Magazine Journal intime

Littérature: Swiss trash

Publié le 01 septembre 2009 par Dunia

Toujours en mémoire

Hier, de passage dans la librairie où je compte le plus d’amis libraires dans l’intention d’acheter l’une des parutions de cette rentrée littéraire, l’une des employées m’a dit:

-On vous cite dans Le Temps de samedi.

Suis restée sidérée. Tellement étonnée que j’ai peiné à la croire. D’un point de vue éditorial et journalistique, la vie d’un livre est d’au maximum cinq mois. Ensuite, si l’auteur n’est plus publié, lui et son livre tombent dans l’oubli. Intriguée, n’y croyant pas vraiment, persuadée que le gâtisme commence à ronger ma lectrice,  en arrivant chez moi j’ai effectué une recherche sur le net! C’EST VRAI! Dans Le Temps du samedi 29 août 2009 - quotidien de qualité qu’en Suisse romande on pourrait comparer au journal Le Monde en France- Emmanuel Gehrig me cite dans la critique qu’il effectue du livre de l’auteur Daniel de Roulet qui a pour sujet le désoeuvrement de l’actuelle jeunesse suisse.

En  Romandie, ni mon livre ni son auteure ne semblent sortir de la tête des journalistes. Si ça se trouve, des lecteurs s’en souviennent aussi! J’en suis ébaudie! Sentimentalement touchée et… un peu fière.

La petite phrase me concernant: Dunia Miralles, avec Swiss trash, avait dépeint avec un certain succès l’univers glauque d’une jeunesse en rupture avec l’image d’un pays prétendument propret. Vous pouvez lire l’article en son entier en cliquant ici.

Il serait temps qu’un audacieux publie mon deuxième roman.

Swiss trash Dunia Miralles

Mon premier livre. Cru. Très cru. A ne pas remettre entre toutes les mains. Actuellement, je cherche un éditeur pour le deuxième, le troisième, le quatrième… Un éditeur conscient qu’à chacun de mes récits, je paie de ma personne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Photographier la littérature ?

    Photographier littérature

    Hier il m’est arrivé une chose incompréhensible en entretien d’embauche. Fait rare, le candidat mentionnait ses loisirs sur son CV : littérature, peinture,... Lire la suite

    Par  Florent
    ASIE, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Littérature peut-être…

    Littérature peut-être…

    Muse nouvelle Morsure Mouvement. Mouvement. Rires. Bas, dentelles et lèvres roses. A genoux une femme. Dans le lit un garçon. Je désire. J’attrape. J’étripe.... Lire la suite

    Par  Dunia
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Littérature peut-être…

    Littérature peut-être…

    Aujourd’hui Aujourd’hui migraine. Aujourd’hui trachéite. Aujourd’hui rhume. Mauvaise humeur. Mal être. Mal de tête. Mal de gorge. Caféine. Miel. Thym. Mouchoirs... Lire la suite

    Par  Dunia
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Littérature peut-être…

    Littérature peut-être…

    Fers et glace Un homme brun Une femme rousse Fantasme dans une chambre verte Fers Glace Dans vos bouches ma salive coule Dans la pièce d’à côté, mangent les... Lire la suite

    Par  Dunia
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Littérature indienne.

    Lokenath BHATTACHARYA : "LA NUIT VERTE DE LA DESOLATION", éditions "Les éperonniers - Bruxelles", 1993. Lokenath Bhattacharya (1927 - 2001) est une figure... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Littérature de Jeunesse, le retour !

    Littérature Jeunesse, retour

    Vous pensiez que parce que j'ai abandonné les histoires de CRPE j'aurais définitivement abandonné la Littérature de Jeunesse ? C'est mal me connaître. Lire la suite

    Par  Wawaa
    JOURNAL INTIME
  • Swiss Way

    Swiss

    …A ma connaissance, notre pays est le seul au monde qui propose au citoyen marcheur d’atteindre Les Cases par la droite ou par la gauche,  et ce n’est pas... Lire la suite

    Par  Jlk
    NOUVELLES, TALENTS

Dossier Paperblog