Magazine Journal intime

Arachnae, par Charlotte Bousquet

Publié le 10 janvier 2010 par Faelys

 arachnae.gif

Arachnae ©Mnémos, Fantasy 

Reçu lors du fameux échange "un inconnu t'offre un livre" organisé par Lhisbei, offert par Mister Lhisbei lui-même!

 Arachnae est un récit en un tome de dark fantasy. En un tome, ça fait du bien pour les lecteurs qui sont fatigués des trilogies. La dark fantasy d'après mes petites recherches, vous promet du pessimisme, de l'imaginaire sombre et firte avec l'horreur et le fantastique.  Définition ici confirmée!!!

Ames sensibles s'abstenir donc! Pour ceux qui ont le coeur accroché, bienvenue dans la cité d'Arachnaé aux accents antico-tragiques, où se côtoient princes et pauvres, hétaïres et capitaines, ambrosomanes et courtisans. La cité s'organise autour de sa cour princière gangrénée et dans ses ruelles sombres et sordides s'assouvissent les vices le plus abjects...

Sorte de cour des miracles, le Labyrinthe est un cloaque habitué aux commerces les plus odieux, dans lequel des corps d'enfants torturés sont retrouvés.

A l'Académie, Théodora est une bretteuse hors pair au caractère farouche et indépendant. Libertine androgyne, elle devrait accomplir une grande destinée mais préfère s'étourdir dans les bras d'une amante ou dans les bars des bas-fonds. Elle va pourtant plonger dans les arcanes fumantes du Labyrinthe et dénouer les fils du destin pour contrer l'infâme traffic aux relents putrides.

Dans le coeur du palais les puissances s'affrontent. La cité est menée par les femmes depuis toujours et le prince Alessio doit donc composer avec les Moires, incarnation des Parques, qui veulent maintenir la tradition et surtout garder les rênes du pouvoir au nom du Destin. Le fils d'Alessio est condamné, sa femme dévouée aux Moires, ses filles sont l'enjeu de complots. Surtout Artemisia, qui développe un pouvoir de divination telle une Pythie en puissance...

Voilà pour les fils de l'intrigue! Dense, n'est-ce-pas?

OUI, c'est palpitant! Théodora est une héroïne peu commune, loin du traditionnel cliché féminin dans la fantasy, avec son esprit torturé, ses moeurs libertines et son caractère farouche d'amazone. Oui, c'est envoûtant. Cette ambiance tragique teintée de mysticisme, illuminée à la bougie, parfumée de décadence et d'ambroisie met les sens en éveil. Oui, c'est prenant. Complexe comme les tentacules du destin, avec de (trop?) nombreux personnages terriblement bien imaginés et des décors fabuleusement glauques.

MAIS certains de ces personnages auraient mérités d'être plus dans la lumière, comme Dario, Noria ou Artémisia. La première marche pour des suites peut être?Et puis ces meurtres horribles, décrits avec force et longueur, ses trépas, sacrifices et orgies qui vous mettent le coeur au bord des lèvres, surtout quand il s'agit d'enfants.. j'ai eu des hauts-le-coeur à plusieurs reprises et j'ai presque l'impression que l'odeur putride de certains passages s'est infiltrée dans mes vêtements tellement les descriptions sont efficaces autant que repoussantes...

Digne d'une adaptation à l'écran, ce roman ne laisse pas indifférent. Il faut s'accrocher mais on se retrouve vite pris dans la toile de Destin, ou dans le piège de ronces mortelles d'un tatouage prenant vie....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La nuit mûrit (Joë Bousquet)

    nuit mûrit (Joë Bousquet)

    En cherchant mon coeur dans le noir mes yeux cristal de ce que j’aime s’entourent de moi sans me voir Mais leur ténèbre est l’amour même où toute onde épousant... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Duo (Joë Bousquet)

    (Joë Bousquet)

    Au fond de mes yeux mon visage comme le pain de ce qu’il aime un diamant dans la lumière où sa profondeur l’a plongé Amour partagé le silence où mon regard... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Vieille fille (Joë Bousquet)

    Vieille fille (Joë Bousquet)

    Il était une vieille fille Qui sur sa robe de papier Transportait des oiseaux des îles Et des archipels par milliers Les flots agitant leurs mirages D’un coeur... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Le large (Joë Bousquet)

    large (Joë Bousquet)

    Ce n’est pas son nom qui le grise Mais qu’il soit murmuré tout bas Le secret d’un coeur qui se brise Dans des voix qu’il ne connaît pas Quand toute plainte lui... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Passante (Joë Bousquet)

    Passante (Joë Bousquet)

    Elle a promené dans les villes Le pas qui tremblait sur les eaux Une chanson la déshabille Son silence est né d’un oiseau Elle illumine la lumière Comme l’étoil... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Passer (Joë Bousquet)

    Passer (Joë Bousquet)

    Enfance qui fus dans l’espace Un vol poursuivi jusqu’au soir J’appelle ton ombre à voix basse Avec la peur de te revoir Soeur en deuil de tes robes claires Ta... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • L’ombre soeur (Joë Bousquet)

    L’ombre soeur (Joë Bousquet)

    Entre à la nuit sans rivages Si tu n’es toi qu’en passant L’oubli rendra ton visage Au coeur d’où rien n’est absent Ton silence né d’une ombre Qui l’accroît de... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS