Magazine Journal intime

Week-end parisien de crunch

Publié le 28 février 2011 par Papote

Je viens de passer un week-end des plus agréables avec mes cop's parisiennes.
Un week-end où j'avais emmené mon appareil-photos mais où je l'ai laissé dans mon sac parce que les images, je les ai faites dans ma tête en vivant chaque moment avec un immense plaisir.
Nous avons commencé par une bonne petite soirée au champagne et au Saint-Emilion pour accompagner un excellent petit repas et une discussion à bâtons rompus pour nous mettre à jour en "vrai" et pas seulement par mail ou par téléphone et pour fêter une chouette nouvelle.
Il était prévu qu'on sorte guincher mais nous étions si bien à nous retrouver pour partager ce moment que nous n'avons pas vu passer l'heure et qu'à 4 heures, nous étions encore entrain de raconter plein de bêtises et d'élaborer de nouveaux concepts d'écologie avancée... très avancée !
Je pense que nous sommes même à deux doigts de sauver la planète... Si, si...
Nous avons aussi parlé de nos projets de vacances (tiens, d'ailleurs, Delphine, faudra penser aux dates de juillet), de voyages avec nos enfants...
Samedi, nous avons retrouvé une autre parisienne pour les deux expositions à la Pinacothèque : "Les Romanov, tsars collectionneurs" et "Les Esterhazy, princes collectionneurs".
Deux expositions jumelles sur deux grandes familles de collectionneurs d'art en Europe.
Les deux expositions sont vraiment une occasion unique de voir des chefs d'oeuvre de la peinture européenne du XVIè au XIXè siècle.
La collection Romanov est présentée chronologiquement, par règne de tsar ou tsarine (de Pierre Ier à Nicolas I, en passant, bien sûr, par la grande Catherine).
On peut admirer de grands chefs-d'oeuvre de peintres célèbres tels que Van Dyck, Poussin, Velasquez, Rubens, Titien ou Rembrandt
Quant à la collection des Esterhazy, elle est présentée par école de peinture : italienne, française, espagnole, pays du nord. A l'exception de la période de Nicolas II qui est présentée à part.
Le Lorrain, Raphaël, Belloto, Brueghel entre autres, quelques Tintoret, Véronèse et Zurbaran. Des paysages, des tableaux religieux, des portraits.
J'avoue avoir pris beaucoup de plaisir aux deux mais peut-être encore plus à celle sur la famille Esterhazy.
Nous avons ensuite rejoint un pub pour savourer une bière devant le crunch tant attendu et, finalement, pas si mauvais que je ne le craignais.
Nous étions dans une petite salle voutée au sous-sol en compagnie de plusieurs autres aficionados de rugby, ce qui nous a permis de hurler de concert et de débattre sur le rugby féminin, les joueurs de la sélection française, de nos chances pour la coupe du monde, etc.
Bon, ça n'a pas changé le score mais on a vraiment passé un excellent moment.
Le soir, petit resto (Le Marsangy dans le 11ème) avec Grand Cousin qui s'est, donc, trouvé à la tête d'un véritable harem de cinq femmes. C'est un sympathique petit bistrot parisien qui ne paie pas de mine mais qui cuisine des plats traditionnels et savoureux. La carte des vins est large et les prix sont abordables...
Petite mention à la panacotta aux "cuises". Ca faisait longtemps que je n'avais pas autant pleuré de rire...
Et vous savez quoi, hier matin, j'allais chercher quelques viennoiseries pour agrémenter notre petit déjeuner. Il faisait beau, le temps était doux et, en remontant, la rue, sous l'allée de platanes, je me disais que je me sentais Bien et que je passais un très bon week-end chez Mam'Julie...
Vraiment, il y a des amitiés fortuites mais qui sont si précieuses... Merci les filles !
A très vite pour d'autres aventures !
A bientôt !

La Papote
PS : Les deux expositions à la Pinacothèque sont ouvertes jusqu'au 29 mai 2011. Ne les loupez pas, c'est une occasion unique !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Papote 9759 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog