Magazine

La Bourse de Paris en hausse dans les premiers échanges, Arcelor rebondit

Publié le 01 novembre 2010 par Actubourse

logo actubourse-copie-1

PPR prend 0,81% à 118,75 euros. Citigroup a relevé son objectif de cours de 135 à 139 euros. Son concurrent LVMH monte pour sa part de 1,11% à 113,80 euros.   Parmi les seules baisses du Cac 40, Vivendi lâche 0,90% à 20,31 euros. UBS a abaissé sa recommandation à « neutre » contre « achat » auparavant.   Unibail-Rodamco abandonne 0,53% à 148,90 euros. Le groupe spécialisé dans l’immobilier commercial a enregistré une baisse de 1,8% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l’exercice 2010, à 1,18 milliard d'euros, notamment en raison d'un repli des loyers de bureaux. Il a toutefois confirmé son objectif d'un résultat récurrent par action compris entre 0% et 2% pour l'ensemble de l’année. La Bourse de Paris entame cette nouvelle semaine sur une note positive. Le Cac 40 progresse dans les premiers échanges, en réaction à un bon indicateur d’activité en Chine. La prudence reste toutefois de mise à deux jours de la décision de la la Fed quant à un nouvel assouplissement quantitatif. ArcelorMittal rebondit en tête de l'indice vedette. A l'inverse Unibail-Rodamco est pénalisé par son chiffre d'affaires à neuf mois. Vers 9h45, le Cac 40 progresse de 0,75% à 3.862,16 points.

Et aussi
Ryanair-Le bénéfice gagne 17% au S1, prévisions relevées - 01/11/2010 - Reuters Terres Rares - Pas de baisse sensible des quotas d'export/Chine - 01/11/2010 - Reuters TNT - Baisse supérieure aux attentes du bénéfice au T3 - 01/11/2010 - Reuters Brut - Les pays du Golfe membres de l'Opep sa satisfont des prix - 01/11/2010 - Reuters Le Cac 40 en hausse dans les premiers échanges - 01/11/2010 - Investir.fr
Flèche
Tous les articles

Le 1er novembre n’est pas chômé sur les marchés. En ce jour de Toussaint, la Bourse de Paris ouvre en hausse, en réaction à une statistique chinoise encourageante. La croissance de l’activité manufacturière s’est accélérée en octobre, selon l'indice des directeurs d'achat chinois calculé par la banque HSBC. Le PMI ressort à 54,8, sa plus forte expansion depuis six mois, contre 52,9 en septembre. Selon l'indice PMI des directeurs d'achats officiel, qui est publié par une organisation proche du gouvernement, l'indice s’élève à 54,7 contre 53,8 un mois auparavant. Un indice supérieur à 50 signifie que l'activité manufacturière est en expansion, tandis qu'un chiffre inférieur à 50 indique une contraction. Cette statistique suggère que « la période de ralentissement économique touche à sa fin », s’est réjoui Stephen Halmarick, analyste pour Colonial First State Global Asset Management à Sydney, cité par Bloomberg.

Les principaux rendez-vous statistiques de la journée concernent l’économie américaine. Trois indicateurs figurent au programme de l’après-midi : les revenus et dépenses des ménages de septembre (attendus respectivement en hausse de 0,3% et 0,4%) à 13h30, qui seront suivis à 15h00 par l’indice ISM d’activité manufacturière d’octobre (prévu en repli de 0,4 point à 54) et les dépenses de construction du mois dernier (estimées en baisse de 0,5%). A noter que du fait du passage à l’heure d’hiver au sein de l’Union européenne, les marchés américains ouvriront à 14h30 au lieu de 15h30 durant toute la semaine. Les heures de publication des statistiques américaines sont également avancées d’une heure.

Les volumes devraient toutefois restés limités et la prudence devrait prédominer avant la réunion du comité monétaire de la Réserve fédérale américaine, mardi et mercredi. Une décision quant à de nouvelles mesures d’assouplissement quantitatif est attendue mercredi. Les investisseurs s’interrogent sur les montants des liquidités que la Fed s’apprête à injecter dans le système financier.

Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis devraient également être déterminantes. Nombreux sont les investisseurs qui attendent une poussée républicaine, et si, demain, les Républicains font mieux que prévu, ce sera un coup de fouet pour Wall Street, faiseur de tendance.

Vers 9h45, le Cac 40 progresse de 0,75% à 3.862,16 points. Sur le marché des matières premières, le baril de brut de qualité WTI gagne 37 cents à 81,80 dollars tandis que le billet vert recule face à l’euro à 1,3962 dollar.

Du côté des valeurs, ArcelorMittal, fortement sanctionné la semaine dernière après ses prévisions, rebondit de 1,41% à 23,42 euros. Par ailleurs, suite à des informations de presse qui suggéraient que le groupe allait revoir en baisse ses ambitions en Inde, le sidérurgiste a annoncé qu'il restait déterminé à construire une aciérie d'une capacité annuelle de 12 millions de tonnes dans l'Etat du Jharkhand en Inde.

Du côté des valeurs automobiles, Renault et Peugeot sont quasi stables, tandis que les équipementiers tirent leur épingle du jeu : +1,88% à 39,345 euros pour Valeo et +0,21% à 19,40 euros pour Faurecia. Selon le ministre de l'Industrie, l’automobile a poursuivi son recul en octobre. Anticipant la publication, demain, des chiffres des immatriculations, Christian Estrosi. a annoncé hier une baisse globale de 1% des ventes de voitures particulières neuves à la fin du mois d'octobre par rapport à l'année précédente. C’est la première fois que les ventes cumulées depuis le début de l’année sont tombées sous leur niveau de celles de la même période de 2009. La situation est suffisamment inquiétante pour que la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, Christian Estrosi et le ministre de l’Emploi, Laurent Wauquiez, aient adressé un courrier alertant les préfets des sombres perspectives qui menacent le secteur. Le gouvernement craint une multiplication des faillites chez les sous-traitants. Les préfets sont donc priés d'organiser d'urgence les dispositifs de soutien publics susceptibles d'amortir le choc, et de financer par des crédits d'Etat des audits stratégiques afin d'anticiper les suppressions d'emplois, mais aussi , d'accompagner les entreprises susceptibles de recourir au Fonds de Modernisation des Equipementiers de l'Automobile.

EDF grimpe de 0,46% à 33,07 euros. L’électricien a finalisé la cession de son réseau de distribution britannique au groupe hongkongais Cheung Kong (CKI) après avoir reçu l'approbation de la Commission Européenne et celle du ministère français de l'Economie.

Alstom engrange 0,52% à 36,45 euros. Eurostar a annoncé vendredi soir que la décision de la justice britannique de ne pas répondre à la demande d'injonction du groupe français signifiait qu'il était libre de signer sa commande avec l’allemand Siemens. Alstom examine d'autres recours légaux.

 

PPR prend 0,81% à 118,75 euros. Citigroup a relevé son objectif de cours de 135 à 139 euros. Son concurrent LVMH monte pour sa part de 1,11% à 113,80 euros.

 

lire la suite

 

...

 

http://www.investir.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/la-bourse-de-paris-en-hausse-dans-les-premiers-echanges-arcelor-rebondit-293945.php


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :