Magazine Journal intime

Day 172

Publié le 03 août 2010 par Marianne
L'heure d'un petit bilan puisque je n'ai pas écrit régulièrement :)
Jour 1 à 43 :Un mois et demi de substitution, remplacement progressif du Temesta par le Lysanxia.Dose de départ : 82 goutes, soit 41 mg.
Le temps de l'adaptation à la nouvelle molécule a été compliqué les premières semaines et à chaque changement. Les principaux symptômes étaient au début le fait d'être sédatée la journée, les maux de tête, et les insomnies. Et aussi les maux de ventre : brûlures d'estomac, nausées, etc._______
Jour 44 à 79 : Un mois de stabilisation où je n'ai pas touché aux doses.C'était en pleine préparation du concours et c'est la phase la plus simple puisque pas de changements. Pas spécialement de symptômes durant cette période si ce n'est la fatigue, liée aussi au mode de vie.
_______
Jour 80 à 172 :Trois mois donc de sevrage et j'en suis à la moitié.Dose actuelle : 10 gouttes le matin - 10 gouttes le midi - 20 gouttes le soir soit 40 gouttes en tout (20 mg)
J'ai commencé, pour résumer, à diminuer de 5 gouttes le premier mois, puis 4 le second et enfin 3 le dernier, en ayant un rythme de baisse qui varie entre une à deux semaines.
Au niveau de la difficulté et des symptômes, ils varient au cours du temps. Le premier mois fut assez simple mais plus la diminution est importante par rapport à la dose initiale, plus le temps d'adaptation à la nouvelle dose est long. Il y a parfois un effet de manque au début (premier/deuxième jour) qui s'estompe cependant rapidement.
Même si je continue à suivre un sevrage régulier, je l'adapte surtout au ressenti de mon corps, à ses réactions, c'est un travail qui lie vraiment le "mental" et le "physique" puisqu'il faut être préparé à chaque diminution. Mais ça, ça s'améliore avec le temps comme si mon corps avait compris ce nouveau mode de fonctionnement.
Au niveau des symptômes, ils ont tous quasiment disparu sauf les insomnies qui sont difficiles à gérer. L'endormissement est la phase la plus complexe, elle varie chez mois entre deux heures et six heures du matin. Je pense que c'est dû également aux vacances qui n'aident pas à avoir un rythme stable, mais je ressens les perturbations du sommeil à chaque diminution.
Hormis cela, le reste n'est que de l'amélioration de vie. Le retour de la mémoire, moins de fatigue ou de coups de barre facilement, les émotions plus claires et plus "normales", ou du moins qui sont plus variables et pas sur une même "ligne" de ressenti.
L'impression d'avoir l'esprit plus clair pour réfléchir, de ne plus être un "zombi" comme je pouvais parfois l'être sous Temesta, beaucoup moins de symptômes de manque également. Bref, une vie plus libre, même si la gestion de cette nouvelle liberté n'est pas forcément toujours évidente à gérer.http://benzombie.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marianne 6 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte