Magazine Journal intime

Les pires jobs du monde

Publié le 01 décembre 2009 par Anaïs Valente

Je vous parlais hier du meilleur job du monde, et du second meilleur job du monde.

Mais y'a un petit temps déjà, j'ai réalisé que certains jobs étaient, pour moi, les pires du monde.

Vous voulez savoir lesquels ?

Oui ?

Non ?

Chuis chez moi ici, alors je fais ce que je veux, na.

Donc, pour bibi, les pires jobs du monde sont, après mûre et longue réflexion, caissière dans un supermarché et chauffeur de bus.  Et leurs dérivés : caissière dans un hypermarché, caissière dans un proxymarché, caissière dans une grande surface, caissière chez Mickey, caissière chez le kangourou orange de Wavre, chauffeur de train, chauffeur de métro, chauffeur de tram, chauffeur de touk-touk, chauffeur de gondole (je sais, on dit gondolier) ...

Pourquoi ?  Ben c'est pourtant clair, m'enfin, réfléchissez.

Nan ?

Vous voyez pas ?

Passque dans ces métiers, on peut pas faire pipi quand on le souhaite.  Ou plutôt quand la vessie le souhaite.  Et ma vessie à moi, elle est hyper motivée.  Genre qui adore éliminer un seul petit verre de coca zéro en quinze fois, voire seize.  Genre qui adore éliminer quatre fois la nuit, surtout les nuits bien froides où quitter sa couette rouge en flanelle relève de l'exploit ou les nuits sans lune où on se cogne l'orteil au chambranle de porte et où la crainte de croiser un loup-garou devant le WC effraie toujours un peu.

Alors moi, chaque fois que je monte dans un bus, et chaque fois que je fais mes courses à Delhéééééés, j'ai une pensée pieuse pour ces pauvres personnes contraintes de se retenir durant leur service, ou de mettre des langes, car elles ne peuvent quitter leur poste.  Et ma pensée est encore plus pieuse pour ceux et celles atteints d'infections urinaires ou de gastro-entérites, pour qui bosser devient un supplice.  Oui, je pense à vous, quotidiennement.  Amen.

Vous me direz, pour moi, le meilleur job au monde alors, c'est de faire madame pipi.  Mais la question est : madame pipi peut-elle impunément s'absenter pour aller... faire pipi, au risque de manquer ses dringuelles ou, pire, de se faire voler sa radio, sa réserve de papier cul et sa coupelle pleine de piécettes ?  Le débat est ouvert...  Témoignages bienvenus.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :