Magazine Graphisme

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Publié le 06 janvier 2010 par Zelvac

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?Le light graph, ou plus communément appelé light painting, ou peinture lumineuse, bref, de nombreuses appellations ! Et au final, un nombre incalculable d’astuces et de techniques. Mais une définition qui permet d’être assez précis. Par définition : Light Graph regroupe tout ce qui touche aux jeux de lumière de nuit créer volontairement ou non avec un temps d’exposition assez long. On peut donc prendre la définition dans deux sens, soit on balance dans cette catégorie tout ce qui touche au brouillard, flou involontaire, lampadaires de rue et autre source lumineuse intempestive et on dit que c’est de l’art (ça peut, chacun son interprétation après tout). Soit on utilise volontairement une source lumineuse, stick, lampe torche, bougie, néon, etc.

Pour faire plus précis, voici le principe :

Le temps d’exposition. C’est le temps selon lequel la photo est prise. Considérer que c’est le temps pendant lequel votre « objectif » est ouvert et qu’il enregistrera votre scène en une image 2D. Lors de cet enregistrement. L’appareil photo numérique ou bien reflex ou votre bridge peu importe : les trois peuvent le faire. Part d’un fond totalement noir, et
enregistre les zones de lumières afin de donner à l’image finale sa luminosité, forme et couleur. En somme donc si vous exposez trop longtemps votre photo sera brulée, elle sera blanche donc, et si vous ne restez pas assez longtemps ça sera vraiment sombre. Donc toujours trouver le juste milieu et faire quelques tests avant pour connaitre la durée d’exposition, régler le nombre d’isos (plus c’est élevé plus c’est détaillé mais également bruité, rappelez-vous en) et enfin trouver le bon angle de vue. Je vous conseille d’ailleurs fortement d’avoir un point fixe, un trépied ou tout autre support. Mais ne bougez pas votre appareil. Pendant ce temps d’exposition, tracer n’importe quoi en l’air avec votre lampe de poche ou téléphone portable. Et pendant les 15 secondes, vous verrez ce que vous avez tracé à l’écran !

Voilà pour ce qui est du principe…
Après il y a quelques astuces afin d’être plus créatif. Bien sur vous pouvez également chercher à créer les vôtres ou trouver de nouvelles techniques ! Mais avant tout faisons un petit inventaire du matériel qui peut vous être utile.

Inventaire :
Appareil Photo Numérique (A.P.N) / Bridge / Reflex Numérique
Vous servira à prendre la photo ce sera votre premier outil de base, que ce soit un appareil numérique à 70€ ou un reflex à 7000€ (si, si y’en à ce prix)

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Un trépied pour appareil photo et camera.
A partir de 50€ vous pouvez vous en trouvez un assez solide avec 3 niveaux de pivot, vertical, horizontal et latéral. Si vous désirez faire un usage à long terme je vous conseille tout de même d’investir un peu plus pour avoir plus solide. Il vous sera le deuxième outil indispensable pour travailler n’ importe où et faire des photos nettes. Votre allié le plus précieux !

Source de lumière.
Qu’elle soit naturelle ou mécanique une source de lumière portative va être vraiment utile, surtout dans ce domaine. De préférence utiliser les sticks Glows, ces fameux bâton lumineux. Sinon je vous conseille vivement d’investir dans la lampe de poche, surtout celle à Dynamo, pas besoin de pile et on peut régler l’intensité de la lumière à volonté ; ultra léger et on peut éteindre et allumer rapidement et facilement, bref l’outil le plus adapté pour faire cette fameuse peinture lumineuse. Une seule suffit bien entendu, mais si vous pouvez vous en procurer plusieurs, de différentes tailles d’ailleurs ça peut être avantageux en fonction des effets que vous
désirez créer. Ça peut également être des écrans LCD de téléphone portable, de consoles, des briquets,
des allumettes, des bâtonnets et bracelets lumineux : tout ce qui brille suffisamment.

Type de lampe ?
Aucun en particulier ! En fait comme dit juste au-dessus, un de chaque type peut-être un sérieux avantage ; lampe frontale, de poche, lanterne, spot et ainsi de suite. Mais avoir également plusieurs lampes d’un même type. Par exemple 5 lampes frontales, une sur chaque bras et jambes plus la tête peut parfois donner des rendus surprenant. N’oubliez pas de penser aux objets les plus farfelus comme les balles rebondissantes lumineuses,

Flash
Un flash d’appareil photo numérique compact (les tout petits qui tiennent dans la main) ou bien carrément le flash qui peut marcher seul qu’on rajoute sur les reflex. Mais dans ce cas faut investir. Le flash vous servira
à éclairer l’espace d’une micro seconde une scène en particulier sans surexposer ou bruler votre image.

Colorer ses lampes ; Intercalaires de classeur ou boite freedent.
Vous avez deux solutions pour colorer vos lampes. Soit vous avez une super lampe professionnelle ou plate, et là vous pouvez glisser un disque de couleur transparent afin de colorer votre lampe. Ou alors vous utilisez la méthode débrouille comme moi parce que vous avez une simple lampe de poche. Pour ça pensez à utiliser (réellement) des intercalaires de classeur transparent. A prendre en double au cas où les premiers s’abimeraient trop vite mais normalement ils ont une bonne durée de vie. Vous les enroulez (n’ayez pas peur de les froisser. Ça n’affecteras pas la couleur de désirée) et logiquement vous avez donc une palette de six couleurs. Bleu mer, bleu ciel, orange, jaune, rouge, vert.

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Des sacs poubelles de 50 ou 100 litres !
Cela peut paraitre stupide aux premiers abords mais loin de là ! L’idée qu’on à trouver pour masquer les lampadaires, plot de sécurités et autre source de lumières intempestives dans un lieu qui pourrait se révéler idéal ce sont les sacs poubelles. Il suffit par exemple à l’aide d’une perche ou d’une branche, d’enfiler un sac noir sur un des réverbères et la source de lumière sera nettement diminuer tout en laissant un faible rayonnement, permettant ainsi de continuer à jouer avec les lumières déjà présentes sans qu’elles soient nuisibles !

Des gens !
Vous allez sans doute rire en lisant ça, mais il est excessivement dur de faire du light graph seul à moins d’être bien préparer, d’avoir déjà pratiquer et surtout d’avoir le matériel conséquent. Ou attendez-vous à un résultat vraiment imprévisible ! Une personne pour l’appareil photo n’est pas nécessaire ! Pensez à utiliser le retardateur, 2secondes pour éviter de le faire trembler parfois peut-être utile, 10secondes si la personne qui appuie a besoin de vous rejoindre sur le light graph ça peut être utile. Ensuite être plusieurs permettra de faire plus de tracés en moins de temps si besoin. Chacun peut faire une lettre ou un mot différent, un dessin, une couleur. Ca multiplie les possibilités en somme. Vous pouvez également utilisez vos camarades comme mannequins ! Figez-les en statues et hop.

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Vous avez tout pour l’instant ! Et oui vous avez tout enfin, le maximum que vous pourrez avoir et dont vous aurez éventuellement besoin.

Les techniques :
Bon les techniques vous les avez déjà dans l’inventaire au final héhé, mais je vais quand même vous remettre les principaux ici. Après vous pouvez les mixer ou les tester à la suite pour voir ce que ça donne et si vous avez la chance ou l’envie d’en trouver ou créer de nouvelles, prévenez moi !

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Colorez vos lampes comme dit plus haut avec les intercalaires. En fonction de l’ambiance que vous désirez créer. Lâchez Photoshop ! Utilisez les couleurs naturelles ça ressortira beaucoup mieux qu’une retouche photo ! Une image ne gère pas l’espace en trois dimensions, votre corps si !

Jonglez avec différentes tailles de lampe peut vous permettre de créer différents effets de perspective ! Car n’oubliez pas que vous travaillez dans un plan à 3 Dimensions !

Adaptez vos idées à votre décor ! Chaque lieu peu donner naissance à une œuvre bien spécifique !

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Les lieux mouillés, trempés, ou bien encore avec miroir et vitre sont souvent parfaits pour les jeux de réflexions, pensez-y !

Trouvez de nouveaux angles de vue. Ne prenez pas toujours de face à hauteur de l’œil humain ! Testez également au ras du sol, en hauteur, en angle penché, tester encore et encore !

Le déodorant et un briquet et vous pouvez obtenir vos effets pyrotechniques et cracheurs de feu. Mais par pitié si vous faites ça pensez sé-cu-ri-té ! Un extincteur ou un seau d’eau ça coute pas cher et ça peut vous sauvez si vous ne respectez pas les consignes de sécurités ou qu’il y a un accident. Et ayez toujours un téléphone portable avec batterie pleine et du crédit pour appeler les secours si le besoin est.

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?

Je crois que c’est tout pour le moment, si vous avez des
conseils, essayer une ou deux choses, n’hésitez pas à nous faire partager vos expériences et vos créations !

petit Récapitulatif ?
Mettez votre Apn sur un trepied ou un support stable. Choisissez si possible un endroit sombre, vraiment sombre. Placez vous à 2 ou 3 mètres de votre apn et commencez avec votre lampe torche !
Pour toute question, astuces ou suggestion ou conseil, n’hésitez pas à m’envoyer une note à =Dream Art’s (Dreamj)

Comment faire du Light Painting, Light Graph ?
ou alors par mail : Dream-Arts@CollectifLotus.com, Enjoy !


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Julie
posté le 22 juillet à 12:16
Signaler un abus

Bonjour mais si on fait les jeux de lumiere , forcement on nous verra sur la photo non ? merci

A propos de l’auteur


Zelvac 160 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine