Magazine Journal intime

Les humeurs d'Anaïs (36) : Petit Papa Noël, quand tu remonteras au ciel

Publié le 23 décembre 2007 par Anaïs Valente
Par pitié emporte avec toi tous les faux Papas Noël qui pendouillent lamentablement aux fenêtres tels des testicules sur un dobberman.
Cette tradition est apparue il y a quelques années déjà.  A l'époque, c'était hyper méga supra original de pendre un Papa Noël à son toit ou à sa fenêtre.  Lorsque j'en croisais un, j'étais toute émotionnée, toute chose, au bord de la crise d'admiration aigue.  D'autant que, souvent, c'était l'habitant même qui, de ses petits doigts agiles et doués, avait fabriqué ce Papa Noël.
Et puis tout a changé.  Les Papas Noël à suspendre ont envahi les hypermarchés, se sont démocratisés, ont été vampirisés par le peuple.
Dès le 1er décembre, alors même que Saint-Nicolas n'a pas encore amorcé sa descente du ciel, ils sont là.  Je les crains, je les redoute.  Surtout que cette année, on les confond avec les drapeaux noir-jaune-rouge qui enjolivent les façades des patriotes.  Ben oui, j'ai une très mauvaise vue, je sais, que voulez-vous, je vous l'avais dit que j'étais déglinguée de partout, alors quand je discerne vaguement un truc rouge, je me dis avec une point d'émotion "aaaah un anti-séparatisme", et puis je réalise que j'ai tort, qu'il s'agit juste d'un "pro-Papa-Noël".
Parfois, le mauvais goût va jusqu’à en mettre plusieurs sur une même façade, donnant l’impression que des dizaines de clones du Père Noël, version kitsch miniature, tentent de pénétrer nos demeures. 
Non, décidément, je ne trouve plus ça drôle !
Horreur et damnation, pitié, que cette mode cesse au plus vite.
36

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Un papa comblé.

    papa comblé.

    Grâce à Gabriel, nous pouvons désormais découper l’année en trimestre… ayant commencé l’école en septembre, il est en vacances scolaires… le temps passe vite…... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Merci papa Noël.

    Merci papa Noël.

    Et j'espère que vous aussi avez reçu des tas de chouettes cadals...(Qui vous conviennent, parce que j'ai reçu un bracelet avec hello kitty et des coeurs en... Lire la suite

    Par  Ninasottefille
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Elle aime un tout petit peu bien la Noël

    Elle aime tout petit bien Noël

    Psssssst, vous là.  Oui, vous.  Approchez.  C’est moi, le rrrrrat, le mulot, la grosse souris grise, le campagnol domestique, le rongeur bavard.Et voilà,... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Fils à papa

    Ça fait un moment que les bars sont fermés. Le froid et l'humidité du petit matin font en sorte que les gens ne s'éternisent pas dehors. Vers quatre heures,... Lire la suite

    Par  Pierre-Léon Lalonde
    JOURNAL INTIME, PHOTOS, TALENTS
  • Anaïs dans tous ses états - partie 1 - par Dominique Leruth

    Votez pour moi au Festival de Romans Depuis quelques temps, Anaïs se sentait patraque. Naze. Zarbi. A côté de ses tatanes. La tête dans le c… hum, bon, bref,... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Anaïs dans tous ses états - partie 2 - par Dominique Leruth

    Votez pour moi au Festival de Romans Après quelques jours d’hospitalisation qui avaient permis à notre Anaïs de faire le point, elle était de retour dans sa... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Anaïs dans tous ses états - partie 3 - par Dominique Leruth

    Votez pour moi au Festival de Romans Sortant du bureau de son supérieur hiérarchique où elle venait de se prendre un savon pour « avoir introduit un animal... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS