Magazine Journal intime

Avoir peur...

Publié le 02 juillet 2009 par Fanny Tizon
J'aime bien me faire peur, que ce soit en regardant un film ou en montant dans un manège qui retourne l'estomac.
Alors si il n'y a aucun souci après avec les manèges, en revanche avec les films c'est différent!
Ayant une imagination débordante et galopante, j'imagine que le vilain tueur du film existe réellement et qu'il en a après moi bien entendu.
Évidement il est caché sous mon lit et attend patiemment que je sois sur le point de m'endormir pour me tuer.
Le premier film qui m'a foutu les chocottes c'est "Le Silence des Agneaux", je me souviens, ce soir là j'étais seule à la maison, mes parents étaient chez des amis et j'avais regardé ce film, j'avais onze ou douze ans à l'époque.
Quand mes parents sont rentrés ils ont trouvés toutes les lumières allumées dans l'appartement et moi assise sur mon lit collée contre le mur...
Cet épisode aurait pu me dissuader de regarder des films qui font grimper l'adrénaline mais non, j'ai enchainé avec les "Halloween", les "Freddy" ou encore "Amytiville la Maison du Diable".... A chaque fois je regardais à deux fois derriere toutes les portes et sous mon lit avant de me coucher. Bien entendu ça ne suffisait pas, le moindre bruit suspect et je savais que j'en avais fini avec ma vie, que le tueur était là...
Mais malgré tout j'arrivais à m'endormir parce que je savais que mes parents étaient là, pas loin.
C'est totalement différent aujourd'hui.
Actuellement je suis seule dans l'appartement, L'Homme étant parti en Bretagne avec Capuchou, eh bien même sans regarder de film qui fait peur, le soir, au moment d'aller au lit j'allume toutes les lumières entre le salon et ma chambre, je vérifie que la porte est bien fermée à clé, qu'il n'y a personne de caché dans la chambre de Capuchou... Complètement parano je suis... Je sais.
Une fois au lit, je suis incapable de tourner le dos à la porte, de laisser pendre un pied hors du lit(on ne sait jamais, un monstre pourrait être sous le lit)et je lutte contre le sommeil au maximum...
J'en ai discuté avec des copines, pour savoir si c'est moi qui avais un problème, auquel cas j'irai consulter, où si elles aussi elles avaient les chocottes de se retrouver toutes seules chez elles.
Et finalement, sur 3 copines interrogées, 3 ont avoué avoir "la flippe" dès que leur mari n'est pas là!
Ouf! Ce n'est pas que moi!!!
Pour finir, je me souviens d'un film "Candyman", le tueur avait un crochet à la place d'une main et la seule façon de le faire apparaitre était de dire 3 fois "Candyman" devant un miroir... Croyez moi où pas, mais je n'ai jamais réussi le dire 3 fois....
On ne sait jamais...
Et vous? Grosse flipette qand vous êtes seuls ou seules chez vous?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :