Magazine Poésie

Sans question

Publié le 18 décembre 2007 par Stéphanie Le Béchec
Choisir de construire un droit avenir, Empiler les pierres à n’en plus finir, Parier jour après jour sur les demain, Et fermer les yeux sur l’ennui quotidien. C’est beau. Et puis, moral, Il le faut. C’est bien normal.

Avoir usées ses années de patience, Et vieillir double en demi-existence, Oublier la possibilité des possibles, Et arrêter le cours des rêves indicibles. C’est bien. Et puis banal, C’est le destin. Il est fatal.

Arrêter de voir pour renier les hasards, Vivre des lois, des règles et des regards, Eviter de ressentir pour mieux mourir, Et justifier encore pour éviter de souffrir. C’est triste. Et puis usé, C’est une vie. Déjà enterrée. par Stéphanie Le Béchec

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie Le Béchec 6 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines