Magazine Humeur

Concerto en Vuvuzela

Publié le 28 juin 2010 par Ultramagnetique @ultramagnetique

Vuvuzela Concerto

Quelle semaine intéressante !

Je reviens d'un séjour au Portugal, pays que je ne connaissais pas, la tête pleine de l'accueil chaleureux des locaux. J'ai eu l'occasion de mixer dans un vieille ferme au milieu de l'Alentejano, à l'occasion de la superbe fête que nous ont offert mes amis Ali et Fabien.

Cependant, même au fond de la cambrousse portugaise, le psychodrame de l'EDF animait les discussions autour d'un "bacalau" aussi succulent que déraisonnablement chargé en cholestérol.

De retour au pays, j'ai trouvé le climat de lynchage qui règne en France véritablement détestable. A écouter les médias, Domenech est un mélange entre l'antéchrist et les charlots, alliage subtil de l'esprit du mal et de l'incompétence. Les joueurs quant à eux ne sont qu'une bande de racailles des cités, symboles de la déliquescence française.
Et en plus il y a plein de noirs et ils se tapent des putes.

Il n'y avait qu'à écouter ce pseudo-penseur de Finkelkraut déclarer « Nous avons la preuve effarante que l'équipe de France n'est pas une équipe, c'est une bande de voyous qui ne connaît qu'une seule morale, celle de la mafia (…)". Dire que philosophie vient du grec "L'amour de la sagesse", on en est loin avec cet intellectuel de gauche intermittent...

Je pense avoir eu rarement l'occasion d'entendre autant de conneries ces derniers pour un constat finalement assez simple: un mauvaise équipe de foot dirigée par un entraîneur incompétent, et une fédé d'amateurs. On a eu le droit au grand cirque allant de la secrétaire d'état aux café des sports, l'insupportable Rama Yade (500 euros la nuit d'hôtel madame Michu, rendez vous compte !), en passant par Jean-Pierre Escalettes, notre brave président de la FFF s'accrochant à son poste avec l'énergie du désespoir (la cantoche de la fédé est vraiment trop bonne).

Depuis ca flingue à tout va: il y a ceux qui ont activement participé à la ré-élection de Domenech en 2008 (Aimé Jacquet, Gérard Houiller, Noël "J'aime la bretagne" le Graët) et qui depuis ont retourné leur veste plus vite que leur ombre. D'autres comme Roselyne Bachelot qui, surfant sur l'incroyable succès de sa campagne de vaccination contre le virus tueur de la grippe A, nous a parlé de "joueurs en larmes" puis de "petits caïds".

N'oublions pas notre vénéré président qui a immédiatement convoqué Thierry Henry à son retour de vacances: il est vrai que les changements nécessaires à l'équipe de France de foot nécessitent immédiatement une intervention au plus haut niveau. Il faut bien faire diversion afin de faire oublier un temps l'impopularité du gouvernement... Quant aux médias, ils iront jusqu'à aller interviewer la mère de Domenech. On touche le fond mais faut bien vendre...

Pis que la piètre prestation d'une équipe surcotée, gonflée par ses égos et livrée à elle-même par des dirigeants complétement dépassés, ce lynchage généralisé est pathétique: après tout il ne s'agit que de 11 bonhommes en short qui essaient de pousser un ballon entre des poteaux. Garder un peu la tête froide éviterait ce triste déballage, autant malsain que ridicule.

Finalement je vais peut-être me mettre à regarder le curling à la télé...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine