Magazine Journal intime

C'est la danse des canards

Publié le 17 février 2009 par Mélina Loupia

Et en même temps, je comprends la souffrance de mon aîné qui me voit rentrer dans les cabinets avec mon appareil photo.
Mais puisque je suis une putasse patentée, certifiée by Mry, quitte à me raser les guiboles aux frais de la princesse, autant donner un peu de ma personne et de ma dignité. Encore qu'une pute à billets sponsorisés n'a plus de dignité, elle a un blog.
Soit Benoît.
Alors voilà.
L'autre jour, après l'avoir visionnée 49 fois dans le mois, je finis par me dire que définitivement, la pub pour Canard Wc Fresh Disc m'exaspère.
Déjà, je déteste Donald. Donc son clone qui couine dans mes chiottes, c'est impensable. Par chance, c'est pas un vrai.
Ensuite, un canard, ça pue du bec, ça mord et ça marche très mal. Alors dans la pub, celui qui fait des bonds partout jusqu'à la cuvette, ça veut dire qu'il tourne aux amphèt's et c'est limite dénonçable à la SPA ou chez Maïté.
Enfin, la formation accélérée pour faire marcher le gun qui dégaine le produit, c'est bon pour les canards. Pas pour moi.
Mais bon.
J'ai voulu tester tout de même.
Mais je sais pas trop modérer mes achats parfois.
Et quand je me retrouve au rayon des trucs à chiottes, c'est pire qu' Alexiane dans la vallée ohoh.
Je deviens un cheval fou.
Intermarché à mis 30 ans à enfin foutre le bazar en rayon. Chapeau les mousquetaires de la distribution.
Alors quand je l'ai vu, j'ai sauté dessus et par peur de manquer, j'ai doublé la dose.
C'Est La Danse Des Canards.C'Est La Danse Des Canards.
Et je suis rentrée à ma maison comme si désormais, le monde m'appartenait.
Et je me suis vautrée dans les chiottes après avoir jeté tous mes sacs de courses en vrac dans l'entrée, avec un petit message subliminal à la gent enfantine qui peuple ces lieux et qui me fait hurler quand elle balance ses Eastpack contre le mur. Après, c'est pas eux qui prennent des mots dans le carnet comme quoi leurs bouquins sont dans un état lamentable et que je dois m'acquitter de la somme des neufs pour les remplacer.
Et j'ai lu et relu la notice, assise sur la cuvette avec le couvercle rabattu parce que j'étais habillée et que je ne souhaitais pas un accident domestique. Oui, parfois, on rêve qu'on fait pipi et on le fait. Alors assise habillée sur la cuvette des WC ouverte, on sait jamais.
Et comme tout est expliqué comme sur les médicaments, avec des images, j'ai aussitôt pensé que la tache me serait aisée.
Alors j'ai tout bien fait comme les illustrations 1 à 4 m'indiquaient, afin d'obtenir comme sur la boite, un joli diamant vert, comme du jade une fois traité, poli et mis en vitrine Place Vendôme.
En lieu et place de ce qui était prévu, j'ai comme qui dirait été relativement satisfaite du résultat.
C'Est La Danse Des Canards.
Et j'ai pas été la seule.
Je vais d'ailleurs probablement vendre le truc aux Experts, puisque tous les curieux, se sentant sous le couvert de l'anonymat en s'enfermant dans mes chiottes n'ont pas pu résister à plonger un doigt inquisiteur dans le trou vert.
Il en résulte d'une part la méchante empreinte digitale, d'autre part un invité qui refoule le Canard WC et qui se précipite dans la salle de bains pour se récurer la paluche au Javel. Honte et déshonneur assurés. Grosse marade aussi.
Mais si c'était ça le malheur.
Le truc qui aurait tendance à me faire aller chercher la hache du voisin et faire une division à virgule avec l'écran de la télé, c'est quand Canard, il dit qu'on a 30 jours de frais et d'asepsie dans sa cuvette.
Là, je m'interroge sérieusement sur le cocktail qu'on lui injecte sous les plumes, à l'animal.
D'une, au bout de 4 jours,déjà, ça sent à nouveau le pipi et le caca dans mes cabinets.
De deux, je doute que les bactéries fuient aux abords de la bouse verte.
Je regrette, mais la bactérie, elle se loge n'importe où elle veut, la bactérie, c'est la reine du squatt.
D'autant plus qu'à en croire la pub, ça voudrait dire que les autres systèmes vendus avant, à savoir les gels, les pastilles ou encore les blocs solides ou liquides étaient de véritables maternités à microbes et autres poils ou traces de freins. Donc avant, on était sales.
Bé après aussi.
Putain, ça m'énerve...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le fric c'est chic

    Quand j'étais petite, la musique que mes profs mettaient pour les anniversaires c'était "le Freak" de Chic. J'ai toujours cru qu'ils disaient : "AaaaaaFRICA ! L... Lire la suite

    Par  Delphine Mach
    BD & DESSINS, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • C'est mercredi - c'est girly - 1ère partie

    J'entends souvent mes petites cop's me dire "je ne sais pas me maquiller" "j'aimerais bien apprendre "comment tu fais ?". Je vous avoue que pour moi c'est facil... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • C'est jeudi - c'est girly aussi

    Suite de la note d'hier et deuxième partie de l'opération "je me make uppe comme un star en 5 minutes chrono"... LES YEUX Après avoir fini de peindre le fond... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • C'est votre premier ?

    Mercredi dernier, un de mes ptits gars a eu son premier. Il m'a permis de revivre ce que j'avais déjà vécu il y a près de deux ans à Barcelone, avec un autre... Lire la suite

    Par  Caju
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • C'est mercredi, c'est 2 conneries...

    En préambule et à tous ceux qui m'ont écrit : JE VAIS BIEN JE VAIS BIEN... La note précédente c'était juste pour rire... Bon Ok, le titre vous a enduits... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Le bonheur c'est quoi...

    Il y a quelques semaines j'ai écrit un billet sur ce sujet... je vais essayer d'en écrire un nouveau qui confirmera ce que je pense, à savoir que ce thème est... Lire la suite

    Par  Virginieb
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • L'écureuil, c'est mon pote

    Avant hier j'avais commis une bêtise sur le fait que si mon banquier de l'Ecureuil me cherchait des poux dans la tête pour un léger (très léger) découvert sur... Lire la suite

    Par  Emanu124
    JOURNAL INTIME, TALENTS