Magazine Journal intime

Mad Men : Les maux pour le dire.

Publié le 26 septembre 2010 par Bestofd

Mad Men : Les maux pour le dire. Mad Men ma série chouchou sacrée meilleure série de tous les temps dans mon coeur ( Ok j'avoue après "Côte Ouest", "V" et "Les oiseaux se cachent pour mourir") a remporté pour la troisième année consécutive l'Emmy Award de la meilleure série dramatique.Je ne reviendrai pas sur mon amour pour Don Draper même si je trouve son personnage un peu éteint dans cette quatrième saison (pour mieux revenir ?). Qu'à cela ne tienne, la série suit son petit bonhomme de chemin et c'est toujours avec une certaine excitation que j'aborde chaque nouvel épisode.Un trèèès grand moment de cinéma pour moi !
Mad Men : Les maux pour le dire. J'avais acheté la saison 1 un jour d'errance à la Fnac l'année dernière parce que j'en avais entendu tellement de bien qu'il fallait que je sache de quoi il en retourne. La VOSTfr n'était même pas encore disponible en France mais grâce aux sous titres en anglais j'ai pu vraiment rentrer dedans sans en louper une miette.Maintenant que je la regarde en quasi simultané avec les US c'est plus compliqué car il me faut attendre quelques jours après la mise en ligne de l'épisode pour obtenir une version sous titrée.Il ne s'agit pas d'une série où l'on parle beaucoup ou même trop rapidement avec pas mal d'expressions argotiques, mais il y a un truc que ces gars là savent placer et qu'il ne faut pas manquer : Les adages. J'ai toujours affectionné ces petites phrases, porteuses d'enseignement (ou pas) et qui révèlent beaucoup sur la personnalité de ceux qui les prononcent. Au delà de ces pensées toutes faites, les mots et les dialogues sont très importants dans Mad Men. Au début de la série on voit d'ailleurs Don Draper écrire très spontannément chacune de ses idées sur des serviettes en papier et  dans cette dernière saison  il se réfugie dans l'écriture pour reprendre pied... Les références littéraires sont également omniprésentes tout au long de la série.Et si finalement Mad Men n'était que le journal intime de l'amérique des années 60 ?Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais voici quelques assertions et fragements de dialogues que j'ai pu relever et qui sont pour beaucoup dans l'amour que je porte à cette série. J'ai voulu les associer avec ces photos "Behind the scene " issues d'un flickr que j'aime beaucoup , de pour leur donner un peu de relief.Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire."They say as soon you have to cut down on your drinking, you have a drinking problem""Since when is forgiveness a better quality than loyalty?"Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
"Don: It's your job. I give you money. You give me ideas.
Peggy: But you never thank me.
Don: That's what the money is for!"
"Peggy: I have a boyfriend.
Joyce: He doesn't own your vagina.
Peggy: No, but he's renting it."
"You're not good as relationships because you don't value them."Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
"Conrad Hilton: I got everything I have on my own. It's made me immune to those that cry and complain because they can't."
"Trudy: Have you been drinking?
Pete: The whole country is drinking!"
"He has a dream, and it's our job to make it come true"
"You want to be taken seriously? Stop dressing like a little girl."
"This is America. Pick a job and then become the person that does it."
"Get out of here and move forward. This never happened. It will shock you how much it never happened."Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
Mad Men : Les maux pour le dire.
"This place reminds me of a czarist ministry. No matter what the decision, you don't feel it was yours."
"The president is a product. Don't forget that."
"Pete Campbell: I have ideas.
Don Draper: I'm sure you do. Sterling Cooper has more failed artists and intellectuals than the Third Reich."
"Don Draper: Let me ask you something, what do woman want?
Roger Sterling: Who cares?"
"Of course I love you. I'm giving up my life to be with you."
"People were buying cigarettes before Freud was born."
Une de mes préférée:"I don't care what your politics are, this is America. You don't just shoot the President."
Pour plus de citations c'est par ici !Il existe même un top 10 !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bestofd 8 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte