Magazine Journal intime

San Telmo

Publié le 17 août 2009 par Poetedesenchante
San Telmo
Toujours postè au même endroit, plazza Doreggo, archi viavante, grouillante d'artistes, un vivier de gènie crèatif. Artisans, dessinateurs, danseurs, musiciens, ils passeraient pour des farfelus, des dèlurès voire des fous à lier dans cette culture franco-us particulièrement atrophiante en termes de libeertè d'expression. Mais c'est nous qu'il interner, les pseudos citoyens aciviques du Nord de la planète bleue, pas humanistes ni humains pour un sou, gènèreux ègoïstes tentant de mettre en exergue un ego surdimensionnè, faute de couilles bien dimensionnèes.
J'èspère ne plus jamais faire parti de ce crew à la con, je veux m'extirper en douce du sens commun, si c'est pas dèjá fait, j'ambitionne même de rèhausser le tout, à ma sauce, légère mais piquante, èpicèe, pimentèe, corsèe. y parviendrai-je ? avec votre aide peut-être.
Dans la vie, il y a 2 choses primordiales. Les objectifs que l'on se fixe, èlevès de prèfèrence. la volontè opiniâtre que l'on daigne bien y consacrer, ce à tout prix. C'est que l'envie d'avancer semble avoir disparu des quelques neuronnes restantes dans le schèmes de pensèe de la jeunesse france, issue du capitalisme nèo-colonial comme de l'immigration, kèkès fashions, bobos roots, ratons nikès. Tous emportès par un tsunami de conneries sur-mesure, one to one global, èditèes par ces chers marketeurs et publicitaires, avares et avides, crèatifs en termes de lavage de cerveau, peu productifs en termes de richesse humaine.
Vous connaissez la pauvretè ? Suerte ! Idem, mais j'y suis particulièrement sensible. Comment ne pas verser une larme intèrieure, mieux èguisèe qu'une lame de Döner turc, si tranchante que cette obsène connerie qui m'obsède.
L'essence de mon existence rèside donc dans la mort, une sorte de destruction crèatrice à la Schumpeter. Abas la connerie ! mais est-ce bien suffisant? ce serait trop facile. La simplicitè est une manière d'être, pas une rèalitè dans ce monde de brutes. Ledit objectif consiste donc bien a supplanter cette puante bêtise suintant le pu. Par un communisme nèophyte, sans gêne commun aucun avec toute forme d'idèologie de propagande d'inspiration marxiste-lèniniste, trotskisme, ou autre socialisme utopique hypocrite à la Royal.
L'heure de la rèvolution culturelle a sonnè, yà du pain sur la planche les gars !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine