Magazine Journal intime

méditation spirituelle IX

Publié le 25 février 2009 par Moinillon
gregoire le sinaite« C elui qui est las, dit Jean Climaque, se lèvera pour prier. Puis il se rassiéra et reprendra courageusement son premier travail. » Il parle de ce que doit faire l'intelligence quand elle est parvenue à la garde du cœur. Mais il va de soi qu'il parle aussi de la psalmodie. On dit que le grand Barsanuphe fut un jour interrogé sur la psalmodie, sur la manière de psalmodier, et l'ancien répondit : « Les Heures et les odes sont des traditions de l'Église, et il est bon qu'elles nous aient été transmises pour la vie commune. Mais les moines de Scété ne chantent pas les Heures et n'ont pas d'odes. Ils ont un travail manuel, une méditation solitaire, et une prière intermittente. Quand tu te lèves pour prier, dis le Trisagion et le Notre Père. Demande à Dieu de te délivrer du vieil homme. Et ne t'attarde pas ; car c'est tout le jour que ton intelligence est en prière. » L'ancien voulait montrer que la méditation solitaire, c'est la prière du cœur, et que la prière intermittente, c'est la station de la psalmodie. Le grand Jean Climaque dit aussi très clairement : « L'œuvre de l'hésykhia est l'absence de soucis en tout, puis la prière active (c'est la station) et en troisième lieu, l'œuvre indéfectible du cœur. » Tel est le siège de la prière, et donc de l'hésykhia.
saint Grégoire le Sinaïte : chapitres ou méditations spirituelles (3/2)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine