Magazine Journal intime

Coup de semonce

Publié le 10 février 2011 par Araucaria
Lever de soleil Photo l'Internaute © Araucaria Araucana
Il y a quelques jours, à la suite du dépôt d'un poème de Lorand Gaspar illustré par une photo trouvée sur l'Internaute,  je recevais ce mail :
à Mr Lorand Gaspard.
  Quelle surprise de voir sur votre page, une photo que j'ai prise  et qui "illustre" un de vos poème à mon insue.
je suis fortement étonnée de voir que l'on peut utiliser une photo ,que j'ai publié ,certe sur un site ,"l'internaute photo" dans un cadre particulier où l'on propose aux particuliers comme vous et moi de participer ponctuellement,par rapport à des thèmes donnés.Or ,si je suis honorée que vous ayez choisi une de mes photos ,j'aurais quand même préféré ,que vous me demandiez la permission ,auparavant,avant d'utiliser cette photo,
car ce qui me gène c'est que cette photo ,où mon nom d'auteur apparaît,véhicule des mots que je n'ai pas prononcé,et qui ne correspondent pas du tout à ce que je ressentais le jour où je me promenais ,et où j'ai pris cette photo.Je n'ai rien contre la poésie ,en elle même étant donné que j'écris moi même des poèmes,mais je m'attache à les illustrer avec des photos que j'ai réalisé moi-même,où si un jour, il me venait à l'idée,de vouloir emprunter tel cliché correspondant à ce que je ressent vraiment,à ce moment là je m'empresserais de demander à son auteur,la possibilité de l'utiliser,et à quelle fin. je sai s je me répète , mais je crois que c'était nécessaire vu le choc que j'ai eu ,en allant par hasard consulter via "GOOGLE",mes photos.
  ceci dit " l'Araucaria" est un arbre que je trouve magnifique . Je vois que vous avez publié  vos poésies chez Gallimard ,si ma photo ,figure dans votre ouvrage, je pense  que la meilleure des réparations serait que vous ,m'offriez votre reccueil de poèmes,où elle figure.
Je compte sur votre compréhension ,par rapport au fait que je sois sortie de mes gongs aussi brutalement,et même si je suis parfaitement d'accord sur l'idée qu'une photo,qu'un poème,qu'une chanson,... puissent  être mis bout à bout ,puisque l'art lui même n'a pas de limites,c'est par rapport à la manière dont les personnes s'approprient les choses que je me bat.
  Sincères salutations.
M-C N.
J'ai répondu à l'auteur de cette lettre en lui présentant des excuses et en lui précisant qu'il me semblait que toutes les photos déposées sur le site l'Internaute appartenaient au domaine public. En effet, chacun d'entre-nous peut s'y rendre et utiliser le fonds photographique comme cartes postales ou fond d'écran.
Naturellement, j'ai ôté de mon blog le cliché de cette personne et l'ai remplacé par une autre photographie.
Je ne peux pas pour des raisons techniques, et aussi une incapacité chronique à maîtriser l'informatique, déposer mes photos personnelles sur ce blog... Mais une idée faisait son chemin dans mon esprit, si j'utilisais un subterfuge, si je déposais des photos sur l'Internaute, et si après coup je les éditais par copier-coller pour illustrer mon blog?
Grâce à l'admonestation de cette personne, j'ai étudié de plus près cette solution et ai ouvert un compte chez l'Internaute. L'essai est concluant mes photos ont été validées... donc le billet d'aujourd'hui sera illustré par l'une d'elles.
Je reviens sur l'utilisation qui est faite de ces photographies déposées sur l'Internaute et du "CHOC" que l'auteur du cliché a eu en découvrant sa photo servant d'illustration au poème de Lorand Gaspar. Je ne veux en aucun cas m'approprier le travail et le talent d'autres personnes, la preuve en est que je ne masque absolument pas le nom de l'auteur des photographies que j'emprunte. Au contraire, choisissant cette photo, je la mets en lumière, je rends hommage à son auteur. Je la choisis parce que je la trouve belle et veux faire partager ma découverte. De plus, lorsqu'elle vient illustrer une poésie de du Belay, Rimbaud, Verlaine, François Cheng, Lorand Gaspar... l'auteur du cliché devrait se trouver honoré d'être associé à un tel poète talentueux et célèbre.
En déposant mes photos sur l'Internaute, j'ai pleinement renoncé à mes droits sur ces clichés, il en est ainsi pour toute personne utilisant ce service, y compris l'auteur de ce mail.
Je n'ai jamais considéré mes photos comme étant des oeuvres d'art, la preuve en est que je ne refuse jamais à un ami blogueur d'en utiliser une ou plusieurs sur son site... Lorsqu'il m'arrive de voyager, j'en adresse même à mes amis, toujours dans le but de partager... et je ne ferai pas un procès d'intention, si un jour je retrouve un de mes clichés sur un blog inconnu.
Le billet d'aujourd'hui sera donc illustré par la première photographie tirée de mon album chez l'Internaute. Elles ne sont pas anonymes, j'ai décidé de les offrir sous la signature d'Araucaria  Araucana...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Araucaria 31 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine