciale bien sûr pour Brad Pitt et Cate Blanchette aussi doués l'un que l'autre à simuler tant la jeunesse que la vieillesse, juste avec l'aide de maquillage. A un moment, on retrouvait même le Brad Pitt à l'allure insolente et à la beauté provocante du film Thelma et Louise !  Et puis, personnellement, cela m'a fait plaisir de revoir Julia Ormond, qui se fait trop rare sur les écrans ses derniers temps.
En tout cas, hors de question de conclure un billet sur ce film sans féliciter les fourmis qui travaillent dans l'ombre et dont les noms sont un parmi tant d'autres dans les génériques de fin. Ici, surtout les maquilleurs. "Le vieillissement progressif de Benjamin Button est assuré à la fois par les maquillages spéciaux de Greg Cannom et les effets visuels, supervisés par Eric Barba, collaborateur de longue date de Fincher. Pour assurer son rôle, Brad Pitt a nécessité cinq heure de maquillage par jour". Vous voyez qu'il n'y a pas que les filles qui passent des heures à se maquiller !
Ce grand film ne peut que recevoir des compliments ! Et cette bande annonce vous donnera un aperçu de toutes ses prouesses : réalisation, jeux d'acteurs, maquillages...


L'étrange histoire de Benjamin button-bande annonce- fincher




Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine