Magazine Journal intime

Sept toutes petites choses…

Publié le 03 décembre 2009 par Mllefigolu

post it

…sur moi que vous ne savez pas encore – déjà …

Un tag, une proposition à un chat, je m’y colle …

# 1 : Je déteste les adieux, les séparations tout ce qui ressemble de près ou de loin à une fin de quelque chose même si c’est temporaire, provisoire … ça me mine, me rend grise et triste souvent … Vous vous doutez et vous vous souvenez de ce qu’avez été ma première séparation d’avec ma figolette pour ses premières heures en crèche sans moi, je suis tout aussi triste de quitter les héros d’un livre ou d’une film, tout aussi nostalgique des bons moments quand je quitte les gens pour quelques temps … enfin bref le mot fin n’est pas mon plus bel ami …

# 2 : Plus ça va et plus je deviens hypocondriaque mais pas pour moi … pour les autres … enceinte c’était une catastrophe je voyais la peste bubonique ou la malaria à tous les coins de table, je suis une vraie flippée du microbe et de la bactérie … alors imaginez pour ma fille … je suis la harpie du microbe, la destroyeuse de virus, l’éradiqueuse de champignon … enfin bref une vraie folle !

Bon et pour autant je n’ai pas réussi à empêcher ma hulkette de chopper tout ce qui trainait à la crèche et encore moins à la préserver de sa gastro carabinée qui l’a amenée tout droit à l’hosto à l’époque … comme quoi !!! Alors avec l’arrivée de la grippe à toutes les sauces … je ne sais quelle décision prendre pour la donzelle … Vaccinera – Vaccinera pas ??? Mon pédiatre et mon généraliste me dise de la faire vacciner … pfiou suis larguée …j’ai la sensation que c’est une des décisions les plus difficiles que j’ai eu à prendre depuis toujours …

# 3 : Les premiers mois de ma puce m’ont plus traumatisés que je ne l’aurais cru … je reste très à vif concernant cette période là … j’ai l’impression que ces 3 mois et demi de pleurs, de hurlements, de non sommeil, de douleurs m’ont quand même rendus assez sensibles au sujet des premiers mois de vie de ma puce, j’ai la sensation d’avoir été flouée, d’être passé à côté de ma fille en ne gérant que l’urgence et les pleurs de celle ci … je découvre avec une amie à moi qui vient d’avoir une petite fille que les choses parfois se passent autrement : en douceur, avec sérénité … tout ce que je n’ai pas connu … et quelque part je suis envieuse et même jalouse… pire … je trouve ça injuste … et en même temps je m’en veux de penser ça …et je culpabilise en prime … c’est idiot …

Le simple fait de voir les photos de sa puce si apaisée et si sereine me fait mal et me renvoie violemment aux premières semaines de ma propre puce avec tout ce que cela remue…de douloureux ! C’est con …mais c’est comme une mini torture à chaque fois…

Depuis peu un médecin a mis un mot sur ce qu’a vécu ma fille pendant ses premiers mois de vie : « Bébé aux besoins intenses » …Il parait que j’ai bien fait de ne pas écouter ceux qui me disaient de la laisser pleurer … tant mieux tout ça n’aura pas été pour rien …

# 4 : Pour la première fois de ma vie, je rêve d’un temps partiel … jusque là je me pensais au dessus, capable de tenir le choc, je ne voyais pas l’intérêt … mais là avec la fatigue cumulée, le boulot à temps plein, la maison plus un bébé de 9 mois à peine … je commence à cumuler un niveau de fatigue assez vertigineux …et je me prends à rêver d’un jour par semaine pour moi … juste pour moi …pour la première fois j’avoue que je n’y arrive pas …et je ne masque plus …

# 5 : Mon homme me manque … à tout gérer j’en oublie l’essentiel : ma vie de femme !

En ce moment j’ai la sensation de gérer tout à l’urgence … Un lardon femelle enrhumée en permanence aux quenottes agressives, un boulot en pleine phase de chamboulement à l’avenir plutôt flou (pas de licenciement je vous rassure juste un métier complètement remanié, un lieu de travail encore incertain, enfin bref du subi et non du choisi), une fatigue de plus en plus présente et pesante, des journées à 100 à l’heure, le soir je m’écroule à 21h30 au mieux après avoir couché ma hulkette et avoir picoré un repas en tête à tête avec mon homme préparé à la dernière minute … et …et … je ne trouve pas beaucoup de place pour la tendresse … pour les mots tendres, les gestes doux, on a la sensation de gérer le quotidien en mode automatique mais pas l’essentiel et ça me fait peur …ça me fait penser à un très beau billet de Mme Le Chat à ce sujet … je voudrais pouvoir reprendre la main de mon homme tout simplement …tout doucement …

# 6 : Les livres sont ceux qui ont toujours réussi à me sauver de mes moments de spleen, de tristesse, de nostalgie, de chagrin … ils réussissent toujours à m’emporter vers d’autres lieux, vers d’autres vies, quand ça chavire, quand ça tangue dans ma vie, quand rien ne va plus, j’ai ces bouées de papier… j’ai adoré la période de ma fin de grossesse où je restais à la maison emmitouflée sur mon canapé à dévorer 3 ou 4 bouquins par semaine…ça a été, là, ma vraie parenthèse enchantée …

Depuis peu je m’y remets enfin …quel délice que ces moments rien qu’à moi volés à ma fille chronophage … malheureusement le sommeil sort souvent gagnant de la bataille avec mes paupières si lourdes … mais j’y arrive, j’y arrive encore …

# 7 : Un p’tit deuxième … Hmmmm pourquoi pas … dans quelques mois … j’y penserais … oui la vie prend, reprend le dessus, malgré l’angoisse de revivre les même premiers mois si difficiles, malgré les stress de ne pas savoir faire avec 2 (parce que je suis fille unique, que je n’ai pas de modèle de vraie famille à 4, que chez moi déjà la famille ricorée à 3 je n’ai pas connu pour cause de divorce, bref faudra apprendre … à nouveau) ! Mais malgré tout, oui je crois bien que l’envie revient … doucement elle fait son chemin …


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :