Magazine Journal intime

Nelly Arcand, une étoile qui s’éteint

Publié le 25 septembre 2009 par Aparily

nelly-arcandJe me réveille et qu’est-ce que j’apprends ? La mort de Nelly Arcan, probablement due à un suicide. Le choc.

35 ans de la demoiselle et une plume qui ne pouvait laisser personne indifférent. Je n’ai lu d’elle que Folle qui ne m’a pas transcendée mais qui prouvait sans conteste qu’on était face à quelqu’un qui possédait beaucoup de talent. Quand je pense aux livres qu’elle aurait pu écrire et qu’elle n’écrira pas. C’est une perte poignante pour ses proches mais aussi pour la littérature. Ironie du sort : je suis sûre que ses romans vont s’envoler comme des petits pains durant les prochaines semaines.

C’est triste un suicide, pour tout le monde. Pour les proches et pour celle qui est partie. On repense à la détresse  sous-jacente dans ses bouquins et on se dit que la souffrance est partout et que souvent, on n’arrive pas à voir à quel point elle est profonde, au point que quelqu’un commette l’irréparable.

Espérons que Nelly a trouvé dans la mort une paix qu’elle n’a pas su trouver ici.

La vie est fragile. Cet été aura connu son lot de disparitions. Carpe Diem, mes chers lecteurs.

Photo: Marcelo Troche


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :