Magazine Humeur

Suspension de Schengen – Nouvelle marinade de Sarkozy

Publié le 23 avril 2011 par Menye Alain

Suspension de Schengen – Nouvelle marinade de SarkozyA trop courir derrière le Front national, l’UMP et Sarkozy risque bien d’exaspérer de plus en plus leurs propres électeurs qui préféreront toujours l’original à la copie. Comme on l’a appris hier auprès de l’Élysée, la France envisagerait de suspendre les accords de Schengen. Une intention, un poker menteur électoraliste aussi ridicule que pathétique. Cette envie de rétablissement des frontières internes de l’Union européenne parce qu’il y aurait un péril arabe venu d’Italie alors qu’on a soi-même provoqué la guerre en Libye est risible. Ambiance.

Mettre unilatéralement fin à la notion des frontières avec cette suspension des accords de Schengen serait donc la fin de la libre circulation des personnes, notion garantie aux citoyens de l’Union européenne. Pourtant, c’est un droit fondamental depuis déjà 20 ans. Et si la réciprocité s’applique ? En effet, on ne sait sur quel principe la France souhaite s’appuyer, dans la mesure où, le risque supposée à l’ordre public permettant d’outrepasser la loi n’est pas réel dans ce cas d’espèce.

La première des choses à faire est d’arrêter cette sale guerre à l’Afrique, pour éviter à termes, cet afflux ponctuel des migrants.  Si cette politique anti immigrés se poursuit, la France risque de se retrouver en porte à faux, face aux autres nations européennes...La France indique qu’elle souhaite simplement renforcer cette clause européenne mais, la vérité est ailleurs avec les élections présidentielles qui arrivent à la vitesse grand V.

C’est finalement Marine Le Pen qui tient le calendrier politique de l’Élysée. C’est le comble. Mais, où va donc la France de Sarkozy ? Dans les abîmes, dans la chasse aux immigrés, dans la folie. En réalité, si j’étais Silvio Berlusconi dont le pays a vu l’arrivée de ces migrants pauvres qui ne veulent que s’en sortir et non venir créer le chaos, je ferai ceci:

- Financerai leur départ vers la Belgique

- Financerai leur voyage vers l’Espagne

- Financerai leur départ vers l’Autriche etc.

Ainsi, on verra comment la France s’en sortira.



Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazine