Magazine Humeur

Un maire socialiste en garde à vue

Publié le 07 avril 2009 par Micheljanva

D Il s'agit de celui d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Gérard Dalongeville. Un récent rapport de la Chambre régionale des comptes du Pas-de-Calais a épinglé la commune de 27.000 habitants, laquelle accuse notamment un déficit budgétaire de plus de 12 millions d'euros, soit un tiers de son budget annuel de fonctionnement et une "impasse de trésorerie" de 8 millions d'euros. Menacé d'une procédure de suspension pour mauvaise gestion des finances, le maire avait fait retirer lundi soir ses délégations à sa première adjointe Marie-Noëlle Lienemann, qui avait refusé de voter son budget. De son côté, le préfet du Pas-de-Calais a notifié au maire "une procédure contradictoire de demande d'explication", préalable à une éventuelle suspension.

Parallèlement, Monsieur Demarquilly, adjoint à l’urbanisme de Gérard Dalongeville, vient d’être cité directement devant le Tribunal Correctionnel de Béthune, le 26 mai prochain, pour y répondre de «prise illégale d’intérêt».

M. Dalongeville, à l'époque dissident du PS, avait conquis en 2001 la mairie d'Hénin-Beaumont face au sortant socialiste Pierre Dachicourt. Il a été réélu en 2008 face à Marine Le Pen (FN) à la tête d'une liste constituée avec le PS, qui l'a ensuite réintégré.

Michel Janva


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine