Magazine Humeur

Bayer des heures ailleurs.

Publié le 24 janvier 2011 par Elb

Bayer des heures ailleurs.

Dernière assemblée générale de la Fédération Française des Bayeurs au Corneille.

Le lundi en lui-même ne me stress pas plus que le dimanche.
Grâce à Dieu, le dimanche est généralement chômé, ce qui est très agréable, mais bien trop court.C'est même un jour  obligatoirement consacré au repos, au grand dam des travailleurs du dimanche qui, à l'instar des peintres du même jour, font preuve d'un zèle qui n'égale que leur amateurisme. Le vrai professionnel, lui, ne se pose même pas la question.
Le lundi pourrait être du même acabit. Ce n'est qu'un jour parmi sept autres qui, s'il n'avait pas été baptisé ainsi par un Grégoire, se contenterait de laisser filer les heures entre la lune et le soleil, comme les autres.
Seulement voilà, il porte en lui le concept de premier jour de la semaine, ce qui est beaucoup plus obscur, et même carrément flippant car cela sous-entend qu'il s'agit du premier jour ouvrable.
Or le jour ouvrable, n'est pas un jour ouvert à toute proposition : il est un jour de travail, ce qui limite quand même pas mal les alternatives. 
En guise d'ouverture, vous n'aurez droit qu'à celle de votre porte sur la rue, celle des portes de votre moyen de transport, celle des portes de votre lieu de travail, celle des dossiers sur votre bureau, ou de la porte de votre casier, bref rien de très engageant.
Personnellement j'aurais bien aimé que le lundi fut consacré à autre chose : par exemple à bayer aux corneilles, en amateur averti.
J'aime bien cette expression désuète, que tout le monde connait sans vraiment l'apprécier à sa juste valeur.Synonyme de rêvasser, l'air un peu neuneu heureux, bayer signifie "avoir la bouche ouverte", ce qui à mon sens donnerait au jour ouvrable une autre dimension. La corneille, qu'elle soit l'oiseau croassant, le fruit aigre du cornouiller, ou l'écrivain soporifique du XVIIe  siècle, symbolisant alors un sujet de peu d'intérêt.A ne pas confondre avec bailler aux Corneilles qui signifie littéralement "louer un appartement à la famille Corneille".
N'étant absolument pas versé dans l'immobilier, mais plutôt scotché dans l'immobilisme, je me contenterai de bayer, consciencieusement.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog

Magazine