Magazine Jardin

Floraison des sureaux, records battus

Par Sambuca

Je n'avais jamais vu de sureau noir en fleurs en avril et vous ne lirez nulle part qu'il fleurit en avril. Il a un mois d'avance comme le lilas, les fruitiers et bien d'autres.

J'avais remarqué les sureaux en fleurs de la N6 il y a plusieurs jours mais c'était le soir et il faisait déjà trop sombre pour les photographier. Sur cette route, entre Moret et Montereau il y a de longs alignements d'arbustes où les sureaux dominent. Ce sont les plus précoces parce qu'ils sont bien exposés, en plein soleil toute la journée. Mais le grand sureau de la rue des Buttes a ses fleurs presque épanouies.

nature

nature

nature

nature

Cette précocité est certainement due à un hiver neigeux mais doux et à des températures presque estivales depuis des semaines. En ce moment c'est 16° le matin et 25 ou 26° l'après-midi sous un ciel immuablement bleu.

Ce qui me fait peur, surtout pour mes arbres à Veneux, c'est l'absence de pluie. Cet hiver, à part la neige, il n'y a pas eu plus de 5 jours de précipitations, 4 à 6mm, une seule fois 10mm.

Et depuis 2 mois, pas la moindre goutte. Depuis 2 soirs il y a de l'orage, j'ai même débranché mon matériel informatique. Mais c'est ce que j'appelle des orages secs, ils deviennent une habitude dans la région : des éclairs, le tonnerre, la maison en a tremblé, mais pas un millimètre de pluie, pas un dixième de millimètre de pluie. Ma réserve d'eau de pluie est vide depuis longtemps. Nous sommes déjà en niveau d'alerte 3 pour les restrictions d'eau, le plus élevé, celui qui concerne même les agriculteurs.

Au fait, les agriculteurs, vont-ils avoir le culot de planter encore du maïs pour l'arroser tout l'été aux dépends de nos rivières et de nos nappes phréatiques ? Quand je vois leurs immenses arroseurs de 100m de large alors qu'on nous recommande de faire des économies d'eau en nous brossant les dents, je me demande si nous sommes sur la même planète. Je comprends qu'ils arrosent des cultures raisonnables en besoin d'eau quand la sécheresse persiste mais est-ce bien la région où cultiver le maïs ? Nous sommes la région la plus aride de France. J'ai lu quelque part qu'il est tombé 110mm depuis le 1 janvier et nous sommes au tiers de l'année. Ce n'est pas l'été, même pourri, qui va arranger la situation. Allons-nous tomber sous les 500mm, limite des zones semi-arides ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

Magazine