Magazine Journal intime

La fille de papier – Guillaume Musso

Publié le 25 avril 2010 par Anaïs Valente

« Le dimanche... on lit au lit... ou sur un transat s'il fait plein soleil ». (Et croyez-moi, y'a tellement de soleil que je ne fais plus que ça : lire, lire, lire, lire...)

Et oui... je l'ai enfin reçu.  Pas en avant-première, vu qu'il s'était égaré (je hais la posss'), mais reçu reçu reçu, rhaaaaaaaaaa.  Mon facteur n'en revenait pas quand il m'a donné la précieuse enveloppe estampillée XO.  J'étais aussi heureuse qu'un poussin qui sort de l'œuf et découvre l'existence (mais un poussin aime-t-il vraiment découvrir l'existence ?  Finalement, personne ne le sait, question piège, j'adore me poser ce genre de questions sans réponse - enfin soit.) 

Vous me connaissez, en grande fan hystérique, je l'ai immédiatement dévoré, avachie sur un transat, profitant par la même occasion de ce magnifique soleil printanier que nous offre la vie (et la météo), actuellement.

Dévoré avec plus de gourmandise encore que les précédents, si tant est que ce soit possible, car l'histoire m'a parue directement génialement géniale :

« 'Trempée jusqu'aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d'une nuit d'orage.

                                  - D'où sortez-vous ?

                                  - Je suis tombée.

                                  - Tombée d'où ?

                                  - Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi !'

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d¹inspiration, voit surgir dans sa
vie l'héroïne de ses romans.

Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s'il s'arrête d'écrire.

Impossible ? Et pourtant...

Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s'entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel. »

Déjà, cette petite dose de surnaturel n'est pas pour me déplaire, j'adoooore ça.  Et puis, moi qui écris à longueur de journée, je peux vous dire que c'est un grand fantasme que d'avoir un personnage qui s'incarne et décide de faire partie de la vie de son auteur.  Un fantasme totalement extra.  Allez, imaginez, si tous les bruns ténébreux (même un seul d'ailleurs) dont je vous parle depuis tant d'années venaient un jour frapper à ma porte, l'air de rien, pour me rendre une petite visite, ça serait pas génial ?  Attention hein, je ne veux pas que celui qui « frappe encore et encore celle qui ne bouge plus depuis deux minutes déjà » (cf ce billet) s'incarne et vienne me rendre visite, hein, entendons-nous bien, je parle uniquement des bruns ténébreux romantiques et gentils, sur ce coup-là.

Revenons à notre ouvrage.  Billie vient de tomber, paf, dans la vie de Tom.

Evidemment, Tom n'y croit pas trop.  Evidemment, il va mal.  Evidemment, il se moque d'aider Billie à retourner dans son monde.  Jusqu'au jour où c'est elle qui, contre toute attente, l'aide...  Et les voilà partis dans une aventure qui changera à tout jamais le cours de leur vie.  Waw, comme je suis douée pour écrire des phrases bateau hein. 

Ce mélange de vie réelle et difficile, d'aventure passionnante et de surnaturel, c'est un cocktail détonnant, qui m'a totalement captivée.  Une fois la première phrase lue, impossible de m'arrêter.  Impossible.

Bon, j'ai un tout petit bémol, mais totalement personnel.  J'ai deviné la fin, quasi au début.  Sans doute car je connais tellement bien Guillaume Musso.  Sans doute...   Je ne sais pas.  D'autres lectrices assidues pourront peut-être me donner leur avis.  Ça n'a pas gâché mon plaisir, certes, mais l'effet de surprise n'y était pas totalement.  Je suis peut être super intelligente super douée super perspicace (qui a rigolé, que je le frappe), oui, ça doit être ça.  Ça sera ma seule petite unique déception.  Et à part ça, c'était que du bonheur que « La fille de papier », que du bonheur.

lafilledepapier



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :