Magazine Humeur

Yves Daoudal, miscellanées

Publié le 10 mars 2009 par Micheljanva

Voici quelques propos tenus par Yves Daoudal, invité du Forum Catholique hier soir :

D "La liberté d’expression, c’est un sujet très vaste. En résumé, je suis pour la plus large liberté d’expression, qui soit une authentique liberté. La liberté ne consiste pas à faire n’importe quoi, mais à tendre vers le bien et le vrai, car on n’est libre que dans le vrai et le bien. La liberté d’expression ne comporte pas le droit de blesser les gens, surtout dans ce qu’ils ont de plus cher. Il n’y a pas de droit au blasphème, toutes religions confondues. J’étais opposé aux caricatures de Mahomet, qui sont une provocation inutile, et qui caricaturent ce que l’on a à dire sérieusement sur l’islam."

"La visite éclair [de Jean-Marie Le Pen en 2007] sur la dalle d’Argenteuil allait plus loin dans ce sens, d’une façon qui m’a paru brouillonne et mal préparée. Je ne suis pas sûr que les Français aient gardé le souvenir de l’appel aux «Français de branche», et ceux qui ont entendu parler de cette opération se sont sans doute dit : «Il est gonflé, Le Pen», ce qui n’était pas mauvais.

En ce qui concerne Valmy, j’ai dit à Jean-Marie Le Pen que je n’étais pas d’accord, dans une lettre où je lui expliquais pourquoi. Là, tout me paraissait mauvais : l’impossible récupération d’un symbole maçonnique, une fausse victoire française (il y avait des Français des deux côtés) qui n’était qu’une victoire fabriquée par la Révolution pour la gloire de la Révolution… J’ai refusé d’y aller et de faire mon éditorial de National Hebdo sur ce sujet. C’est la seule fois où j’ai cru devoir, en conscience, dire que je n’étais pas d’accord. Je me souviendrai toujours des regards ahuris, apitoyés, parfois admiratifs, de certains, selon qu’on me voyait en réprouvé ou en martyr. «Quel courage !», ai-je entendu, tandis que certains pensaient très fort : «Il est mort.». Mais je n’avais fait preuve d’aucun courage, j’avais seulement et tranquillement suivi ma conscience, et je ne suis pas mort : Jean-Marie Le Pen ne m’en a absolument pas tenu rigueur. Je me suis dit que si certains courtisans disaient parfois ce qu’ils pensent et ne fuyaient pas les nécessaires débats, tout irait mieux…"

"Je sais bien qu’il est interdit de dire la vérité sur l’homosexualité, car cette vérité est «homophobe» et tombe donc sous le coup de la loi. Ce n’est pas une raison pour mettre en avant de mauvais arguments, ou plutôt de faux arguments, comme le fait Christian Vanneste. Tout au long de l’affaire, le député, agrégé de philosophie, s’est référé à la «morale kantienne» pour étayer son raisonnement : «Un comportement qui ne peut être généralisé n’est pas conforme à la morale kantienne.» Ainsi, premièrement, l’homosexualité serait un comportement, un choix libre de l’individu, qui ne peut donc revendiquer une reconnaissance communautaire. Deuxièmement, ce comportement, s’il était généralisé, aboutirait à la fin de l’espèce humaine, il est donc moralement inférieur au comportement hétérosexuel.

Ce raisonnement n’est pas recevable. Premièrement il est faux que l’homosexualité soit toujours un choix. Même si aujourd’hui elle l’est souvent, il existe des personnes réellement homosexuelles. Et il découle du deuxièmement que le vœu religieux de chasteté serait lui aussi inférieur au comportement habituel des couples, ce qui est inadmissible. L’Eglise, qui ne fait sienne aucune idéologie, kantienne ou non, constate que certaines personnes «ne choisissent pas leur condition homosexuelle» car elles «présentent des tendances homosexuelles foncières». Ce qui est une épreuve : ces personnes sont appelées à la chasteté. Car les «actes d’homosexualité» sont des «dépravations graves», «contraires à la loi naturelle», et ne peuvent donc «recevoir d’approbation en aucun cas». Tant que le Catéchisme de l’Eglise catholique n’est pas interdit, voilà ce que l’on peut dire, et que l’on doit dire."

Michel Janva


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Voyage vers le bleu : Yves Klein

    La terre n'est pas bleue comme une orange, elle est bleue comme IKB ! (IKB signifiant International Klein Blue). Yves Klein, peintre avant-gardiste, est avant... Lire la suite

    Par  Myriam
    CULTURE
  • Yves Rossi : fusion man

    Argh.. je l'ai loupé ce Week-end à la coupe Icare : autorisation préfectorale refusée pour son vol de démonstration. Et il réapparait aujourd'hui pour une... Lire la suite

    Par  Biben73
    A CLASSER
  • Yves Rossy : l’homme à réaction

    Ayant relativement peu d’infos à vous communiquer aujourd’hui, j’ai décidé de revenir sur un sujet qui a fait la une de l’actualité il y a quelques semaines. Lire la suite

    Par  Jpsforever
    A CLASSER
  • Joyeux anniversaire Jean-Yves Delitte !

    Jean-Yves Delitte célèbre aujourd’hui ses 45 ans. Le dessinateur aux bouilles particulièrement reconnaissables et au dessin alerte et imaginatif est l’un des... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Les produits cosmétiques bio made by Yves

    Yves partage ma vie depuis de nombreuses années maintenant. Oh ben non, n'allez pas imaginer que je vous mens depuis bientôt deux ans, je suis bel et bien... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Yves, la culture Bio et moi

    Vous connaissez déjà mon amour immodéré pour Yves Rocher et son parfum Noix de Coco dont j'use et en abuse par caisses entières ? Mais si, je vous le répète... Lire la suite

    Par  Angie21
    A CLASSER
  • Yves Rocher se met au bio

    Le créateur de la Cosmétique Végétale se met à son tour aux produits bio. Sa nouvelle gamme Culture Bio comprend une crème du réveil, un soin réveil du regard,... Lire la suite

    Par  Doukyo
    CONSO

Magazine