Magazine Journal intime

Tu épouseras le chauffagiste ma fille

Publié le 17 janvier 2011 par Didier T.
Tu épouseras le chauffagiste ma fillePhoto Irving Penn, Chimney Sweep, 1950, London
L'année 2010 aura donc fini par un enterrement.Et l'année 2011 a commencé par une crise de ma mère à cause du pétage de plomb du chauffage. Un petit plomb saute, il faut appeler le chauffagiste parce que mon père ne peut que constater que tous les voyants sont éteints, qu'il y a donc, forcément, une grosse grosse GROSSE panne, c'est moi qui suit le plus près d'elle après le coup de fil au chauffagiste et j'ai la mauvaise idée de faire une remarque*. Je prends donc la foudre en plein nez.
*Eté d' il y a plusieurs années, ma mère décide de changer de chauffagiste car les tarifs de l'ancien sont prohibitifs. Le nouveau vient donc faire son boulot tout un après-midi. Je suis là, je bulle. Ma mère est toute émoustillée. Le nouveau chauffagiste est superbe. Il est pas mal physiquement, dans les bruns, célibataire et il a repris l'affaire de son père. Elle en ferait bien son gendre ! J'ai refusé net de "faire de l'oeil" au chauffagiste. Cet hiver, le chauffage tombe en panne. Le chauffagiste vient, répare, envoie sa facture. Le chauffage retombe en panne. Le chauffagiste ne vient pas...de suite. Ma mère pète un câble. Elle a froid et elle ne compte pas passer tout son hiver au coin de la cheminée (qui a quand même le sérieux avantage grâce à un jeu de conduits subtil et avantgardiste de chauffer (un peu) toute la maison). Ma mère enrage donc et fait enrager mon père. On retéléphone au super chauffagiste en lui disant qu'il est super...nul et qu'il a intérêt à rappliquer super...vite. Il raccroche au nez de de monsieur mon père. Indignation terrible. On appelle un autre chauffagiste qui vient de suite, se fait payer de suite...et le chauffage retombe en panne. On rappelle en catastrophe le super chauffagiste qui finalement vient et répare (à mon avis il a bien salé sa facture en représaille)...sauf qu'un plomb saute mais on ne sait pas encore que ce n'est qu'un plomb...Ma mère rappelle une énième fois, la mort dans l'âme mais la voix douce, le super chauffagiste qui répond qu'il vient "de suite". Mais même. Ma mère est en colère. Devoir s'allonger devant le chauffagiste, régler encore une facture etc Et c'est là que j'ai émis une minuscule remarque sur ma clairvoyance qui, si elle m'avait fait défaut, aurait conduit ma mère à aimer puis détester son "gendre". Warf warf warf...Publié par les diablotintines - Une Fille - Mika - Zal - uusulu

Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine