Magazine Nouvelles

Du rester-partir au pleurer-rire

Publié le 22 janvier 2011 par Jlk


medium_Mangangu.jpgRETOUR AU CONGO Kinshasa. Carnets nomades. Le récit lyrique et panique de Bona Mangangu

Si les étonnants voyageurs dont les pages sur l’Afrique ont fait date (à nos yeux en tout cas) sont le plus souvent occidentaux, du Polonais Richard Kapuscinski à la Néerlandaise Lieve Joris, entre autres, le premier intérêt des Carnets nomades du peintre et écrivain Bona Mangangu tient à cela que c’est un fils du pays (né en 1961, en plein mouvement d’émancipation) qui évoque ce qu’est devenue sa ville natale de Kinshasa où il fait retour, une vingtaine d’années après l’avoir quittée. Désormais installé dans le Haut-Languedoc dont la nature lui rappelle parfois celle de son enfance, quand son père lui nommait chaque plante qu’il découvrait, l’artiste passionné de littérature et de musiques de partout, occidentalisé et pratiquant la langue française en poète et en homme de culture, revient pourtant chez lui « à hauteur d’enfance », avant d’affronter la déchirure de ses vingt ans.
Dès les premières pages, en flamboyante ouverture, avec un mélange de somptueux lyrisme accordé à la splendeur du crépuscule congolais et la conscience immédiate de ce que plombe aussi ce ciel, estimé « traître » par les humiliés et les offensés, Bona Mangangu marque une opposition violente qui va scander la suite poético-polémique de son parcours tenant à la fois de la quête d’identité et du reportage, de l’effusion « magnétique » et de l’amer constat dont un des thèmes récurrents est l’injustice faite aux enfants de la rue et au sous-prolétariat des quartiers-poubelles.
Rien pourtant ici de la déploration convenue ou de la dénonciation fondée sur des certitudes. Certes les «voleurs d’espoir » sont illico pointés, mais à la rage se mêle cette image candide : « Tout est encore présent dans mon esprit comme ce brusque chuchotis du ruisseau révélé par un saut de lapin traqué au lance-pierre ». Les profiteurs et les nouveaux riches, les bandits et les voyous sont là, les « sangsues politiques » ou les marchands de foi roulant en Mercedes, mais « la vie ici, malgré les souffrances insoutenables, est une œuvre d’art ». De l’école « gardienne » aux bonnes volontés éparses des ONG, des artisans-artistes réinventant la beauté avec des riens au vieux sage disparu dont la mémoire transmet encore les secrets du savoir-survivre, un courant d’espoir, aussi méandreux, lent et profond que le fleuve Congo, se laisse percevoir dans ces pages généreuses et tourmentées, où l’amour et la lucidité, le passé retrouvé et l’acceptation de ce qu’on est fondent une plus juste lecture de la réalité, préludant à de nouvelles solidarités.
Bona Mangangu. Kinshasa. Carnets nomades. L’Harmattan, 136p.

Cet article a paru dans l'édition de 24 Heures du 27 juin 2006.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lettres et carnets

    JEAN SEVILLIA 18/10/2008 | Mise à jour : : CORRESPONDANCE De Hans et Sophie Scholl. Tallandier, 368 p., 23 euro. Le 22 février 1943, Hans et Sophie Scholl... Lire la suite

    Par  Lauravanelcoytte
    POÉSIE, TALENTS
  • Partir ou bien rester…?

    Partir bien rester…?

    Évidemment, lorsque l’on vient tout juste de se séparer (3 mois hier, triste anniversaire…), nos amis s’attendent tous à ce qu’on bouge, qu’on déménage, qu’on... Lire la suite

    Par  Sexinthecountry2
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Mes p'tits carnets

    p'tits carnets

    J'adore tout ce qui est papeterie. Les beaux stylos, les cahiers, les pochettes . . . Ado, j'adorais faire les courses post-rentrée scolaire pour choisir avec... Lire la suite

    Par  Martine6274
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Les carnets me manquaient!

    carnets manquaient!

    Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas confectionné de carnets, cela me manquait! Voici donc deux nouveaux carnets, pour les rêveries, les écrits, les... Lire la suite

    Par  Sabbio
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Protèges carnets de santé

    Protèges carnets santé

    Pour la énième visite chez le médecin et la énième fois que vous sortez votre carnet de santé… comment, vos enfants ne sont jamais malades, vous n’avez jamais... Lire la suite

    Par  Petitmonstre
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Notations de Carnets de Conversations 32

    L'amour est aveugle, il faut donc toucher (proverbe brésilien) Ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. Lire la suite

    Par  Collectif Des 12 Singes
    TALENTS
  • Carnets de Voyages

    Carnets Voyages

    Alors que j'écoute la radio, Partir avec Sandrine Mercier, je me dis que je peux montrer quelques images de plus aux auditeurs qui viendront se promener sur ce... Lire la suite

    Par  Khatmars
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS

Magazines