Magazine Nouvelles

Nostalgie

Publié le 29 juillet 2009 par Moun

Les effluves d'un émoi suranné s'échappent de ce bouquet de roses parfumé au secret délicat des amants, et le discret souvenir de nos corps confondus se reflète dans le miroir de l'heure interdite où ondule déjà la flamme des bougies au souffle de l'amour ardent..

Chaque jour, le temps me vole ton visage mais, jamais, ne me volera le sentiment d'avoir été aimée.
@Moun ©

.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine