Magazine Journal intime

Je me remets de ma journée d'hier... Et quelle journée! E...

Publié le 14 mai 2009 par Veronique_m
Je me remets de ma journée d'hier... Et quelle journée! Entre Machine qui démolit mon boulot en deux-trois phrases innoncentes mais assassines de bon matin, les réunions jusqu'à la fin de la journée tout en gardant un oeil sur les usagers (on ne sait jamais ce qu'ils vont inventer...) et le défilé permanent dans la bibliothèque l'après-midi, et pas des moindres -un suicidaire qui veut à tout prix joindre un certain médecin injoignable, un type qui veut taper sur son voisin d'ordinateur parce que celui-ci écoute la musique trop fort sur son iPod, un autre qui arrive avec un écran d'ordinateur pourri et veut le tester sur toutes mes machines, et j'en passe...
Je les aime, mais y'a des jours, je me demande ce que je fous là... Et bien sûr, c'est ces jours-là que je trouve des offres d'emploi plus qu'alléchantes, mais oups, elles sont à Montréal! Too bad... Mais mon coeur se pince sérieusement.
Une chance, un long week-end s'annonce, avec presque rien au programme. Pas de rando qui tue, pas de rangement de maison, rien. R.I.E.N. Enfin, il y aura quand même un apéroblog samedi soir, au Backstage Lunge (je précise que je n'ai pas d'actions dans ce bar, et honnêtement, je préfèrerais que les concerts et autres soirées sympas se passent ailleurs, vue l'amabilité du service). On s'y retrouve vers 19h, et plus tard dans la soirée aura lieu la 50ème édition d'Electropical. De la bonne musique d'un peu partout dans le monde, n'importe quoi pourvu que ça se danse bien. Ca mettra du soleil dans les coeurs! Ceux qui vivent à Vancouver et lisent ce billet, joignez-vous donc à nous!
Rien à voir avec la choucroute, il y avait des élections provinciales ce mardi, et j'ai voté, in extremis. 19h20, je suis en train de cuisiner lorsque je me souviens soudain que ce serait bien d'aller faire mon devoir de citoyenne canadienne. Je laisse les commandes du four à Mr C., j'enfourche mon vélo et me rends en 2 minutes au bureau de vote du quartier. Lors des dernières élections fédérales, j'ai poireauté 1h pour pouvoir glisser mon papier dans l'urne. Cette fois, pas de problème, c'est hyper rapide. On me donne les petits papiers et je m'installe à l'isoloir (en carton ;-). Et là, l'espace d'un instant, je me sens fortement tentée de voter pour... le Sex Party! Je ne savais même pas qu'ils existaient ceux-là. Je sais qu'on a toujours les fumeurs de pot sur les listes, mais le sex party, jamais vu. Il paraît que dans ma circonscription ils ont reçu 511 votes, soit 2.4% des votes. Y'a des petits coquins dans mon quartier on dirait... Par curiosité, je suis allée faire un tour sur leur site pour voir leur programme, et j'ai été emballée par leurs idées. Faire de la St Valentin un jour ferié -après tout on n'a pas de jour ferié en février, quelle honte- et changer Victoria Day en "Eros day", c'est essentiel, non? La pauvre reine Victoria s'en retournerait dans sa tombe. En attendant, Eros day ou Victoria day, je m'en fous, tout ce qui compte c'est ce long week-end qui s'annonce.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veronique_m 54 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog