Magazine Poésie

BONJOUR ( Paul GERALDY)

Par Elisabeth Leroy

Comme un diable au fond de sa boite,

Le bourgeon s'est tenu caché...

Mais dans sa prison trop étroite

Il baille et voudrait respirer.

Il entend des chants, des bruits d'ailes,

Il a soif de grand jour et d'air...

Il voudrait savoir les nouvelles,

Il fait craquer son corset vert.

Puis d'un geste brusque, il déchire

Son habit étroit et trop court

"Enfin, se dit-il, je respire,

Je vis, je suis libre ... bonjour !".

bourgeon.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Paul Géraldy, poèmes

    Passé Tu avais jadis, lorsque je t’ai prise, il y a trois ans, des timidités, des pudeurs exquises. Je te les ai désapprises. Je les regrette à présent. Lire la suite

    Le 24 janvier 2013 par   Poesiemuziketc
    MUSIQUE, POÉSIE
  • Paul Géraldy – Chance

    Chance Paul Géraldy (Paul Lefèvre, 1885-1983) Et pourtant, nous pouvions ne jamais nous connaître ! Mon amour, imaginez-vous tout ce que le Sort dû permettre... Lire la suite

    Le 09 février 2011 par   Faiza
    CULTURE, LIVRES
  • Absence (Paul Géraldy)

    Absence Ce n’est pas dans le moment où tu pars que tu me quittes. Laisse-moi, va, ma petite, il est tard, sauve-toi vite ! Plus encore que tes visites j’aime... Lire la suite

    Le 05 septembre 2010 par   Arbrealettres
    POÉSIE
  • Bonjour ! de Paul Géraldy

    Bonjour !Comme un diable au fond de sa boîte, le bourgeon s'est tenu caché... mais dans sa prison trop étroite il baille et voudrait respirer. Il entend des... Lire la suite

    Le 04 avril 2010 par   Myrtilled
    JOURNAL INTIME
  • Femme (Paul Géraldy)

    Tu ne serais pas une femme si tu ne savais pas si bien te faire et te refaire une âme, une âme neuve avec un rien. À ce jeu ta science est telle que, chaque foi... Lire la suite

    Le 05 septembre 2010 par   Arbrealettres
    POÉSIE

Ajouter un commentaire

Magazines