Magazine Nouvelles

Jacques Chessex en fait trop…

Publié le 21 février 2009 par Jlk

ChessexJuif.jpg
Chessex27.jpg

En 1942, un sordide assassinat à caractère antisémite fut commis, dans une écurie du paisible bourg vaudois de Payerne, par un groupe de pauvres types entraînés par deux ou trois fanatiques hitlériens, dont un certain pasteur Lugrin. Arthur Bloch, marchand de bestiaux juif établi à Berne mais venu à la foire de Payerne ce jour-là, fut attiré dans un guet-apens et massacré sur place avant d'être découpé en morceaux, ses restes bientôt engloutis dans le proche lac de Neuchâtel. Ainsi les émules locaux du Führer prétendaient-ils lui faire plaisir à la veille de son anniversaire. Sûrs de leur fait, ils s'y prirent si grossièrement que tous (sauf le sinistre pasteur) furent promptement arrêtés et condamnés à de lourdes peines. Or, ayant passé sa prime enfance en ces lieux, Jacques Chessex a été marqué par ce crime affreux. Après l'avoir déjà évoqué dans certaines proses, il y revient dans Un juif pour l'exemple, récit d'une centaine de pages qui s'est arraché en Suisse romande: après un mois, l'ouvrage s'est déjà vendu à plus de 30.000 exemplaires. Si la qualité du livre n'est pas en cause, le marketing déployé par l'écrivain laisse songeur. Etablissant des parallèles douteux entre le destin de son père (lui-même écrivain et notable impliqué dans une affaire de moeurs, qui s'est suicidé) et celui du pauvre Juif Arthur Bloch, bouchoyé de la plus odieuse façon, Chessex en arrive aujourd'hui à prétendre que le crime de Payerne préfigure Auschwitz.  Et de gesticuler pour que la Municipalité, 70 ans après les faits,  débaptise sa place principale pour la consacrer à la mémoire de Bloch. Et de faire l'impasse sur ceux qui, antérieurement, ont documenté cette affaire aux riches implications sociales et morales, affirmant dans 24 Heures qu'il détient la "paternité" du crime de Payerne. C'est donc dans les colonnes du même quotidien que je me suis permis cette amicale mise en garde...

Jacques Chessex a signé, avec Un juif pour l’exemple, un livre qui fera date au double titre de la littérature et du témoignage « pour mémoire ». Lorsque l’écrivain nous a annoncé, en décembre dernier, le sujet de ce nouveau roman, nous avons un peu craint la «resucée» d’un drame déjà évoqué sous sa plume, notamment dans Reste avec nous, paru en 1965, et c’est donc avec une certaine réserve que nous avons abordé sa lecture, pour l’achever d’une traite avec autant d’émotion que d’admiration. La terrible affaire Bloch pourrait certes faire l’objet d’un grand roman plus nourri que ce récit elliptique, mais le verbe de Chessex, son art de l’évocation, sa façon de réduire le drame à l’essentiel, touchent au cœur.
Cela étant, avec tout le respect que mérite l’écrivain, et même à cause de l’estime que nous portons à son œuvre, comment ne pas réagir à certaines postures que nous lui avons vu prendre ces jours au fil de ses menées promotionnelles, et notamment en s’arrogeant la « paternité » du crime de Payerne (lire notre édition du 18 février), traitant avec dédain le travail documentaire qui aboutit à un film référentiel de la série de grands reportages de  Temps présent, en 1977, réalisée par Yvan Dalain et Jacques Pilet, et au livre de celui-ci sous-intitulé (sic) Un juif pour l’exemple ?
Que Jacques Chessex ne mentionne par cette double source dans son roman n’est pas choquant à nos yeux. Un grand sujet n’appartient pas à tel ou tel, surtout dans un travail de mémoire. Cependant, affirmant lui-même qu’il était «sur le coup» avant Dalain et Pilet, Jacques Chessex pourrait faire croire qu’ Un Juif pour l’exemple n’est qu’un «coup» et qu’il s’agit d’occulter tout concurrent. Or son livre vaut mieux que ça!
Une scène saisissante, dans Un Juif pour l’exemple, évoque le triple aller et retour d’Arthur Bloch, attiré dans une écurie par ses assassins, qui hésite avant de conclure le marché fatal. Nous imaginions cet épisode inventé par l’écrivain, or c’est du film de Dalain et Pilet qu’il est tiré. Il va de soi que ce détail n’entache en rien le mérite de Chessex, mais que perdrait celui-ci à saluer le travail d’autrui ? À cet égard, la posture de Chessex nous a rappelé celle du cancérologue médiatique Léon Schwartzenberg qui, un soir, après une émission de télévision à laquelle participait un jeune romancier médecin de notre connaissance, lui téléphona pour lui dire : cher confrère, le cancer à la télévision, c’est moi !
Dans le même élan écrabouilleur, Jacques Chessex s’est répandu récemment, dans l’émission radiophonique Le Grand Huit, en propos consternants sur l’état de la littérature romande actuelle, concluant à son seul mérite exclusif et à l’inexistence d’aucune relève. Ainsi, le même écrivain qui prétend défendre la mémoire collective, piétine ceux qui, à leur façon, contribuent à la culture commune. Plus rien ne se fait après nous: telle est d'ailleurs la chanson triste des grands créateurs de ce pays virant aux caciques, de Tanner et Godard à Chessex. Or nous osons le dire à celui-ci : cette posture est indigne de toi, frère Jacques : ton œuvre vaut mieux que ça !

Cette chronique a paru dans l’édition de 24Heures du vendredi 20 février 2009.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Jacques Tournier,"Zelda" 2

    p.9:"-Bien-sûr,David-mais c'est très difficile d'être deux personnes à la fois, l'une qui veut ne dépendre que d'elle-même, l'autre qui veut ne rien perdre de c... Lire la suite

    Par  Lauravanelcoytte
    POÉSIE, TALENTS
  • Jacques ARNOLD.

    Jacques ARNOLD fut un important poète français du XXème siècle. Il fut également l'un des fondateurs de la revue de poésie "Jointure". Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Ti jacques boucané

    Cette recette du Ti jacques c'est une amie réunionnaise qui me la donner.Ca l' air super bon!!!! alors faite comme moi, essayer de la faire......et donner moi... Lire la suite

    Par  Dominik72300
    CUISINE, RECETTES, RECETTES SALÉES, SAVEURS DU MONDE
  • « Chai Jacques© »

    Chai Jacques, le Jacques (c’est mon frère) Sa cave t’est ouverte été comme hiver Que tu sois col blanc, col bleu ou colvert, Sans aucune discrimination Quel... Lire la suite

    Par  Frontere
    A CLASSER
  • Jacques Attali en Cassandre

    Invité par Serge Moati à l'excellente émission Ripostes, Jacques Attali comparait la crise de 1929 et celle de 2008. La question était de savoir si les mêmes... Lire la suite

    Par  Cetaitdemainorg
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Joyeux anniversaire Jacques Martin !

    Il reste peu de légendes vivantes de la BD franco-belge ayant participé avec Hergé ou Jacobs à cette incroyable aventure au lendemain de la seconde guerre... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Carpaccio de st jacques

    Pour 4 personnes :- 8 noix de St Jacques- 1 citron vert- 1 avocat- sauce basque Sakari- fleur de sel Emincer les noix de St Jacques. Lire la suite

    Par  Sandrine Brochon
    CUISINE, RECETTES

Magazines