Magazine Journal intime

Loin de moi l’idée de te faire une reflexion blessante, mais…

Publié le 05 mars 2009 par Mika3b

On vous la jamais faite celle là ? pour ceux qui aiment les locutions, le français dans toute sa complexité, cela s’appelle une prétérition : Dire qu’on ne fera pas un truc, suivi juste après du truc en question.

Figure de style, moyen de mettre en évidence un fait… le français est une langue qui permet toute sorte de choses très intéressantes, mais foutrement allergisantes, en tout cas pour cette technique que je viens de vous parler !

Pourquoi est ce que je vous sors un cours de français sur ce blog moi ? pour être franc, fallait que je sorte un article avant de partir en vadrouille plusieurs jours, sinon y’a plus personne qui vient me lire ! (sauf Etnik qui vient me passer le bonjour entre l’écriture de sa saga passionnante). Non je plaisante

;)
en fait on m’a fait le coup quelques fois, dont une fois récemment, et comme ca m’a pas fait spécialement plaisir, je me dis que je vais laisser une trace de ça quelque part pour bien m’en rappeler. Et quel meilleur endroit que mon blog pour cela ? (celui qui me répont DTC, je lui pourris ses com’s !)

Ben oui, c’est comme ça : j’apprécie quand on prend la peine de me parler correctement. Je suis le chien de personne et je ne dois rien à personne. Ceux qui ne le comprennent pas devront accepter, ceux qui n’acceptent pas peuvent m’oublier.

Sinon, je ressens de plus en plus ce blog comme mon espace de reflexion et de partage de pensées “intimes” (prenez pas peur, je vais pas vous parler de mes parties !) (D’ailleurs, en parlant de parties intimes, Fredzone nous a trouvé un site allemand qui propose de déshabiller quelques modèles). La facette “geek” de mon obscur personnage va être moins présente sur Botch-Chi-Kii : d’autres font mieux que moi ce genre d’articles et certains sujets ont tendances à se retrouver en dizaines d’exemplaires. (Le must à l’heure actuelle reste le débat sur la nouvelle version de blogasty : les seuls articles sur la home de ce dernier sont sur ce sujet !) Un peu, ca va. mais bon… C’est compréhensible aussi : les sujets pratiques sur les blogs (digg-likes, customs, SEO, …) intéressent tous les blogueurs à priori et récoltent donc pas mal de visites (c’est le cas sur ce blog).

Alors, au risque de ne plus voir beaucoup de monde, je vais voir à donner un peu plus de mon “moi” ici. le nouveau nom de ce blog le mérite bien

;)
Des sujets traités de la manière de l’article “Les beautés de l’hiver en Taïga” seront plus fréquents (c’est con, c’est celui le moins vu sur blogasty ;)) Si cela vous plaît, alors laissez un petit com’s, c’est utile pour la motivation de savoir que quelques visiteurs apprécient ce qu’on propose, même si on traite pas de sujets “buzzificatoires”. Merci à Etnik, Drine et d’autres blogueurs de m’avoir “ouverts les yeux” en quelque sorte. Ce n’est pas que je renie mon coté “geek qui aime tester plein de services” : Je vais continuer à les tester. juste que c’est pas sur que le bilan de ces tests aillent autre part que DMC !

Sur ce, je prépare ma prochaine vadrouille, qui devrait me tenir loin du web et de ce blog pour une semaine à dix jours. A bientôt pour ceux qui reviendront

;)

En cadeau, et parce que l’ambiance de cette chanson correspond souvent à ce qu’il y a dans ma tête : les paroles de “Ma gueule, vos regards” de La chicane :

C’est mort dans ma tête
C’est l’hiver, la tempête
Loin du sud, mon pays chaud
J’ai le nord dans la peau
Sur mon visage qui me trahit
Se cachent les gens que j’oublie
quelque part sur mon passé
je suis mort, où je suis né
Au seuil du grand boulevard
Mes poèmes, vos mémoires
L’aveugle et le clochard
Ma gueule et vos regards

Je n’ai plus de jus dans les nerfs
C’est le désert dans mon corps
La descente c’est l’enfer
Pis le crime c’est d’y croire
Je boirais le cru de mes peines
Purgerais l’ivresse et ma peine
Mes rêves crèvent et j’hiverne
Je ferai l’amour à la haine

Au seuil du grand boulevard
Mes poèmes, vos mémoires
L’aveugle et le clochard
Ma gueule et vos regards

Au seuil du grand boulevard
à deux pas de l’espoir
J’ai vu la venue de la mort
Ma gueule et vos regards

Wachiya

Add on Yoolink

Tags:blog, musique, préterition, Vadrouille, Web

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Aussi loin que je m'en souvienne...

    ... j'ai toujours aimé écrire... Proprement j'entends... Pas avec des kikoo lol et du sms à chaque lettre... La vraie écriture, avec des mots choisis, sentis,... Lire la suite

    Par  Daftdef
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Plus ou moins loin du soleil

    Plus moins loin soleil

    Je n’ai pas décroché du soleil une seule seconde.C’est comme si ce con de truc brûlant m’avait oublié tout ce temps.A travers la grande baie vitrée je n’ai pas... Lire la suite

    Par  Pffftt
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Moi avant… du temps où je me disais qu’en 2000 j’aurais 36 ans. Et que je...

    avant… temps disais qu’en 2000 j’aurais ans. trouvais loin… croyais même qu’un jour aurais

    Lire la suite

    Par  Orangemekanik
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • trop loin, trop tôt

    Le 26 mai il m'avait écrit qu'il viendrait à la fête avec sa femme, mon amie de 35 années, pour disait-il se joindre à la cohorte de tous ceux que j'ai croisés. Lire la suite

    Par  Tilly
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Loin de la rentrée

    Egal à lui-même, François B. nous fait découvrir de nouveaux écrivains - sur les 600 et des bananes il a le choix - comme Olivier P. d'A., frère de P. P. d'A. o... Lire la suite

    Par  Loïs De Murphy
    TALENTS
  • Un peu plus loin

    Un peu plus haut, un peu plus loin Je veux aller un peu plus loin Je veux voir comment c'est là-haut Garde mon bras et tiens ma main Un peu plus haut, un peu... Lire la suite

    Par  Ginette Payel
    POÉSIE, TALENTS
  • Loin des paparazzi...

    Loin paparazzi...

    Virée à St Tropez, tous les 3, hier... Pour fêter nos 9 ans avec mon ptit homme mais surtout pour prendre le temps, tous les 3, au soleil. Lire la suite

    Par  Melimelo2006
    CÔTÉ FEMMES, ENFANTS, JOURNAL INTIME