Magazine Journal intime

Infirmière libérale en detresse: harcelement, ostracisme et rejet en Guyane

Publié le 11 décembre 2009 par Grenda

infirmière libérale, harcèlement, ostracisme, rejet, Guyane, infirmière guyane, ostracisme guyane, zone sinistrée, ouest guyanais

Une infirmière installée en Guyane témoigne du harcèlement et de l’ostracisme dans une zone sinistrée, l’ouest guyanais

J’ai 44 ans et 23 ans de pratique infirmière. Originaire de métropole, je suis installée en tant qu’infirmière libérale, dans une zone sinistrée, où il n’y a que 7 cabinets infirmiers, pour 80 000 habitants.

pour comparer,dans l’est-guyanais, 140 infirmiers installés pour 120 000 habitants.Je suis la seule à ne pas travailler.Je suis arrivée en 2006, ici, et aujourd’hui, je ne peux plus honorer mes charges pour la première fois de ma vie. Je suis Banque de France, TI, TGI,. Le libéral est pour moi, toute ma vie, et je ne veux pas que l’on m’impose la faillite. J’assume l’entière responsabilité des actions que j’ai menées.Aprés avoir averti les instances locales, et devant la réponse qui m’a été donnée, difficultés relationnelles, j’ai envoyé le dossier au ministère de la santé. Tout a été prouve et ils ne peuvent pas arranger ma situation.Selon la presidente du conseil de l’Ordre des infirmiers de Guyane, les médecins de hospitaliers de Saint-Laurent du Maroni, refuseraient de collaborer avec les infirmières libérales; à force de recherches, de blogs, de forum, je suis ausi dans viadeo.com, ce problème existe ausi en métropole. Attention, je ne suis pas là pour “heurter” les médecins, mais beaucoup de paramédicaux se retrouvent exclu par un médecin ou plusieurs.Je sais que les médecins sont surbookés, mais est-ce une raison valable pour completement, dans mon cas me rejetre du système?Je peux vous envoyer des documents pouvant prouver la cabale montée contre moi.Je suis aussi chevalier dans la Légion d’Honneur.Je suis une bonne professionnelle de santé, sans être la meilleure, ni la plus belle. Je veux simplement que mon droit constitutionnel au travail soit reconnu.Le libre choix n’existe pas.Le medecin qui a mis en place la destruction de mon cabinet, de mon outil de travail et mis en danger mes patients par arrêts des soins non justifié,plus ma vie privée en danger, va passer en chambre disciplinaire. Je suis la quatrième à porter plainte contre lui. J’ai un courrier manuscrit, que le patient m’a remis, avant de le transmettre à ce médecin, pourrait prouver la cabale mise en route contre moi.

Il est important que ce communiqué soit transmis au plus vite de vos possibilités, et je suis, bien sur,prête à envoyer les documents.Il faut ouvrir un débat pouvant entrainer une ouverture, et une meilleure collaboration entre médicaux et paramédicaux. Tout ce que nous voulons, c’est être reconnu, RECONNAISSANCE, et participer avec le médecin à une meilleure collaboration, avec nos spécificités complémentaires et indispensables pour le bien-être du patient. Ce qui m’arrive ne doit pas arriver à d’autres. Nous sommes en pénurie infirmière et médicale!!!

Ajoutez les informations pour vous contacter :

Santé, médecine et bien-être

Guyane, harcèlement, infirmière guyane, infirmière libérale, ostracisme, ostracisme guyane, ouest guyanais, rejet, zone sinistrée

Communiqués de presse associés


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine