Magazine Talents

Plaisir d'écrire

Publié le 16 juin 2009 par Xavier1

Le blog
est  fait
pour...

Oeuvre testament
 

INTRODUCTION :

Œuvre testament de type littéraire, certainement une première sur internet. Il existe peu d'écrivains professionnels blogueurs. Mes lectrices et mes lecteurs réguliers vont sans aucun doute apprécier ma nouvelle prose, et mon style reconnaissable d'après ce qu'en disent des lecteurs connaisseurs.

Règlements de comptes avec des crétins incultes qui se font de fausses idées sur l'auteur du blog et le créateur de la société X.J CONSULTANTS.

Ce long article qui représente plusieurs semaines de long travail, d'ajouts et de suppressions, peut être comparé soit à un bon vin de table sans prétention que l'on goute avec plaisir entre amis dans la cuisine d'une paisible maison de campagne en compagnie du facteur qui marque une pause durant sa tournée, ou bien alors à une petite liqueur sucrée et aromatisée durant un pique-nique en famille qui peut néanmoins faire tousser quelques uns qui se reconnaitrons certainement entre ces lignes. C'est très agréable la vie à la campagne. Le chant des oiseaux dans les arbres, le chien qui aboie et le bruit de l'horloge  comtoise de la taille d'une armoire.

Vous aimez la littérature ? La grande ou la petite ? On peut comparer l'art écrituriel à une ancienne maison faite avec de vieilles pierres. Vous avez d'agréables chaumières et de remarquables châteaux.  VAC est un agréable château sur internet avec des articles qui dépassent les deux milles pages à l'aise. Une sorte de petite encyclopédie en ligne pour les connaisseurs et amateurs du genre. La littérature possède plusieurs genres. Comme il existe plusieurs sortes de vins. Du vin de table au vin de garde. VAC a un bouquet fruité, il a du tambour, c'est une bonne piquette à l'ancienne qui peut faire tourner la tête.

Quoi qu'il en soit, ce long article a été rédigé sur une page Word et travaillé à l'infini pour obtenir cette optimisation que l'on peut qualifier de parfaite,  ou  de quasi parfaite pour certains, et de bâclé pour d'autres, voire de profondément hermétique et prise de tête pour certains. Quelques uns y verront certainement un document publicitaire hors normes. Une source permanente d'inspiration pour les temps futurs.

J'ai bien pris mon temps pour le rédiger avant de le mettre en ligne, je voulais en faire, en cas de procès,  une œuvre géniale mais aussi pour le plaisir d'emmerder les crétins qui se reconnaitraient de les voir contraints de faire exploser leur imprimante  pour faire sortir ce super long post en format 21cm sur 29,7cm qui en réalité est l'équivalent d'un chapitre entier d'un livre, un gros livre de  quatre cents pages. Je pense que même les flics les plus besogneux abandonneront  toutes poursuites et flanqueront à coup de pied ou je pense les plaignants et le fatras d'écrits trop flous, pas assez  explicite, obligé de fouiller dans le texte pour trouver l'objet litigieux. Sans doute que cela fera bien rire aussi les juges dans les tribunaux et que par un effet d'onde de choc ce super long post se propage tel une onde de choc thermo nucléaire, dans toute la blogosphère mondiale. Œuvre traduite en de nombreuses langues, dont certains blogueur connus ou inconnus se reconnaitront à l'aise.

D'autres vont trouver des répétitions, c'est un fait, il y en a, et certaines ne sont pas supprimées, cela afin de mieux souligner le côté scientifique de la rédaction de ce document qui constitue une première inégalée sur internet ce qui est une autre répétition, car un droit de riposte comme celui-ci, le quotidien LE MONDE  m'aurait certainement demandé de lui acheter une double page publicitaire pour l'insertion de ce très long post. Ce qui au fond est tout à fait normal; et m'aurait de toute façon par la même occasion définitivement ruiné. Mais l'honneur restauré. De toute façon, tous mes écrits ou presques remontent dit-on, à tous les ministères. C'est que VAC ainsi que son auteur, sont devenus des institutions.

Ce long article aurait pu être rédigé avec une bonne bouteille de GET 27 à mes côtés, ou peut-être du Marie-Brisard ou bien alors du Label 5, de la Vodka de marque quelconque ou même du saké. J'ai préféré l'eau minérale et le thé vert pour conserver l'esprit clair.

En souhaitant donc que ces minis chroniques puissent vous apporter quelques divertissements et informations surtout, je vous souhaite une très agréable lecture, et quelques grincements de dents pour d'autres.

PARTIE 1 :  
De l'imbécilité et de l'inutilité des critiques en provenance du bas peuple inculte qui se laisse entrainer par la dernière poule qui vient de chanter. Des êtres au fond, incapables de penser par eux-mêmes, le fascisme au quotidien des crétins qui regardent la télévision. Des ringards authentiques.

Administrer un blog comme VAC est et restera toujours un plaisir. Plaisir d'écrire, plaisir de partager, plaisir de servir.  C'est très agréable un assistant de publication en ligne. Vraiment très plaisant. Et il faut le savoir, ce n'est pas nécessairement du goût de tout le monde.  Cela peut absolument frustrer les ignorants qui se sentent offensés par cet intrus que représente un blog. Internet est un truc  un peu particulier qui donne la parole à celles et ceux qui possèdent le savoir et la connaissance et deviennent des sources de savoir eux aussi. Les politiciens regardent ça avec un œil soit inquiet, soit inspiré et les plus lucides s'y mettent pour tenir à jour leurs travaux et transmettre leur idéologie. On en reparlera beaucoup plus loin à la fin de ce très long post.

Penser que l'on peut gagner de l'argent avec un blog est possible, mais à condition de  travailler dur et surtout d'avoir un contenu qui ne soit pas considéré comme trop rébarbatif  pour le commun des mortels. Sur un blog comme VAC pour être certain de gagner  correctement  de l'argent, il faut compter au moins 35.000 visiteurs par jour.  Sur VAC, on en est loin. Mais on s'en fiche.  Ce n'est pas le but principal. Il le deviendra peut-être un jour. Mais ce sera sans doute accidentel.  Par définition, VAC est tout d'abord un blog  site d'entreprise.  C'est-à-dire qu'il n'est pas fait pour attirer le grand public, mais uniquement une certaine clientèle et exposer mes capacités de consultants.  Ce sont des experts marketings, des experts consultants, des journalistes et des chercheurs qui viennent sur VAC. Pas des pétasses de banlieue en chaleur qui trainent sur MSN.  Et encore moins des gens indécis qui ne savent toujours pas hélas pour eux, ce qu'ils vont  ou veulent faire plus tard dans la vie.

A Ivry, il y a encore des crétins, même chez des gens plus éduqués que les  communistes ou la CGT qui pensent encore que je compte sur VAC pour gagner ma vie, alors que j'ai créé  X.J CONSULTANTS qui est une agence de fourniture de contenu rédactionnel.  Ils ne savent pas les ignorants, que je travail comme indépendant  et que je n'ai pas de temps à perdre à faire de la politique en local parce que c'est le cadet de mes soucis. Ils confondent encore blog politique et blog d'entreprise.  VAC est d'abord un blog d'entreprise généraliste et accessoirement de politique. Mais ils ne peuvent pas comprendre cela, preuve qu'en politique il y a encore un peu d'imbécilité. VAC dérange.  C'est un blog à portée universelle généraliste, conçu pour la recherche, par pour  y lire ou y regarder des bêtises.

Donc certains se demande si on peut vivre en faisant ce que je fais, ma réponse est oui. On est dans le business. Nous sommes dans un pays capitaliste où tout s'achète et tout se vend. Des âmes très mal intentionnées à gauche comme à droite font croire qu'on ne peut pas vivre avec ce que je fais. Ce sont bien les politiciens et les coins coins (les suiveurs) qui pensent cela. Mes tarifs sont considérés comme trop élevés alors qu'ils correspondent aux tarifs de la profession. Maintenant même si à droite ils sont fauchés ils n'ont qu'à devenir communistes s'ils n'ont pas les moyens de faire appel à mes services. Je ne suis pas une association et je fais du business.

La plupart de ceux qui critiquent mes tarifs ne sont mêmes pas allés sur mon site professionnel ; ils se contentent du bouche à oreille. Je ne travail pas avec le bouche à oreille, je travail avec le scriptural, quelque chose qui fait peur. Parce que la chose écrite est un métier et laisse des traces. Beaucoup ont peur des traces. Ils pensent comme des bons sauvages à la Robinson Crusoë, qu'on va leur voler leur identité.

Mais X.J CONSULTANTS c'est aussi beaucoup d'activités liés à la publicité et à la communication et au coaching.  Le coaching, certains ne savent toujours pas ce que c'est et ils sont de toute façon bien trop paresseux pour aller ouvrir un dictionnaire. Dans l'hypothèse ou ils en auraient un à la maison. Et puis il faut savoir s'en servir.  Ce n'est pas à la portée du premier ignare venu et ils sont très nombreux à Ivry. Mais Ivry n'est pas le monde fort heureusement, et mes clients sont  à 100% parisiens. Aucune mauvaise surprise, les clients paient sans faire d'histoires. Ce sont pour eux, des tarifs tout à fait normaux.

On s'amuse sur VAC et c'est un partage. Uniquement avec des gens intelligents qui n'ont pas peur de lire et de s'instruire, (il faut le savoir, il n'y en a pas beaucoup) ce qui  n'est visiblement pas le cas chez bon nombres  de rastacouères que j'ai croisé à midi dimanche 11 mai dernier à Ivry centre : branleurs professionnels adeptes de la fumette, pauvres et fils de pauvre sur le plan intellectuel de père en fils, on perpétue la tradition chez les ivrognes consanguins. Quand ce ne sont pas des jeunes hommes peu robustes physiquement aussi stupides  que leurs crétins de parents de ce qui reste des classes moyennes toujours en train de critiquer ma personne. En fait tout est bon pour discréditer VAC. Certes il est vrai que celles et ceux qui discréditent VAC ne sont ni des intellectuels, ni des français moyens mais des français bas de gamme fascistes de gauche.  De toute manière, voire quelqu'un qui travail, ça les fait rire. Il n'y a pas de quoi rire lorsque l'on voit un travailleur travailler en faisant la promotion de son activité de consultant. Mais il est vrai qu'il est à la mode non pas de travailler en indépendant, mais en tant que esclave salarié.

Pourtant je suis soutien de famille, j'ai des responsabilités familiales lourdes et cela fait rire les fascistes ordinaires qui vénèrent Pasqua et Sarkozy. En effet, je n'ai pas que des ennemis chez les communistes et la CGT  mais aussi chez des flics  corrompus et chez des pseudos bourgeois pas spécialement réputés pour être de grands intellectuels, ni même de petits intellectuels. En fait, c'est juste les restes d'une vieille France qui n'est même plus capable d'éduquer ses enfants qui couchent dès l'âge de 12 ans sans pilule et sans capote avec n'importe qui, avec des parents ivrognes et eux-mêmes toxicomanes en dépression totale, cela existe aussi chez les riches.  En particulier chez certains jeunes crétins qui se veulent bourgeois, petits fascistes en costume étroit qui pleurent devant les voyous quand ils se font cerner alors que je leur donnais la chasse quand cela m'arrivait. Je parle des voyous. Je les imagine en banlieue les petits bourgeois encerclé par les voyous qui leur font un sort : la tête dans une poubelle, les fesses à l'air avec une bouteille de bière planté dans la raie. Telle est l'image que j'ai de ces personnes  dont l'argent qu'ils ont provient du portefeuille de papa. Ils ne travaillent pas mais ont de l'argent de poche grâce à papa, alors que moi mon fric provient de ma micro entreprise X.J CONSULTANTS en toute légalité. Je suis adulte, dirigeant d'une petite micro entreprise après une faillite entre 2004 et 2005.  Et ça se développe de plus en plus. J'ai une règle : l'indépendance. Quand je pense que  ces crétins pensent que j'ai besoin de l'argent sale des flics et que ces jeunes crétins pensent à tort pouvoir entrer  à X.J CONSULTANTS ; je trouve cela vraiment risible.  Economie de survie X.J CONSULTANTS ? Non, une économie de vie qui se développe tout simplement. Moi, je ne travail pas chez FLUNCH ou chez MAC DONALD.  Je suis mieux payé en faisant ce que je fais avec mes tarifs. Mieux payé aussi que ces jeunes imbéciles de bourgeois qui travaillent en costume cravate à se faire exploiter dans un bureau. J'en connais qui vivent de l'argent de papa et maman sans rien faire. Aucune productivité. Remarquez, nous sommes end démocratie, ils font ce qu'ils veulent, en ce qui me concerne

Sur VAC, nous sommes profondément anti mai 68. Et anti soixante-huitards. Bien entendu, et cela est une évidence, celles et ceux qui ont fait  ou connu mai 68 ne sont pas tous considérés comme des crapules. J'ai des amis de la génération  mai 68 et qui partagent  avec moi les mêmes valeurs humaines,  morales et idéologiques. Les bases, les fondements de la civilisation. En terme clair, ce ne sont pas des soixante huitards.

VAC, c'est pour les amis. Pas pour les faces d'iguanes que je croise souvent  à la sortie de la fac Pasqua (Léonard de Vinci) à Puteaux la Défense. Ils y font un élevage intensif de crétins là-bas. Remarquez, des faces d'iguanes (c'est typiquement masculin chez les adolescents) j'en croise en banlieue, ainsi qu'à Paris intra muros. Petits fachos qui rêvent de ressembler à Sarkozy avec sa Rolex qui le poursuivra toute sa vie. Un homme raté, un petit minable sans envergure ni talent excepté celui d'acteur puisqu'il a pompé toutes les infos de VAC pour accéder à l'Elysée. Il est impératif que l'UMP le renverse et l'exclu définitivement du parti. Aux oubliettes.

VAC est un site d'entreprise qui expose le savoir-faire en matière écriturielle de X.J CONSULTANTS. C'est un site incroyablement performant considéré comme un site de recherche, un laboratoire.

C'est tout à fait certain, et hautement évident à celles et ceux, c'est-à-dire les crétins et aussi la dite racaille de banlieue qui ne sait jamais rien et qui vit de trafic et qu'on ne trouve jamais ou rarement à leur domicile parce que toujours en garde-à-vue au commissariat,  ou assis par terre dans les cages d'escaliers, je leur dit donc  que je n'attends rien financièrement de VAC, excepté le remboursement de mon nom de domaine et ça marche. Mais plus tard, il se pourrait bien que cela rapporte pas mal un jour. Mais d'ici là, j'aurai mon propre serveur à domicile très certainement.  Mais X.J CONSULTANTS c'est-à-dire mon travail de consultants est bien plus lucratif que VAC. Rien à voir. Et oui. Il y en a qui travail. Et cela rapporte un peu plus. Je ne passe pas ma vie devant la télévision  à me gaver de glace à la crème avec des barres chocolatées et à confondre ensuite la réalité et la fiction comme la dite racaille de banlieue qui se ridiculise un peu plus chaque jour de part son comportement anti social et anti culturel et anti français et anti tout comme le tout à l'égout à force de regarder la télévision. Je passe beaucoup de temps à fabriquer puis à diffuser mes prospectus. C'est un métier. Il est dur mais toute entreprise à commencé de la sorte. Et les clients viennent.

Si mon objectif n'était  que de gagner de l'argent avec ce site blog, j'aurai vite abandonné, ce n'est pas avec ça que je vais gagner ma vie.  En fait pour avoir un blog qui rapporte beaucoup d'argent, autant y mettre des articles qui correspondent au niveau des employés de bureau : quelque chose de bien nul et de bien stupide qu'ils ont l'habitude de lire sur MSN afin qu'ils ne soient surtout pas dépaysés.  Du style Paris Hilton en taule, Britney Spears parti faire du shoping en oubliant volontairement de s'habiller avec gros plan sur les gros seins nus, ou Sarkozy sur la plage avec une femme plus grande que lui de trois têtes au moins le gros bide à l'air. Là, tu es certain de vendre. VAC est un site  généraliste, d'entreprise et de consultants. Pas fait pour les secrétaires ou les opérateurs de saisie qui parlent de Casimir et de l'Ile aux enfants à quarante ans passés. A propos de MSN, il parait que des personnes très mal intentionnés échangent sur moi des critiques incroyablement diffamatoire sur ma personne. On pense en particulier à la ligue des pétasses de la cité Pierre Curie à Ivry sur Seine, qui, pour des raisons inconnues, ont décidé de s'attaquer à moi. Nous ne sommes pourtant pas du même monde.

Que les fascistes du 13e et du reste de Paris intra muros banlieue y compris s'abstiennent de rire.  J'ai un emploi, je travail à mon compte, j'ai un numéro de SIRET et je n'ai besoin de personne.  Et certainement pas des flics de la P.J qui me gonflent depuis deux ans avec leur fric qui provient des caisses noires de je ne sais quel parti politique ou d'économies de l'économie souterraine dont je n'ai pas besoin.  X.J CONSULTANTS est une maison sérieuse. En plus je ne les connais pas ces flics. J'ignore tout de leur identité, encore un réseau qui se croit indispensable. On pense qu'il s'agit de barbouzes amateurs de la P.J aux ordres d'un sénateur ou de quelqu'un de plus élevé. Ils ne doivent pas consulter  VAC ces idiots. Sinon ils auraient honte.  Tout ce que je sais d'eux, c'est qu'il s'agit soit du réseau Pasqua, soit du réseau Sarkozy. En fait les deux sont venus alternativement m'emmerder. A croire les imbéciles, que j'ai besoin d'eux, alors que foutre-Dieu, ma maturité est telle que, avec X.J CONSULTANTS, je prends le relai des institutionnels disons des officiels qui sont censés gouverner pour nous. En terme clair, je suis un décideur qui décide.

PARTIE 2:
Un écrivain, restera toujours un écrivain, comment expliquer un fait comme celui-ci, à des crétins incultes qui surfent sur internet sans rechercher quoi que ce soit de culturel ?

Administrer un blog c'est tellement de travail que s'il n'y a rien financièrement  au bout, 90% des blogueurs abandonnent. Je suis présent depuis 2004. Ce n'est pas l'argent qui me motive mais bien la passion de l'écriture et de communiquer aux autres, les amis, des informations et des découvertes qui peuvent ensuite par extension, intéresser tout le monde. L'argent n'est pas une fin en soi. Mais le temps que les crétins incultes, manipulés par la CGT et les flics ripoux qui me critiquent par jalousie parce qu'ils ne peuvent pas entrer dans  le capital de X.J CONSULTANTS, mais aussi parce que c'est à la mode dans le monde des salariés d'abandonner à la première difficulté et de se contenter d'aller là ou la pâtée est bonne.  Il s'écoulera un temps indécrotablement infini avant que les imbéciles comprennent. Mon business, c'est mon business, et je l'adore par-dessus tout celui de X.J CONSULTANTS. D'autant que pour entrer à X .J CONSULTANTS, il faut du talent, du savoir et des connaissances. Ces flics qui cherchent à entrer dans le capital sont de parfaits imbéciles, ils recherchent l'argent facile, c'est vrai que cette société est destinée à être ultra lucrative, mais uniquement pour la création d'emploi. Les actionnaires s'engagent à se comporter correctement.  Chez nous, on ne licencie pas pour payer les actionnaires et les éventuels apporteurs d'affaire. Et je pèse mes mots. Car voyez-vous, ces crapules estiment que mes tarifs sont trop élevés. Qu'est ce que cela peut bien leur faire. Les flics, les crapules avec leur argent sale, je les emmerde. Ils sont incroyablement protégés à ce propos, impossible de les faire boucler depuis que Sarkozy a fait main basse sur la justice. Je fais ce que je veux à X.J CONSULTANTS.

Mais il y a aussi les attaques politiques. Il y a un nombre incalculable de petits politiciens qui critiquent mon activité et même ce blog.  Il y a aussi des syndicalistes pas bien dans leur tête qui croient que Staline est toujours vivant. Cependant, il y a eut tout de même des changements ces derniers mois. Pourtant, vous avez la très peu intelligente (la dinde) Tartine Aubry qui a repris une de mes phrases qui est je cite :  -« Que l'on peut faire de la sécurité sans nuire aux libertés individuelles ». Je signal au parti socialiste de faire attention, je n'aime pas les copieurs, j'ai déjà remit Sarkozy à sa juste place il y a un an, si je dois sévir de la même façon pour le P.S, alors je le ferai. Je ne laisserai à aucun membre du P.S  la moindre possibilité de me voler la moindre phrase ou idée de mon blog VAC sans lui foutre mon pied ou je pense. Ca ira loin. Mon blog VAC est très étroitement lié aux grands médias et mes coups de pieds aux fesses virtuels à la base, deviennent comme par magie parfaitement réels. On en reparlera un peu plus loin de la raclée suprême administrée par VAC au morveux de l'Elysée. La blogosphère est réellement toute puissante.

Pour preuve que les gens (la plupart, pas tous)  sont des imbéciles heureux forcenés à propos de VAC, j'ai croisé dans le métro sur le quai d'en face dans le 18e arrondissement de Paris, deux jeunes crétins qui critiquaient VAC, ou plutôt moi-même et semblaient les misérables, navrés pour ma personne comme si j'avais besoin de leur compassion à ces lycéens stupides désargentés. J 'ai capté un peu leur conversation à ces deux jeunes crétins parce qu'ils parlaient assez fort pour que je les entende avec en extrait je cite -« Ils ne restent  qu'un quart d'heure sur son site et puis c'est tout ». Fin de la citation. Ils parlaient des lecteurs qui viennent sur VAC, comme s'ils allaient passer  huit à douze heures en  non stop sur mon site. Ils bossent les gens. Ils ne passent pas leur vie sur internet comme certains adolescents lymphatiques et souffreteux qui se demandent pourquoi le monde est injuste et cruel enfermés comme des neurasthéniques dans leur chambre à coucher à fumer des cigarettes. Les crétins débiles aussi mollassons que leurs parents qui attendent tout du gouvernement pour améliorer leur existence.  Et je réponds que  15 minutes  de présence sur mon site c'est pas mal du tout, c'est la preuve que les gens qui viennent lisent au mois les articles écrits dessus, pas comme ces crétins de lycéens et leurs parents qui parlent de VAC sans y être allé une seule fois dessus de leur vie et qui ignorent j'en suis convaincu mon nom patronymique authentique. Les crétins débiles. Et j'ajouterai que les lectrices et les lecteurs réguliers sont des jeunes urbains actifs cadres supérieurs ultra dynamiques qui n'ont rien à voir avec les lycéens souffreteux et stupides vautrés comme des loques sur un quai de métro du 18e arrondissement de Paris.

VAC est apprécié des entrepreneurs, des vendeurs, des PDG mais pas par tous les salariés de la très basses masse à 15 ans d'âge mental  au développement psychomoteur approximatif qui ne sont pas réputés pour leur extraordinaire intelligence, y compris chez certains cadres qui n'ont que le nom de cadre, mais sans en avoir la compétence et la clairvoyance parce qu'ils ne lisent jamais et ne cherchent pas à passer des concours. C'est typiquement français en France de multiplier les cadres du secteur public et privé qui ne lisent jamais ou presque et qui ne servent à rien par rapport au reste des pays d'Europe. Bref passons.

Donc, je demande aux imbéciles qui ne savent rien et qui se contentent d'écouter les bêtises qui se répandent  un peu partout à mon sujet de se taire. Si je continue d'alimenter VAC c'est pour le plaisir; et on oublie beaucoup trop à mon goût que je suis d'abord écrivain, c'est-à-dire, un intellectuel et que je n'ai aucun point en commun avec celles et ceux qui me critiquent. Si ce que j'écris vous dérange, ne lisez pas.  Je travail, j'ai un numéro de SIRET je tenais à le préciser encore. En fait les critiques que j'essuie au quotidien, proviennent des communistes staliniens et de  crétins  fascistes de la CGT qui ont peur de me voir devenir un jour Président de la république, vue que c'est moi et VAC qui l'avons mis à l'Elysée le nabot Sarkozy. Je sais que cela ne va pas lui plaire, mais le boss c'est moi et pas lui. Mais aussi les flics de  Sarkozy qui ne veulent pas que tout le monde sache que tout cela est vrai. Ce serait la démission immédiate.

Vendredi dernier, le 8 mai, des crétins prétendaient que je perdais mon temps à prospecter. Ridicule. Ils ne savent rien des lois de la prospection. Il est à noter que celles et ceux qui me critiquent ne sont au fond que des fascistes qui ont peur de me voir réussir. C'est pourtant ce qui se passe. Je réussis.  Je nage dans le bonheur. Prospecter dans le dur permet d'obtenir des clients à ajouter dans mon réseau. Donc, pour les indécrottables débiles permanents et en puissance qui ne savent rien des lois économiques et du marché, j'effectue en permanence chaque jour qui passe un travail commercial. Les commerciaux, ce sont des durs. Rien à voir avec la masse qui passe son temps à se plaindre à la moindre occasion. Un commercial, ça pense toujours positivement et ça obtient des résultats concrets. C'est mon cas.

Quand je prospecte dans Paris, il est à noter que je ne fait pas la promotion de VAC mais uniquement celle de  X.J CONSULTANTS qui s'adresse à la fois aux particuliers et aux professionnels. Prospecter, c'est dur. Mais c'est très jouissif, c'est un jeu amusant que de prospecter dans le dur. C'est le contraire de la prospection par réseau qui est beaucoup plus confortable en comparaison. Mais c'est la seule solution pour ajouter de nouveaux clients et augmenter les revenus. Je suis à la fois commercial et exécutant. Mon objectif est d'en faire une société anonyme bientôt génératrice d'emplois.  Je n'ai aucun compte à rendre sur le fonctionnement et le rendement de X.J CONSULTANTS. Aucun compte à rendre à la population payée pour beaucoup à ne rien faire, ni aux flics, ni aux politiciens. Je commence à faire du chiffre d'affaire depuis décembre 2008. J'ai prospecté dur pour en arriver là. Je contrôle mon activité qui m'appartient. Je l'ai créé et je ne vois pas pourquoi des flics pseudos bien pensant cherchent à m'attirer dans des embuscades : des bars à putes, des bars à dealers, des bars à problèmes, alors qu'ils auraient pu me téléphoner tout simplement ou m'envoyer mon chèque. Preuve que ce sont des crapules qui veulent entrer dans le capital de X .J CONSULTANTS. La dernière connerie de ces flics ripoux de Pasqua ou de Sarkozy qui vont aller en taule peut-être bientôt, donc leur dernière connerie qu'ils répandent partout est la suivante, l'argent  en question est ma récompense. Récompense de quoi ? Récompense pourquoi ? Récompense à quel titre ? Qui veut me récompenser ?  Toutes mes activités de police étaient je le précise volontairement non rémunérées de ma part. Mes activités de police, sont le reflet d'un échec des politiciens et de leurs magouilles. J'ai été contraint d'affronter le crime organisé de la cité » Pierre Curie à Ivry sur Seine à cause d'une voisine stupide qui couchait avec des flics ripoux, laquelle à déménagé à Vitry sur Seine. Quatre ans de guerre souterraine. Je suis une victime pas un employé de la P.J à qui je donne des ordres à présent. Je suis leader politique en exercice, l'équivalent d'un élu. Je suis un notable.  Et bien sur donc, à ces flics, je leur aurai répondu d'aller se faire voir ailleurs comme il a été évoqués à plusieurs reprises dans de nombreux posts concernant des flics ripoux.  Les flics de Sarkozy  je les emmerde. J'emmerde les flics de ce petit homme. C'est la vérité. Je n'ai pas besoin de la flicaille pour mon business. Mon business, il est honnête. Aucun  flic n'entrera dans le capital. Je n'ai pas besoin de ces crapules de pseudos apporteurs d'affaire. Même  Sarkozy je le saque à coup de pied au cul tout président de la république qu'il est.

Régulièrement, je tombe dans la rue sur des crétins qui n'ont même pas internet à la maison et encore moins sur leur téléphone cellulaire. Je ne parle pas du lieu de travail et qui osent critiquer VAC. Donc pour en revenir à nos moutons, ces crétins imbéciles ne savent pas que je travail pour mon compte et que je fais la promotion de X.J CONSULTANTS et que ce n'est pas parce que j'ai fait un lien sur une page de ce site avec VAC qu'il faut tout de suite prétendre que je fais la promotion de VAC.  J'ignore si les lecteurs comprennent.

J'ai à peine fait le lien de VAC sur X.J CONSULTANTS que cela a créé un scandale, c'est une façon de parler, car pour les petites gens, tout ce que je fais est scandaleux, y compris le simple fait de respirer, c'est-à-dire de vivre, tout le monde prétendait que j'allais avoir des ennuis. Pourquoi donc ?  En fait il s'agit de superstition. Certes il est vrai que le tout petit Nicolas Sarkozy actuel président de la République (sans talent et sans envergure) a pompé la quasi intégralité des articles diffusés sur VAC pour accéder à l'Elysée. J'ai appris via le téléphone arable qu'il était fou furieux quand j'ai  fait de la publicité en fin 2007 pour VAC car toute la supercherie est apparut au grand jour. En fait le misérable s'est écroulé comme une loque (ce qu'il est au fond dans ses costumes trop larges pour lui dans lesquels il flotte dedans comme un petit garçon) ; en fait donc, il a chuté dans les sondages depuis que j'ai envoyé des C.V avec l'adresse de VAC un peu partout à toutes les agences de presse de Paris et de Province que j'ai pu trouver dans le guide de la pige. Résultat : Sarkozy s'est fait crucifier par la presse. Elle est là,  la réalité de la chute du petit morveux à la Rolex volée à son papa.  Rien à voir avec ma pub perso. Comment Pasqua a put laisser passer ça. Un gamin en culotte courte, (Sarkozy)  ça se remarque dans les couloirs tout de même. La sécurité aurait du le signaler aux autorités pour le remettre à ses parents. Pasqua est un manipulateur. Et son poulain a échappé à son contrôle. Comme d'habitude.

Evidemment, hélas, et c'est relativement fatiguant à la longue, mais cela entretien le bloging, Il y aura toujours des ignorants  pour critiquer ce que je fais, à croire que vraiment des malveillants, pléonasme,  cherchent par tous les moyens de s'infiltrer dans mon activité de consultants et n'y parvenant pas, sabotent  le système.  Sans succès. Leurs attaques ridicules me font penser à des petits pygmées qui enverraient leurs lances sur un char Leclerc. Ca fait à peine des éraflures. Enfin ils essaient de multiplier leurs attaques, sans succès heureusement  pour moi. Ce qui est d'ailleurs parfaitement ridicule de leur part et parfaitement inutile. VAC fait tâche d'huile et protège mon activité de consultant en douceur. En fait c'est présentement le cas. S'ils savaient à quel point  leur présence est à mes yeux comment dire ?  Insignifiante ?  Oui, c'est le terme utilisé.  Ils ne sont que des insectes. Des nuisibles. Des cloportes.

Cela fait pas mal de temps que les esprits les plus pervers, conscient du fric à se faire dans ma régie publicitaire, font tout ce qu'ils peuvent pour tenter très maladroitement d'ailleurs, de s'y infiltrer, mais comme je les refoule, ils se vengent en racontant les pires mensonges sur moi et mon activité pour m'empêcher de travailler. On y trouve des communistes et des cégétistes et bien évidemment hélas, des fonctionnaires douteux. Il est hors de question de voir ma future société anonyme gangrenée par des rapaces qui ne chercheront que le profit immédiat au détriment des emplois créés.  J'ai toujours eut en horreur les crapauds de la finance qui tentent par tous les moyens de s'infiltrer dans un business lucratif. X.J CONSULTANTS est lucratif. Alors les flics, vous pensez bien, que je n'en ai rien à faire. Je fais un point d'honneur à choisir personnellement mes investisseurs et à ne laisser entrer que des personnes dignes de confiance dans le capital de  X.J CONSULTANTS doté bien évidemment d'un cerveau capable en plus des capitaux qu'ils apporteront des conseils de professionnels et non pas des conneries de voleurs. En terme clair, les flics et les politiciens n'ont rien à faire chez moi. C'est un coup à se retrouver en garde-à-vue pour trafic d'arme et financement occulte d'un parti politique. Vous m'imaginez tremper jusqu'au cou dans le financement illégal de l'UMP par exemple?  C'est un exemple.  Hors de question. Le business, c'est le business, la politique, c'est la politique. Le mélange des genres, très peu pour moi.

Vous connaissez la dernière à propos de ces crapules de flics qui voulaient entrer dans le capital de X .J CONSULTANTS ? Forcément, je l'ai évoqué un peu plus haut et je le reformule à nouveau; Ils prétendent ces bons à rien que mes tarifs sont trop élevés. Ils me prennent pour qui ces ripoux de Pasqua Sarkozy ? Ils ne savent  rien du business. Mes tarifs sont parfaitement conformes à ceux de la profession. Ces flics ripoux sont les pires vermines de tous les temps. Ces flics là, ce sont des petites vermines sans valeur ajoutée. Méprisables à l'extrême. Je ne me suis pas mis à genoux devant le morveux de l'Elysée, ce n'est pas pour me mettre à genoux devant les flics douteux débiles et complètement ignorants des lois économiques du marché.

Je rassure celles  et ceux  qui suivent mes actions : je ne suis pas dans la  misère. Tout va bien. La prospection fonctionne très bien. Il faut bosser dur. Je n'ai pas peur de travailler.

J'ajouterai encore une chose tout aussi capitale. Des crétins illettrés prétendent que je n'ai pas le droit d'exercer mon emploi et qu'il faut un diplôme. Depuis quand faut-il un diplôme pour être écrivain ? Bill Gates  n'avait pas de diplôme et il a créé Microsoft. C'est un expert  en fabrication de logiciel. Tout comme je suis un expert moi-même en communication, en écriture et en management. Je possède des connaissances universitaires suffisamment élevées pour pouvoir enseigner moi aussi à l'université.

Ce sont des élus communistes du val de Marne et des syndicalistes de la CGT qui tentent de me mettre les bâtons dans les roues en permanence en racontant qu'il faut un diplôme pour faire ce que je fais.  Mais ces communistes et ces syndicalistes de la CGT ne savent ni lire ni écrire, n'ont aucune classe, sont incroyablement vulgaires et grossiers. Je ne suis pas de leur monde, ce sont des cochons puants et incultes. Des voyous. Je suis issue tout de même d'un bien meilleur milieu que ces crapules pour avoir été scolarisé dans des écoles privées où j'ai côtoyé des fils de ministres, de chefs d'Etat étrangers et d'industriels. En fait, je suis bien au dessus de ces clochards.

POLITIQUE

Ce que les français attendent des politiciens, ce sont tout d'abord des personnes instruites et cultivées et non des moulins à paroles qui font des promesses en l'air et ne les tiennent pas par la suite une fois arrivé au pouvoir. Ce qui hélas est la coutume en France et partout dans le monde.  Ce type de profil à vécu et ne correspond  plus aux demandes d'exigence de l'électorat qui recherche à présent des politiciens honnêtes et non des menteurs. Les français veulent  des techniciens, des solutionneurs. Le temps des débiles, des menteurs, des névropathes et des têtes à claques à vécu. Enfin espérons-le pour l'honneur de la France.

Dans un lointain article, j'avais évoqué qu'il fallait envisager le retour éventuel de la monarchie constitutionnelle face à un Sarkozy extrêmement vulgaire, banal et quelconque et vieillissant qui se prend pour un mélange de Kennedy et de Napoléon, alors qu'il ressemble plus à un éboueur du corps de balaie de Paris  derrière le camion pour ramasser les poubelles le matin à  cinq heures. Imaginez-le avec son petit uniforme fluo les manches qui lui couvrent les mains et sa bobine en train de courir derrière le camion poubelle avec ses grimaces à la Louis de Funès. C'est très dur pour une petite cylindrée de courir derrière un camion aussi haut qu'une cathédrale quand on est de petite taille.

Le coup du pouvoir d'achat qui était pourtant facile à réaliser n'a pas été accomplit par Sarkozy. Pourquoi ?  Sans aucun doute parce que c'est un déficient mental. Mais aussi parce qu'il faut bien sur savoir que penser avant de prendre une décision qui concerne l'intérêt général,  et bien il faut de l'instruction et de la culture, ce qui n'est pas sa marque de fabrique.  Il faut avoir lu des tas de livres et en avoir écrit quelques uns mêmes non publiés pour être capable de trouver des solutions aux problèmes concernant la collectivité. Il a des lacunes pour penser. Ce n'est pas un penseur. Cela se saurait.

Mais pour augmenter le pouvoir d'achat, il faut vraiment le vouloir. Il faut le désirer sincèrement au fond de soi.  Sarkozy dit souvent n'importe quoi et fait n'importe quoi n'importe comment. Bref, c'est la vie.  Le problème n'est pas spécifique à sa personne. Si  nous prenons la peine d'observer les autres politiciens de sa génération, ils ne valent pas mieux. Que ce soit au P.S ou à l'UMP, les leaders actuels sont des caractériels et des névropathes. Spécifique à mai 68 ? Oui. Quand on a fumé le joint durant sa jeunesse, cela laisse des traces dans le cerveau : saute d'humeur, immaturité, décisions incohérentes, bugs réguliers du cerveau, incapacité à tenir réellement les commandes de l'Etat sans faire d'erreur de pilotage; oui, la drogue est le responsable de l'imbécilité chronique de ces politiciens.  Une fois que tu y as touché, c'est fini et selon le degré de ta connerie initiale, celle-ci apparait spectaculairement au grand jour.

Lesquels  politiciens d'ailleurs ne sont pas nés  avec un clavier dans les mains. Je veux parler de clavier de machine à écrire. Car ceux qui savent se servir d'une machine à écrire, maîtrisent parfaitement l'outil informatique. Si les politiciens savaient taper à la machine, la plupart d'entre eux sauraient se servir d'un ordinateur et donc seraient capables d'administrer un blog et mieux communiquer à la population leurs pensées et leurs analyses. Mais il n'en est rien.  Ce qui est regrettable. Sans doute sous estiment-ils la puissance de l'internet ; sans doute aussi ne maîtrisent-ils pas hélas, l'écriture. En fait ils pensent à tort que internet c'est pour les souffreteux et les débiles, alors que c'est un média surpuissant et dévastateur pour les élites mais accessible aussi aux crétins de la masse dans lesquels se fabriquent chaque jour des start-up époustouflantes et tout aussi ébouriffantes. Quand on ne maîtrise ni l'un ni l'autre, on devient alors un instrument de pouvoir, un prête-nom. Par exemple, le président de la République actuel, n'est certainement pas le vrai président, mais juste une façade car les vrais acteurs du pouvoir sont comme beaucoup le pensent, les industriels du CAC 40 et quelques courageux qui grattent tout seuls au fond de leur cage.  Des politiciens cependant ont des blogs à la fois politique et généraliste, mais ils sont administrés par des rédacteurs et non par les leaders politiques eux-mêmes. Cela se voit.  Les politiciens eux-mêmes administrent rarement leur propre blog.

N'importe quel imbécile et ignorant de nos jours peut devenir président de la République comme si c'était au fond un télé-radio-crochet, style star académie. C'est une fonction qui n'exige aucune connaissance particulière quand tout va bien. Des serviteurs rédigent des discours pour lui (le président).  Ca fait peur quelque part.  Parce que maintenant, la porte est ouverte à tous les crétins. C'est la vieille doctrine de mai 68 qui veut que les nuls et les médiocres accèdent à des postes à responsabilité alors qu'ils n'en ont pas l'étoffe.  Ce ne sont pas des adeptes de l'exigence. La preuve, Sarkozy est un immature total. On se demande encore comment Pasqua qui s'est fait doubler par Sarkozy à Neuilly dans les années 80  pour les municipales de 1983 a pu soutenir un pareil idiot pour les présidentielles. Moi, j'ai une excuse, je n'en savais rien. Mais voilà, quand ça va mal, qui s'occupe de la France ? Certainement pas Sarkozy.  Mais quand tout va mal, on attend du  Président des mesures concrètes venant de lui-même. Et surtout, qu'il cesse d'apparaitre dès qu'une caméra se présente. C'est une maladie.

Le temps ou l'on mettait des incapables et des malades névropathes au pouvoir suprême est à présent révolu.

Savez-vous que pour se présenter à la présidence il faut avoir 23 ans en France ? Non ? En banlieue c'est normal, ils n'ont aucune conscience juridique et se mettent à plat ventre devant n'importe quel Coluche qui porte une écharpe tricolore. Il y a des Coluche dans chaque commune de France il parait en guise de maire. Pas étonnant que la France parte de travers. Riez, la vie est belle.

En tant qu'adulte, j'assume tous mes écrits. J'attends à présent les retombées nucléaires, et il y aura riposte encore de ma part. J'en ai des réserves en magasin.
Xavier  Jaffré
Bill Gates n'avait pas de diplôme quand il a créé MICROSOFT

VAC  PRESSE

www.xavier-jaffre.info 2004-2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier1 90 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine