Magazine Humeur

Témoignage sur Medjugorje (8)

Publié le 27 mai 2010 par Hermas

LE SIECLE DE SATAN

« Vous devez savoir que Satan existe. Un jour, il s’est présenté devant le trône de Dieu et a demandé la permission de tenter l’Eglise pendant une certaine période, dans le but de la détruire. Dieu a permis à Satan de mettre l’Eglise à l’épreuve pour un siècle, mais il a ajouté, tu ne la détruiras pas. Ce siècle dans lequel vous vivez est sous le pouvoir de Satan mais, quand seront réalisés les secrets qui vous ont été confiés, son pouvoir sera brisé. Protégez-vous donc par le jeûne et la prière ; portez sur vous des objets bénits, et mettez-les dans vos maisons, et reprenez l’usage de l’eau bénite » (voir le volume  du Père Livio : « Satan dans les messages de Medjugorje, Editions Paulines)

Mais qui est Satan, et qui sont les Démons ? ce sont des Anges déchus par leur insubordination à Dieu, leur Créateur, par un acte d’orgueil.

La séduction satanique ? séparer l’homme de Dieu son Créateur

(Catéchisme…332, 414,2851): Dans l’histoire du salut sont présente les créatures angéliques, dont certaines servent le projet divin et offrent une aide puissante et mystérieuse à l’Eglise ; d’autres, en revanche, déchues de leur dignité originelle et appelées créatures diaboliques, s’opposent à la volonté et à l’action salvifique de Dieu, réalisée dans le Christ, et cherchent à associer l’homme à leur rébellion.

Dans les Saintes Ecritures, le Diable et les Démons sont indiqués sous des noms différents, dont certains indiquent leur nature d’une certaine manière, et leur action (Catéchisme… 391-395, 397). Le Diable, appelé aussi Satan, est désigné comme l’antique serpent et le dragon. C’est lui qui séduit le monde entier et combat contre ceux qui observent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus (Apocalypse, 12, 9.17). Il est appelé l’ennemi des hommes (1 Pierre 5, 8), et homicide depuis le début (Jean 8, 44), pour avoir rendu l’homme, par le péché, sujet à la mort. Par le fait que, par ses tentations, il amène l’homme à désobéir à Dieu, on l’appelle le Malin et le Tentateur (Matthieu 4, 3 et 26, 36-44), menteur et père du mensonge (Jean 8, 44), celui qui agit avec habileté et fausseté, comme le montrent la séduction de nos premiers parents (Genèse 3, 4.13), et la tentative de détacher Jésus de la mission qu’il a reçue du Père (Matthieu 4,1-11; Marc 1,13; Luc 4,1-13), et le fait qu’il se présente faussement en ange de lumière (2 Corinthiens, 11,14). Il est appelé aussi prince de ce monde (Jean 12,31; 14,30), c’est-à-dire seigneur de ce monde qui est au, pouvoir du Malin (1 Jean 5, 19), et qui n’a pas connu la vraie lumière (Jean 1, 9-10). Son pouvoir est indiqué comme étant le pouvoir des ténèbres (Luc 22,53; Colossiens 1,13) par la haine qu’il porte contre la Lumière qu’est le christ, et en raison de ses efforts pour attirer les hommes dans ses propres ténèbres. Mais le Diable et les Démons, coalisés ensemble pour s’opposer à la souveraineté de Dieu, ont reçu une condamnation (2 Pierre 2,4), et forment l’armée des Esprits du Mal (Ephésiens 6, 12). Bien que créés comme êtres spirituels, ils ont péché et sont appelés aussi anges de Satan (Matthieu 25,41; 2 Corinthiens 12,7; Apocalypse 12,7.9). Cela peut dire aussi qu’ils ont reçu de leur seigneur mauvais une mission particulière (CCC 394).

Toute l’action de ces esprits immondes, mauvais, séducteurs (Matthieu 10,1; Marc  5,8; Luc 6,18.11-26; Actes 8,7; 1 Timothée 4,1; Apocalypse 18,2) a été détruit par la victoire du Fils de Dieu (1 Jean 3,8). Même si « l’histoire tout entière de l’humanité est traversée par une lutte terrible contre les puissances des ténèbres qui durera jusqu’au dernier jour » (Gaudium et Spes, 37), le Christ, grâce à son Mystère Pascal de mort et de résurrection « nous a arrachés à l’esclavage de Satan et du péché » (Gaudium et Spes 22), en anéantissant leur domination et en libérant toutes choses de la contagion du mal. Et comme l’action dévastatrice et hostile du diable et des démons touche les personnes, les choses, les lieux, en se manifestant de différents manières, l’Eglise, toujours consciente que les « temps sont mauvais » (Ephésiens 5, 6), a ^prié et prie pour que les hommes soient libérés des embûches du Démon » (Introduction au Rite des Exorcismes).

A Medjugorje, la Sainte Vierge rappelle continuellement les termes de cette bataille et du danger qui nous entoure :

(4.9.1986): « Mes enfants, je vous invite aujourd’hui à la prière et au jeûne. Sachez mes enfants que, par votre aide, vous pouvez tout faire, et contraindre Satan à ne pas induire au mal et à s’éloigner. Satan est aux aguets, mes enfants, contre chacun d’entre vous. Il désire surtout troubler toutes vos affaires quotidiennes.

(16/10/86) : « Satan est fort, il vous cherche et il vous désire. Il lui suffit d’une petite fissure pour entrer. Il désire vous conquérir par les choses quotidiennes, et prendre la première place dans votre vie. Oui, Satan est fort, et il attend chacun de vous pour le mettre à l’épreuve. Priez ! De la sorte, il ne pourra pas vous nuire, ni vous mettre des obstacles sur la voie de la sainteté.

(25/3/93): « Satan se joue de vous et de vos âmes. Il désire montrer au monde son visage honteux. Il veut la guerre, il veut l’absence de paix, et il veut détruire tout ce qui est bon »

(8/8/85): « Résistez durant les jours de la tentation. Armez-vous contre Satan, et battez-le avec le chapelet en mains »

(25/2/88) : « Que le chapelet et le Rosaire soient toujours dans vos mains comme signe pour Satan que vous appartenez à moi »

« Si vous priez, Satan ne peut rien contre vous, parce que vous êtes des enfants de Dieu, et que le regard de Dieu reste toujours sur vous (25/2/88)

(25 octobre 2008) : « Mes enfants, je vous invite de manière spéciale à prier à mes intentions, afin que, par vos prières, s’arrête le plan de Satan sur cette terre qui est chaque jour plus loin de Dieu ; il se met à la place de Dieu et détruit tout ce qui est beau et bon dans l’âme de chacun d’entre vous. Pour cela, mes enfants, armez-vous de la prière et du jeûne, afin que vous soyez conscients de l’amour que Dieu a pour vous, et faites bien la volonté de Dieu !

LES DIX SECRETS 

 

Malachie. 3, 22-24


“Rappelez-vous la Loi de Moïse mon serviteur

A qui j’ai prescrit, à l’Horeb,

Pour tout Israël, des lois et des coutumes.

Voici que je vais vous envoyer Elie le prophète

Avant que n’arrive mon Jour grand et redoutable.

Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils

Et le cœur des fils vers leurs pères,

De peut que je ne vienne frapper

Le pays d’anathème ».

Les secrets de Medjugorje se réfèrent au monde entier. Il y aura deux secrets d’avertissement au monde (pour sa conversion), et ensuite un signe visible, d’origine céleste, extraordinaire, visible par tous et permanent, sur le lieu des apparitions de la Sainte Vierge, sur le Mont Podbro. Puis, suivront les sept autres secrets. Le septième en particulier, est une grande punition qui a été atténuée par les sacrifices et par les prières de nombreux fidèles ; mais, à présent, la Sainte Vierge a précisé : « Cela suffit ! Dieu ne le modifiera plus ! »

Le temps présent est un temps de grâce et de conversion

A Mirijana (la voyante qui a reçu la première les dix secrets et qui est chargée par le Père Petar de les révéler au monde trois jours avant qu’ils ne se réalisent, et qui seront précédés par quatre jours de jeûne et de prière), on a demandé : « Le temps qui va jusqu’aux événements à venir est-il long ou plutôt bref ? », elle a répondu : d’après, la sainte Vierge, il est bref. A une autre question : « Que dis-tu au monde d’aujourd’hui ? », elle répondit : « Convertissez-vous le plus tôt possible et ouvrez vos cœurs à Dieu »

Le 8 août 2001, Mirijana a déclaré : « Je dois dire (au Père Petar) ce qui se passera et  dix jours avant que cela n’arrive. Nous devons passer sept jours dans le jeûne et la prière ; et trois jours avant (la date), il devra le dire à tous, et il ne pourra pas choisir s’il doit le faire ou non ».

Il n’y a en effet aucun doute que la révélation des secrets trois jours avant que les faits se produisent, soit une grâce extraordinaire pour le monde et pour l’Eglise et, Satan, menteur, voleur et homicide, cherchera à déranger et à rendre vaine notre préparation. D’autre part, la Sainte Vierge est « la Vierge très Prudente », et, au moment des dix secrets, elle ne conduira certainement pas ses enfants à la ruine, mais elle arrangera le déroulement des événements de telle manière que le témoignage de la foi soit accompagné de la sérénité et de la paix dans les cœurs. Mais ce ne sera pas un temps de tranquillité, d’autant plus que la Sainte Vierge nous a redit à plusieurs reprises de ne pas attendre les secrets, parce qu’il sera ensuite trop tard pour se convertir, car Satan manifestera toute sa puissance de haine y compris vers le monde créé, sachant bien que, avec les dix secrets, son pouvoir sera anéanti.

(19/7/1981): « Maintenant, c’est le moment de se convertir et de faire pénitence”.

« Etant votre Mère, je vous aime, et c’est pourquoi je vous avertis. Mes enfants, il y a dix secrets ! On ne sait pas de quoi il s’agit mais quand on le verra, ce sera trop tard ! Revenez à la prière ! Rien n’est plus important qu’elle. Je voudrais que le Seigneur me permette de vous éclairer en partie sur les secrets. Mais les grâces que je vous offre sont déjà trop nombreuses. Pensez à ce que vous Lui offrez. Quand avez-vous renoncé, la dernière fois, à quelque chose pour le Seigneur ?

Note :

Malgré les suppositions faites à ce sujet, et même les analogies possibles avec le secret de Fatima, nous ne pouvons avoir des certitudes sur les événements qui concernent les 10 secrets. La Reine de la Paix nous aide à donner sa juste valeur à la perspective des 10 secrets, en parlant de son plan, qu’Elle a commencé avec les révélations de Fatima et qui est en train de se réaliser, de manière patiente et tenace, jour après jour, avec notre aide. Cette perspective est fondamentale pour comprendre de manière positive même le futur proche, même si, à première vue, il apparaît fort sombre. Il ne fait pas de doute, en effet, que les expressions de la Reine de la Paix, quand elle déclare « la haine règne dans le monde », et « Satan s’est détaché de ses chaînes » ne laissent pas la place à des optimismes béats. La Reine de la Paix nous a rappelé que Satan voulait détruire non seulement la vie et la nature,  mais aussi la planète sur laquelle nous vivons. A cause de cette dérive fatale de l’histoire humaine, causée par le péché et par la méchanceté des hommes, séduits et poussés par Satan, la Sainte Vierge est intervenue de manière extraordinaire. Dieu nous a accordé un temps de grâce de manière à permettre à la Sainte Vierge d’être à nos côtés. Sa seule présence est porteuse d’espérance et e victoire.

La Sainte Vierge, à Medjugorje, appelle à se rassembler les forces du bien pour l’ultime bataille et pour la défaite du pouvoir des ténèbres, au moment de l’heure de son triomphe apparent. Le temps des 10 secrets voit le combat eschatologique arriver à son sommet.

Comme le moment de la Croix fut salvifique parce qu’il était vécu dans la foi et dans l’abandon à la volonté de Dieu, de même le temps des 10 secrets sera un événement de salut pour tous ceux qui, forts de la connaissance des plans de Dieu, le vivront dans la foi et dans l’amour.

La seule révélation de chacun des secrets au monde entier trois jours avant qu’ils ne se réalisent, manifeste la Seigneurie de Dieu sur les événements de l’histoire ; mais elle témoigne surtout pour nous de sa miséricorde infinie. En effet, il ne faut pas perdre de vue que ces événements seront, probablement, des œuvres infernales d’hommes trompés par le Malin. Le Dieu Tout-Puissant a envoyé son humble Servante pour nous prendre par la main, et pour empêcher que nous périssions. Mais Elle ne pourra nous sauver que si nous l’aidons en suivant fidèlement ce qu’Elle nous demande.

AUX JEUNES

(16/5/1985) : « Chers enfants, je vous invite à une prière plus fervente et à l‘écoute de la Sainte Messe. Je désire que votre Sainte Messe soit une expérience de Dieu. Je veux dire aux jeunes en particulier : soyez ouverts au Saint-Esprit, parce que Dieu veut vous attirer à Lui, en ces jours où Satan est à l’oeuvre ».

(24 avril 1986) : « Vous oubliez mes enfants, que vous êtes tous importants. Dans la famille, les personnes âgées sont importants d’une manière toute particulière : invitez-les à prier. Que tous les jeunes soient, par leur propre vie, un exemple pour les autres, et qu’ils portent témoignage à Jésus ».

15 août 1988) : « Aujourd’hui commence une année nouvelle : l’année des jeunes. Vous savez que la situation des jeunes d’aujourd’hui est fort critique. C’est pourquoi je vous recommande de prier pour les jeunes, et de parler avec eux, parce que les jeunes aujourd’hui ne vont plus à l’église et laissent vides les églises. Priez à cette intention, parce que les jeunes ont un rôle important dans l’Eglise. Aides-vous les uns les autres, et je vous aiderai ».

(9 septembre 1988) : « Ce soir aussi votre Mère vous met en garde, et surtout les jeunes, parce que Satan travaille de manière particulière auprès de la jeunesse ».

(1/8/1990 Année de la paix): « Chers jeunes, tout ce que le monde vous offre aujourd’hui, est illusion, et passe. Et c’est précisément pour cela que vous pouvez comprendre que Satan veut, par sa présence, vous détruire et détruire vos familles. Chers enfants, c’est maintenant le temps des grandes grâces. Je désire que vous méditiez mes messages et que vous les viviez de tout votre cœur. Soyez porteurs de ma paix, et priez pour la paix du monde. Je vous demande de prier avant tout pour la paix dans vos cœurs et dans vos familles, et aussi pour la paix dans le monde. Chers jeunes, Satan est fort, et il fera tout pour vous détourner en mettant des obstacles à toutes vos initiatives. Aussi augmentez vos prières, parce que vous en avez particulièrement besoin en ces derniers temps. la meilleure arme à utiliser contre Satan est le Chapelet ».

LA PAROISSE

 

(7/8/1986)  : Cellule de base de l’Eglise Catholiques. Mais attention, « La paroisse est un oasis de paix ; mais sachez que, à côté de l’oasis, il y a le désert, où Satan est aux aguets et cherche à tenter chacun d’entre vous ».

La Sainte Vierge parle au monde, mais seulement par l’intermédiaire de la Paroisse de Medjugorje, et non par l’intermédiaire de l’Ordre Franciscain qui a donné ici tant de sang et de martyrs, pour souligner et pour rappeler que la paroisse est la base et le fondement de l’Eglise, et que c’est là que l’on doit travailler et croître. Et Elle en a un soin particulier, parce qu’elle est la Mère de l’Eglise :

(1/3/84): « Mes enfants, j’ai choisi de manière spéciale cette paroisse, et c’est mon désir de la guider. Je la protège avec amour ».

(8/3/84): « Mes enfants, convertissez-vous, vous qui êtes de la paroisse : c’est là mon deuxième désir. Vous aiderez ainsi tous ceux qui y viendront ».

(9/6/84): « Priez pour avoir l’Esprit de vérité. Et vous particulièrement qui êtes de cette paroisse, parce que l’Esprit de vérité vous est nécessaire, de manière à ce que puissiez transmettre les messages  comme ils sont, sans y ajouter ou y retrancher quoi que ce soit : comme je vous les ai donnés ».

10/1/1985): « Il y a ici de nombreux paroissiens qui n’écoutent pas mes messages ; toutefois, par les mérites de ceux qui sont particulièrement proches de mon Coeur, je continue à donner des messages à la paroisse. Et je les donnerai aussi par la suite, parce que je vous aime et parce que je désire que vous répandiez mes messages ».

(16/8/84): « Je vous prie, tout spécialement vous qui êtes de cette paroisse, de vivre mes messages et de les transmettre aux autres, à tous ceux que vous rencontrerez ».

(6/2/1986): « Mes enfants, cette paroisse que j’ai choisie, est une paroisse spéciale, qui se distingue des autres. Je donne de grandes grâces à tous ceux qui prient de tout leur cœur. Mes enfants, je donne ces messages tout d’abord aux paroissiens, et ensuite à tous les autres. Il vous revient à vous, en premier, d’accueillir les messages, et ensuite aux autres. Vous en serez responsables devant moi, et devant mon fils Jésus ».

 

POUR  LES PRETRES

(25 juin 1985): « Mes enfants, je vous invite tous à la prière du Chapelet. Par le Chapelet, vous vaincrez tous les obstacles que Satan veut procurer à l’Eglise Catholique en ce moment. Vous tous, prêtres, récitez le Chapelet, donnez sa place au Chapelet ».

(25 août 1997): « Dieu m’accorde ce temps comme don pour vous, pour que je puisse vous enseigner et vous guider sur la voie du salut. A présent, mes enfants, vous ne comprenez pas cette grâce ; mais bientôt viendra le moment où vous regretterez (de n’avoir plus) mes messages. Aussi, mes enfants, vivez toutes les paroles que je vous ai données durant ce temps de grâce, et redonnez vie à la prière, jusqu’à ce qu’elle devienne une joie pour vous. J’invite de manière toute particulière tous ceux qui se sont consacrés à mon Cœur Immaculé, à devenir un exemple pour les autres. J’invite tous les prêtres, les religieux et les religieuses, à réciter le Chapelet, et à enseigner aux autres à  prier. Les enfants, le Chapelet m’est cher tout particulièrement ; par lui, vous m’ouvrez votre cœur, et je peux vous aider ».

(18 mars 2009): « Mes enfants, aujourd’hui je vous invite à regarder de manière sincère et avec insistance dans vos cœurs. Qu’y voyez-vous ? Où s’y trouve mon Fils ainsi que le désir de me suivre vers Lui ? Mes enfants, que ce temps de renoncement soit un temps durant lequel vous vous demandez : quelle chose Dieu désire-t-il de moi, personnellement ? Que dois-je faire ? Priez, jeûnez et ayez le cœur rempli de miséricorde. N’oubliez pas vos pasteurs. Priez pour qu’ils ne se perdent pas, et qu’ils demeurent dans mon fils, afin d’être de bons pasteurs pour leur troupeau !

La Sainte Vierge a regardé tous les présents, et a poursuivi en ces termes : Je vous le dis, si vous saviez combien je vous aime, vous pleureriez de joie ».

Jacov déclare : beaucoup de gens font des critiques contre les prêtres, mais ils ne comprennent pas que le prêtre est lui aussi un homme comme nous tous.

La Sainte Vierge a dit de très nombreuses fois que nous devions prier pour les prêtres, précisément pour avoir de saints prêtres ; oui, nous devons prier pour eux, au lieu de les critiquer. Rappelons-nous que le Sacrement de la Réconciliation  est administré par l’Eglise par l’intermédiaire du prêtre : on ne se confesse pas tout seul !

Jésus-Christ a donné à l’Eglise le pouvoir de remettre les péchés. L’absolution du prêtre nous libère du fardeau du mal, et nous ressentons la grande joie du pardon. La recommandation de la Sainte Vierge de se confesser une fois par mois, ou plus fréquemment selon les besoins de chacun, souligne l’importance de ce Sacrement pour le cheminement spirituel.

POUR CEUX QUI SOUFFRENT – POUR LES MALADES 

Jacques, 5 14-20 :

Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les presbytres de l'Église et qu'ils prient sur lui après l'avoir oint d'huile au nom du Seigneur.

La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. S'il a commis des péchés, ils lui seront remis.

Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La supplication fervente du juste a beaucoup de puissance.

Élie était un homme semblable à nous : il pria instamment qu'il n'y eût pas de pluie, et il n'y eut pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.

Puis il pria de nouveau : le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit.

Mes frères, si quelqu'un parmi vous s'égare loin de la vérité et qu'un autre l'y ramène,

qu'il le sache : celui qui ramène un pécheur de son égarement sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

*  *  *  *  *

15/1/1984: « Beaucoup viennent ici à Medjugorje pour demander à Dieu la guérison physique, mais certains d’entre eux vivent dans le péché. Ils ne comprennent pas qu’ils doivent chercher avant tout la santé de l’âme, qui la chose la plus importante, et se purifier. Ils devraient, en toute première chose, se confesser et renoncer au péché. Et puis, ils pourront ensuite demander la guérison ».

20/9/1982: « Pour obtenir les grâces, la chose la plus importante, c’est de croire fermement, de prier chaque jour avec la même attention, de jeûner le vendredi en se contentant de pain et d’eau. Pour la guérison des malades, priez plus et jeûnez plus ».

25/10/1985: « Je souffre beaucoup pour les non-croyants. Eux aussi sont mes enfants ! Ils ne savent quelle destinée terrible les attend ! Tout ce que je vous ai confié se réalisera. Même les avertissements au monde se vérifieront ».

8/9/1986: « De nombreux malades, très éprouvés, ont commencé à prier pour leur propre guérison ici à Medjugorje. Mais, de retour chez eux, ils ont laissé de côté la prière pendant ainsi la possibilité de recevoir la grâce qu’ils attendent ».

11/9/1986: « En ces jours, alors que vous célébrerez la Fête de la Croix, je désire que, pour vous aussi, la Croix devienne joie. De manière particulier, mes enfants, priez pour pouvoir accepter la maladie et les souffrances avec amour, comme Jésus les a acceptées. C’est seulement ainsi que je pourrai, avec joie, vous donner les grâces et les guérisons que Jésus me permet ».

18/3/1991: « Ce serait mon plus grand désir que consacriez vos prières à mes enfants qui ne savent rien de mon amour et de l’amour de mon Fils. Aidez-les à connaître cet amour. Je voudrais que vous priiez pour vos frères qui n’ont pas encore connu l’Amour de Dieu.

25/1/1992: « Pour cela, mes enfants, priez, et cherchez à donner plus de temps à Jésus, et ainsi, vous serez capables d’accepter toutes les maladies, toutes les croix, y compris les plus lourdes. Je suis avec vous, et je désire vous prendre dans mon Cœur et vous protéger ».

25/4/2001: « Je vous invite vous aussi à la prière. Mes enfants, la prière fait des miracles. Quand vous êtes fatigués et malades et que vous ne comprenez plus le sens de votre vie, prenez le chapelet, et priez. Priez jusqu’à ce que la prière devienne une rencontre joyeuse avec votre Sauveur ».

1/9/1992: « L’avortement est un péché grave. Vous devez beaucoup les femmes qui ont avorté. Aides-les à comprendre que c’est un péché. Invitez-les à demander pardon à Dieu et à aller se confesser. Dieu est prêt à tout pardonner, parce que sa miséricorde est infinie. Mes enfants, soyez ouverts à la vie, et protégez-la ».

2/2/1999: « Des millions d’enfants continuent à mourir à cause de l’avortement ! Le massacre des innocents n’a pas eu lieu une seule fois après la naissance de mon Fils. Il se répète aujourd’hui encore, chaque jour ! ».

POUR NOUS TOUS

(25/5/1996) : « Mes enfants, je désire que vos aussi vous soyez actifs durant ce temps qui, par mon intermédiaire, est lié au ciel d’une manière spéciale. Priez pour pouvoir comprendre combine il est nécessaire que vous apportiez votre collaboration, par votre vie et par votre exemple, à l’œuvre du salut. Mes enfants, Je désire que les hommes se convertissent et me voient en vous, ainsi que mon Fils Jésus. J’intercéderai pour vous, et je vous aiderai à de venir lumière. Aidez les autres parce que, en les aidant, votre âme elle aussi trouvera le salut ».

(25/6/2002): « Mes enfants, aujourd’hui je prie pour vous et avec vous, pour que le Saint-Esprit vous aide et augmente votre foi, afin que vous acceptiez de plus en plus les messages que je vous donne en ce lieu saint. Mes enfants, comprenez que c’est le temps de la grâce pour chacun d’entre vous, et avec moi, mes enfants, vous êtes en sécurité. Je désire vous conduire tous sur la voie de la sainteté. Vivez mes messages, et mettez dans votre vie chaque parole que vous donne. Elles sont précieuses pour vous, parce qu’elles viennent du Ciel ».

25 juin 1988: « Mes enfants, je vous invite aujourd’hui à l’amour qui est agréable et cher à Dieu. Mes enfants, l’amour accepte tout, tout ce qui est difficile et amer, au nom de Jésus qui est amour. Pour cela, mes enfants, priez Dieu qu’il vienne à votre aide, mais non pas selon vos désirs, mais selon son Amour ».

Abandonnez-vous à Dieu, pour qu’il puisse vous guérir, vous consoler et vous pardonner tout ce qui, en vous est un obstacle sur la voie de l’amour. Ainsi, dieu pourra modeler votre vie, et vous grandirez dans l’amour. Glorifiez Dieu, mes enfants, avec l’hymne à la charité, pour que l’Amour de Dieu puisse croître en vous, de jour en jour, pour arriver à sa plénitude.

* * * * *

 

Dans de nombreuses manifestations, la Sainte vierge exprime son choix pour les signes bibliques, comme pour nous indiquer une continuité dans l’histoire du salut, qui n’est pas seulement un événement du passé, mais qui se répète constamment avec une nouveauté incessante. La Mère de Dieu et notre Mère vient toujours pour rencontrer ses enfants, pour les rappeler aux valeurs évangéliques, pour arrêter leur chute, pour éviter des guerres ou d’autres désastres même moraux, pour indiquer à tous la voie qui mène à Jésus-Christ, et pour nous donner ainsi un avenir de paix, et éviter la débâcle de l’homme vers le Néant qui nous agresse sans cesse.

L’homme qui n’a pas Dieu, n’est pas un homme complet ; il est un aveugle qui cherche dans son désespoir de ne pas entrer en rapport avec Dieu pour ne pas s’humilier comme créature, et se soumettre à la volonté de Dieu, mais qui risque d’être jeté dehors et de trouver le Néant, le « négateur », l’homicide, Satan, qui le dominera après l’avoir amadoué et flatté avec tus les plaisirs terrestres.

L’AU-DELA

 

Personne ne pourrait nier l’impact qu’a eu alors sur le Peuple de Dieu la description impressionnante qu’a laissée Lucie de Fatima dans une page inoubliable, avec son récit de la vision de l’Enfer.

A cette vision, il faut ajouter les paroles de la Sainte Vierge, comme appel pressant de son Cœur transpercé, comme Mère qui demande de l’aide pour que ses enfants ne périssent pas en ce lieu de tourments éternels. La prière que la Sainte Vierge a enseignée à Fatima pour que Jésus nous préserve du feu de l’Enfer, est un appel adressé à nous tous, pour que nous collaborions à l’œuvre du salut. Combien d’âmes se sauvent ou se damnent ? Cela dépend aussi de nos prières et de nos sacrifices : tel est le grand message de Fatima sur l’au-delà.

A Medjugorje, le regard sur l’au-delà est beaucoup plus vaste, et concerne non seulement l’Enfer, mas aussi le Paradis et le Purgatoire. La Sainte Vierge rappelle à l’homme de notre temps, qui ne sait regarder au-delà de l’horizon de ses propres limites, ce qui l’attend aussitôt après la mort. Toute cette réalité ressort des apparitions de Medjugorje, mais avec des paroles et des gestes encore plus impressionnants  que ceux de Fatima. Aux six voyants, la Reine de la Paix a montré à Medjugorje une vision de l’au-delà ; l’une d’elle Mirjana, a même refusé de voir l’enfer, après que la Sainte Vierge lui a montré le Paradis et le Purgatoire. Mais tous les six donnent un témoignage identique et qui n’a pas changé dans le temps.

En outre, la Très Sainte Vierge a conduit deux d’entre eux (Viska et Jacov)  pour visiter l’au-delà avec leur propre corps. Ces révélations extraordinaires ont eu lieu au début ; la Reine de la Paix n’a pas attendu longtemps pour rappeler le monde à la vérité sur l’issue de la vie qui attend tout homme au moment de la port.

24 juillet 1982: « Au moment de la mort, on laisse la terre, en toute conscience : celle que nous avons actuellement. Beaucoup croient que l’on renaît plusieurs fois, et que l’âme passe dans différents corps. Mais on ne naît qu'une seule fois et, après la mort, le corps se décompose et ne revivra plus. tel qu'il est sur la terre. Chaque homme recevra ensuite un corps transfiguré. Même ceux qui ont fait du mal durant leur vie terrestre peuvent aller au Ciel si, à la fin, ils se repentent sincèrement de leurs péchés, se confessent et communient ».

25 juillet 1982: « Aujourd’hui, beaucoup vont en Enfer. Dieu permet que ses enfants souffrent dans l’Enfer parce qu’ils ont commis des fautes très graves et impardonnables. Ceux qui vont en enfer n’ont plus de possibilité de connaître un sort meilleur. Les âmes des damnés ne se repentent pas et continuent à refuser Dieu. Et là, ils Le maudissent plus encore qu’ils  ne l’avaient fait auparavant, quand ils étaient sur la terre. Ils deviennent une partie de l’Enfer, et ils ne veulent pas être libérée de ce lieu ».

2 novembre 1983: La Sainte Vierge est revenue sur la question angoissante du nombre de ceux qui se sauvent, en ces termes: « La plus grande partie des hommes, quand ils meurent, va au Purgatoire. Un nombre très grand aussi va en Enfer. Seul un petit nombre va directement au Paradis.

« Il vous convient de renoncer à tout, afin d’être conduits directement au Paradis au moment de votre mort.

VERONE  2010  - GIULIO SARACONI

FIN DE LA DEUXIEME PARTIE


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine