Magazine Humeur

Pierre Lellouche et la Turquie : réactions politiques

Publié le 25 juin 2009 par Micheljanva

Lellouche Comme nous l'avons déjà souligné, Nicolas Sarkozy, qui a fait du "non" à la Turquie l'axe majeur de sa campagne pour les élections européennes, installe au secrétariat d'Etat aux affaires européennes un farouche partisan du "oui" en la personne de Pierre Lellouche .

Les réactions politiques ne se sont pas fait attendre. Carl Lang, président du Parti de la France, estime que :

"La nomination fort médiatisée de Frédéric Mitterrand permet à Sarkozy d'occulter une autre nomination, ayant elle une véritable signification politique, celle de Pierre Lellouche. En choisissant comme secrétaire d'Etat aux Affaires européennes ce partisan de l'entrée de la Turquie dans l'Europe, Sarkozy répond à la volonté, non pas du peuple français opposé à ce projet, mais à celle du président des Etats-Unis, Barack Hussein Obama"

Annick du Roscoät, présidente du CNI estime que la nomination de Pierre Lellouche :

"dévoile, contrairement aux promesses (...) les réelles ambitions du président de la République et de son gouvernement quant au soutien de l'adhésion de la Turquie à l'UE"

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan, président de DLR, a déclaré :

"Soit M. Lellouche revient rapidement et solennellement sur ses déclarations passées, soit les Français auront compris qu'ils ont été une fois de plus trahis"

Pour mémoire, une des déclaration de Pierre Lellouche :

"Nous serions fous de dire non à la Turquie. Ce serait une erreur stratégique majeure. L’objectif de l’Union n’est pas de fabriquer un club chrétien" 


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine