Magazine Nouvelles

Nouveaux murs, nouvelles rives sur un fleuve nouveau, nouvelle vie

Publié le 09 janvier 2011 par Cameron

Le déracinement est opéré. Sans difficultés majeures, finalement, me voici appréhendant un décor vierge pour 2011, belle conjonction d’une date censée marquée le renouveau, et des événements qui me conduisent justement vers l’inconnu.

Je ne sais pas encore ce que je pense de tout cela. Encore une fois, un départ, encore une fois l’esprit assailli des mille préoccupations qui accompagnent l’installation, sollicité par le début de ce qui sera une nouvelle aventure professionnelle, et sans doute, encore une fois, réussirais-je à ne pas songer à l’essentiel. Le temps, cet ennemi de tous, m’est devenu le plus précieux des alliés. Je suis un instant qui se bouscule pour laisser place au suivant, je suis ce souvenir s’éloignant à grande vitesse sous la pression de tous ceux qui brûlent de constituer ma mémoire. Je suis ce que je quitte, et si peu en même temps.

Mon travail cette année, ma volonté, mes efforts, seront tendus vers le refus de la fuite. Reconstituer les moments y compris par le factice, créer la durée là où chaque fois j’aurais envie au contraire de la laisser s’effilocher, et poser des mots sur la moindre minute qui se voudra impérieuse, tel est le désir que je formule. Car comme tout le monde, il me semble perdre le sens de la temporalité. Je ne veux pas dans un an, dans 10 ans, me dire que je n’ai pas vu passer les années. Je veux me souvenir, et me souvenir avoir senti. Je veux regarder, et recueillir, ces souffles frôlés dont j’ai si peur. Ce sera ma manière de sacrifier à la tradition des voeux, cette année.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines