Magazine Humeur

La patate au Chili... (option numéro 1)

Publié le 03 avril 2009 par Elis

Pré-post : je présente à l'avance mes plus plates excuses à mes 2 lecteurs d'origine chilienne pour l'inculture crasse dont je vais faire preuve ci-dessous (en même temps j'ai dit que vous étiez beaux).

La patate au Chili, donc, me semble être une excellente option ce soir (je sais, vous tombez du mur, je n'écris pas le matin avant 8h mais bien le soir), parce que :

  • monsieur_patate
    Avec mon exploitation j'aurais de quoi me nourrir.
  • Dans la pampa pas de mobile, pas de wifi, pas d'ondes radio-électriques, magnétiques, juste des ondes telluriques et il suffit de s'y connaître en feng shui pour les combattre (j'ai lu un bouquin sur le sujet chez Nature et Découvertes hier...).
  • J'aurais un âne - alors ok, j'ai peur des ânes, qui ne sont rien d'autre que des petits chevaux, et j'ai peur des chevaux, cqfd. Les ânes sont pratiques comme tout, pour les travaux des champs, pour la laine et pour le lait (ce sera une ânesse).
  • Au Chili je vivrais comme dans les romans d'Isabel Allende, avec des belle-soeurs ethérées qui ont des pouvoirs magiques dans des baraques de malades avec des revenants. Il fera très chaud. Ce sera mystique.
  • Les chiliens sont beaux.
  • Je pourrais vivre en tongs et baskets et avec ma sciatique ça m'arrange de plus porter de talons (d'ailleurs, whouhou annonce officielle ! Je vends mes bottes Darel en 40 !).
  • Dans la propriété d'à côté y'aurais mes copains qui m'ont proposé le plan patate, il feraient aussi de l'élevage (pour varier les menus, et pis je vais pas bouffer mon âne !). J'irais boire du vin chilien chez eux et je rentrerais à pieds.
  • J'aurai un aloe vera en vrai et pas juste dans mes rêves (c'est un rêve accessible, je sais mais toute plante qui passe le seuil de ma maison périt systématiquement en une semaine, donc bon.).
  • Je parlerai l'espagnol grâce à ma DS et mon coach espagnol que j'ai eu en cadeau de départ.
  • Et aussi, j'aurais la patate ! (ce qui n'est pas le cas ce soir, d'où le jeu de mot débile).

Pour toutes ces raisons, je me dis que la patate au Chili finalement c'est une bonne idée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine