Magazine Journal intime

Mon hospi imprévue en gynéco au CHU (2). Le mercredi soir et le jeudi.

Publié le 30 septembre 2009 par Handiady
On est mercredi soir de la semaine dernière. Je signale à la gentille inf Mon hospi imprévue en gynéco au CHU (2). Le mercredi soir et le jeudi. qui tente de me piquer, en vain, que j'aimerais avoir la tv! Pas possible, il fallait demander avant 18h et aller payer par chèque ou faire payer un proche (je n'ai que ma nièce, qui est à Paris pour son taf, loupé!)! Soirée sans mobile, sans internet, sans tv... Me suis ennuyée à mourir! Si au moins j'avais dormi! Mais l'angoisse de la biopsie (on ne m'avait pas encore expliqué exactement ce qu'on allait me faire!) m'en a empêchée!
Je me tourne etme retourne dans le lit étroit. Les draps et couvertures, à l'hosto, ça craint: un espèce de sandwich de drap, couverture, redrap replié, et le drap du dessous, le tout coincé sous le matelas, de quoi immobiliser tout handicapé! J'arrachr tout et mes les draps en flottant pour pouvoir mouvoir mes jambes paralysées plus facilement!
J'allume la tv à tout hasard, je capte une seule chaîne, tf1, et seulement le son! Vraiment pas de bol, mais au moins je suis les infos! Je mange mon dernier repas avant d'être à jeun, je n'aurai rien au matin.
Je dors genre une heure, vers le petit matin, mais on me réveille gentiment à 5h30 pour me laver et me changer pour le bloc! Purée, si tôt?!
Pas de petit dej, pas de visite... Et l'angoisse qui monte!
Deux internes passent, sympas, puis le chef de cli et je leur refais le récit des péripéties qui m'ont menée trois fois aux urgences du NHC, puis chez eux!
Le chef de cli tient un autre discours: il ne croit pas au prolapsus aggravé, des prolapsus de nimbreuses femmes enceintes en ont au service, ça ne se complique presque jamais. Il ne croit pas non plus aux escarres internes, mais ne peut me dire sans la biopsie. Il me garantit que je n'aurai pas mal au réveil. Il est 11h30, je commence à avoir faim! L'anédthésiste passe, me pose plein de questions allergies et co, me demande si je suis bien à jeun? Ben j'ai bu deux toutes petites gorgées d'eau, une à 23h et une tôt le matin (il y a 11 ans on m'a fait une célio pour ablation de la vésicule biliaire, et j'ai eu le droit de boire un tout petit peu). Il ne dit rien mais fronce les sourcils. Plus tard le chef de cli repassera me dire que la biopsie est reportée au lendemain, vu que j'ai bu! Damned: une journée de plus et une soirée de plus sans tv ni contact extérieur: mon mobile ne peut être chargé que sur mon pc! Grrr!

L'aprem, on me fait un ECG et une radio du thorax, classique. Puis je demande à ce qu'on joigne le samsah pour prévenir que je ne serai pas chez moi le venredi matin pour les soins! Je demande aussi si mon aide soignant pourrait m'apporter le strict nécessaire, il sait de quoi j'ai besoin!
L'aprem se passe, un peu chiante, rien à faire, pas de bouquin...
Je fais téléphoner à alcatel, pour négocier de payer la tv avec ma cb, mais on refuse! GRRR!
Le soir, on me resert un repas (enfin!!!!!), je n'ai rien eu à midi!
Ma nièce passe, elle m'a ramené le chargeur secteur de l'iphone, cassé depuis trois mois (elle, je ne l'ai plus revue depuis, elle ne sait donc pas!), 6 couches et 4 alèses. C'est tout!!!
On récupère les couches. Je l'embrasse, ainsi que mon petit-neveu qui l'accompagne, il n'aime pas les hôpitaux. Elle est passée donner à mznger et à boire aux piafs, ouf, au moins ça! Elle m'a ramené mon courrier: une lettre d'adecco et... un courrier de la MDPH dnt je parlerai dans un autre article!
Je repasse une soirée mortelle, ne dors presque pas...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :