Magazine Humeur

Le mystère du jour de mai : premiers indices...

Publié le 26 juin 2010 par Jcr3

 mayday95-visuel

  clic sur l'image pour un grand format

Je sais que ça en enerve certains mais sinon d'autres passent à coté.

En 1994, Bryan D. Hense, intégrait l'Université de Tucson, pour y suivre des cours de journalisme et d'informatique. Le premier Mai 1995, il remarqua l'annonce du May Day, qui occupait une page entière du Arizona Daily Wildcat (ADW), le journal de l'Université.

L'annonce mêlait, sous la forme d'un collage, un problème d'échec, des formules mathématiques, des lignes de partitions sur fond de plan de Cité du Vatican et sous un leitmotiv en allemand. Intrigué, il l'attribua tout d'abord, à une quelconque 'fraternité', de celles qui font flores sur les campus américains.

Mais l'année suivante, l'annonce, occupait de nouveau une page entière de journal. Il profita de son poste de web master dans ce même journal pour mettre son nez dans les archives et se trouva entièrement plongé dans un jeu qui le dépassait.

Un écheveau de citations historiques et bibliques en langue d'origine : chinois, grec, hébreux, russe, latin, allemand ; des équations mathématiques de physique nucléaire ou de mécanique quantique, des composés chimiques ; des extraits de partitions musicales, de Bob Dylan comme de Beethoven ; des triangulations de navigation au long cours...

Il décide d'entrer dans le jeu en créant le site internet dédié. Les commentaires des internautes les plus érudits, ont permis l'élucidation de certains indices comme les caractères cunéiformes, mais le mystère reste entier.

mayday 94 detail2

may day 1994, extrait

mayday95-partition
mayday 1995, extrait

Au début de l'année 1999, Bryan D. Hense et certains commentateurs du site, ont été contactés par les auteurs des pages. Ils tenaient, au risque de s'exposer, à apporter des précisions qu'ils estimaient importantes :

Ils disent qu'il ne s'agit pas d'un jeu et qu'ils œuvrent pour une cause, en quelque sorte. Ils ont même corrigé les erreurs les plus importantes.

Leur mails sont rédigés dans un curieux charabia de rapper moyen et illettré (exemple) qui détone avec l'érudition des annonces. Bryan D. Hense est noir, faut-il y voir un certain mépris révélateur ou une autre diversion ?

mayday 220605
22 juin 2005, clic

Que savons nous ?

La première annonce, simple (Longue vie au Président Mao, en chinois dans le texte), est parue le premier mai 1981 débutant un puzzle géant qui courre depuis 29 ans.

Le visage du personnage souriant avec cinq poils sur le caillou et de grandes oreilles, fait son apparition le premier mai 1982, comme une signature.

Depuis 1988, l'annonce payante du premier mai occupe une page entière du Daily Wildcat.

Le mystère, bien qu'en rapport avec le premier mai, est lié à l'anniversaire de la Confession d'Augsbourg, le 25 juin date à laquelle les participants sont conviés à une célébration.

La solution du mystère se trouve dans le décryptage des indices qui émaillent les annonces, très détaillées et complexes, reliées entre elle, qui paraissent à dates fixes, les premier mai et six décembre (tournée d'hivers), dans le journal du campus.

mayday 86
Mayday 1986

Ils se défient d'ennemis qu'ils appellent les 'pigs' (porcs), les pélagiens ou les révisionnistes. Bien qu'ils les méprisent grandement, ces derniers semblent leur infliger des revers qui les obligent à des réajustements stratégiques.

Des annonces qui pourraient être des correctifs, sont parfois ajoutées, particulièrement autour de 1988/92 et 2000/2001. Ces derniers, généralement courts, préviennent des changements de règle du jeu ou de code.

mayday 280891

Chaque page mentionne plusieurs indices, mots clefs, renvois à des annonces déjà parues ou à paraître 'Deo Volente' (DV : si Dieu le veut). Les pages sont reliées entre elles.

Il y a une dimension historique et religieuse au mystère. Les racines semblent puiser dans le XVIe et XVIIe siècle : la Réforme, la Révolution anglaise et le régicide de Cromwell, la guerre de trente ans.

Les questions scientifiques concernent les mathématiques, la physique nucléaire, la relativité.

mayday 170101
17 janvier 2001

Les auteurs du puzzle font preuve d'une persévérance inouïe, ce qui éloigne d'emblée l'idée d'un simple jeu. Le coût élevé d'une page entière d'annonce dans le journal exclu le simple canular. L'argent dépensé en vingt-neuf ans d'annonces, induit à penser que ces gens bénéficient d'une trésorerie et qu'ils ont, aujourd'hui, sinon un certain age, plusieurs visages derrière le même masque.

mayday 96
clic

Sous l'égide d'un certain orphelinat, quatre personnages (ou groupe de personnes) principaux se détachent : Luther, Gustavus Adolphus, Calvin et Cromwell (appréciez le choix des personnages).  

Mao cité au début disparaît du jeu assez vite.

Ces gens ont l'habitude de se rendre le 25 juin, à linvitation de l'Orphelinat, à l'Hôtel California, pour célébrer l'anniversaire de la Confession d'Augsbourg, comme convenu selon un agenda de mai 1972.

Les annonces commencent généralement par l’abréviation SR/CL suivie de la date. Suit un leitmotiv, souvent une citation obscure et – volontairement - imparfaite. L'annonce en elle même est constituée de plusieurs sujets numérotés, dans un langage codé.

mayday 021292

2 décembre 1992

mayday 220192 ext
Janvier 1992

Il semble qu'elles servent coordonner un commerce maritime au long cours dans les deux hémisphères, qui rapporte gros à l'orphelinat. L'argent est investit et l'orphelinat dispense ses largesses en retour.

Des personnages récurrents interviennent sous des pseudos choisis : Winthrop, Mistah Kurtz, Schrödinger, Melanchton, Captain Morgan...

L'ensemble suggère qu'il ne s'agit pas d'un canular mené par un fou, ni des élucubrations abracadabrantesques d'un universitaire à la retraite ou d'un dérangé mental qui s'ennuie, le puzzle est trop compliqué.

Cela ressemble à l'élaboration minutieuse et prudente d'un plan en plusieurs étapes qui arrive à son terme, les dernières annonces se font inquiètantes, ici une explosion atomique, et le mystère continue, la dernière annonce date du 30 avril 2010.

Allez-y, les anglophones, les autres devront attendre mes traductions en attendant un extrait de la page de mai 2002, sur laquelle on peut lire en grec dans le texte : hexakosioihexekontahexa... j'ai la phobie qui me démange...

 

mayday_02.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine