Magazine Journal intime

Nostalgie à L'aréna Melançon

Publié le 08 mai 2011 par Patrick73
*Pour voir les photos en très grand format, vous n'avez qu'à cliquer dessus*
Nostalgie à L'aréna Melançon
Samedi, 30 avril 2011

C'est soir de nostalgie à St-Jérôme. Ce soir, c'est soirée de lutte comme dans le temps où la lutte était notre sport national! Comme dans le temps où Dino Bravo était le roi de la province!Entre les câbles, il y a odeur d'antan! C'était le dernier combat de Jacques Rougeau à St-Jérôme!Mon ami Justin est venu me chercher chez nous vers 18h30. Dans son truck, il y avait avec nous ses deux enfants. Direction aréna Melançon, sur la rue Melançon. Chemin faisant, on explique aux enfants les us et coutumes d'une soirée de lutte. Moi, j'ai décidé de ne pas amener ma fille pour des raisons de crinqué comme je suis! Après coup, j'aurais dû l'amener. Je ne voulais pas car, dans ce genre de soirée, j'ai peur de perdre ma fille dans la foule, donc j'ai laissé mes peurs guider ma décision. Ce fut un mauvais choix, puisqu’elle aurait eu du plaisir.Un-deux-trrrrrrrrrois....Je suis entré dans la vieille Aréna Melançon et j'ai enlevé mes yeux de monsieur pour mettre mes yeux de p'tit gars de 11 ans.L'odeur de l'aréna me rappelait celle de la vieille grange de Lachute, l'aréna de mon enfance! Plein de souvenirs me sont remontés jusque dans la tête.J'avais le désir de faire des marteaux pilons, des planchettes japonaises, des petits paquets, des prises en quatre, des atémis, des full Nelson, des prises du sommeil et surtout de crier : WOOOOOOOOOOOU comme le ''nature boy'' Rick Flair!!!!On était environ 1 300 amateurs de lutte. Toutes sortes de monde étaient sur place. C'est ce que j'ai toujours aimé d'un gala de lutte, la diversité des gens. C'est un peu comme aller au marché aux puces. Des papas, des mamans, des fanatiques de lutte déguisés, des pauvres, des banlieusards, des étudiants, des filles trop maquillé, des vieux, des têteux de billets, des journalistes, des animateurs de radio, des pitounes siliconées, des bums et un p'tit gars de 11ans déguisé en homme de 37 ans!

Nostalgie à L'aréna Melançon

On est assis à 18h45, le ring en face de nous est beau. Il est dans la tradition de ce à quoi un ring devrait ressembler! Avec une bonne vieille cloche sur la table d'en bas! Yannick est aussi sur place avec son cousin et toute leur marmaille. J'aurais définitivement dû amener ma fille, qui aurait pu s'assoir avec ses amis Charlotte, Juliette, Laurent et Mathis! J'arrête de me taper sur la tête dans ce texte, mais c'est plus fort que moi, je suis déçu de moi-même! Je suis du genre à voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein, mais je fais de gros efforts pour me soigner!!!-(La marmaille)

Ça commence quand la lutte?C'est lonnnnnng!!!Ça commence quand la lutte? Hein... Ça commence quand...?J'avais le goût de crier avec eux, moi aussi je trouvais ça lonnnnnng. J'avais hâte que la lumière s'éteigne pour laisser place aux Saltimbanques du ring!!! J'avais hâte que la magie fasse sa job! J'avais hâte de me faire de nouveaux souvenirs! J'avais le désir de faire des sauts de la troisième corde, des descentes du coude, des cordes à linge, des pirouettes, des prises de l'ours, mais surtout de crier comme le ''nature boy'' Rick Flair : WOOOOOOOU!!!!Soudain...Les lumières se tamisent, la foule se tait, l'arbitre arrive dans le ring ainsi que l'annonceur maison! L'annonceur présente l'animateur vedette, Mario Lirette (Mario dans ta radio)! Pourquoi Lirette est là? Sûrement pour présenter le combat de Rougeau en fin de gala, que je me dis!!!! Mario nous explique comment agir pendant un gala de lutte... heu, non merci! J'ai trouvé cette partie du spectacle plutôt bizarre, jamais au grand jamais on explique à du monde de la belle province les règles du comment et du pourquoi des bons et des méchants!!!! Bref, la soirée continue et je remets mes yeux de p'tits gars de 11 ans!!!Pendant le discours de Mario, j'envoie quelques WOOOOOOOOOOU!Enfin, que dis-je, il était temps... l'animateur maison enlève le micro à Mario dans ta radio! Il présente le premier combat. Les adversaires étaient un genre de poudré d'Hollywood, un ado de 15 ans contre le plus jeune des fils de Jacques, et il s'agissait du beau Émile, 12 ans, sur 4'11 et 102 livres!!!Ici, petite intermède dans le texteLa fille de mon ami, la belle Juliette, 7 ans, avait les yeux gros comme des trente sous devant l'arrivée du beau Émile! Pendant le combat, elle criait littéralement quand le poudré d'Hollywood maganait son beau Émile, car je suis persuadé que c'était son beau Émile!-(Juliette) Papa, il n'a pas le droit de faire ça... il triche... tricheur... pas fin! PAPA!Juliette prenait le combat à cœur. Voilà que la magie de la lutte est installée et, ce soir, elle est arrivée par la voix de Juliette!!!!L'intermède n'est pas terminé...Après le gala, à l'heure du dodo, Laurent cherchait la photo d’Émile autographiée, mais personne ne l'a trouvée, car la belle Juliette l'avait mise sous son oreiller, question de bien dormir et de rêver au beau Émile... cette anecdote est de source sûre, mes espions me l'ont racontée! **Merci Maman Catherine pour le scoop :)**


Nostalgie à L'aréna Melançon

Juliette et son Roméo Émile

De retour au premier combat : Émile remporte son combat, bien sûr (qui a dit que la lutte était arrangée avec le gars des vues?). Il a du Rougeau dans le nez, le p'tit bonhomme. La foule est contente, tout le monde est heureux, le gala commence par une victoire d'un Rougeau!

Deuxième combat, le meilleur de la soirée d'après moi! Un combat digne d'un combat professionnel. Les adversaires étaient Sylver (j'imagine Sylver pour sylvain), un surfer de St-Constant de 6'2 220 lbs, contre Taloche le clown, 5'9 225 lbs, accompagné de son fidèle gérant, le nain Ding 4 pied 98 lbs. En fait, son gérant, c'est le bon vieux Tiger Jackson, qui a fait les belles années de la lutte avec little Beaver!Ajout spécial au combat, le perdant devra se faire entarter par le vainqueur!!!Taloche nous a démontré toute sa science de lutteur. Et Tiger Jackson alias Ding a joué son rôle à la perfection, rien de moins! Il est un faire valoir de grand luxe et je suis persuadé que l'homme qui joue le rôle de Taloche l'apprécie énormément! J'ai vu lutté Tiger mainte et mainte fois quand j'étais ti-cul. Ce fut un honneur et un grand plaisir de le revoir samedi. Un vrai lutteur jusqu'au bout de ses petits doigts de nain! La plupart du temps, il joue le nain de service, mais pour les vrais amateurs de lutte, il est un géant du ring! Pourquoi je n’ai pas pris de photo avec lui? J'étais tous simplement trop intimidé à la limite d'être gêné!!!!Ce qui devait arriver arriva... le surfer Sylver s'est fait entarter par Ding, avec l'aide de Taloche bien sûr! La foule est heureuse, le méchant Sylver s'est fait beurrer!!! L'étoile de la soirée à Taloche et Ding! Troisième combat de la soirée, un combat royal.Mettant en vedette : Bazooka Joe de Val-Cartier, le Géant Martin 7'3 500 lbs de bonheur avec sa prise de l'écrase foufoune, Bad Dog de St-Jérôme, le prince Égyptien Ahmed, Johnny boy, Un karatéka et the all American boy, de Rawdon.Un combat signé Le Géant Martin, qui était plutôt pâlotte! La seule chose qu'il avait d'athlétique, c'est probablement son pied d'athlète. Par la suite, pour le quatrième match, un combat de championnat du monde, oui oui... un championnat du monde à St-Jérôme!! Un combat à quatre, les uns contre les autres. Bad dog, Johnny Boy, Ahmed et Bazooka Joe étaient les heureux élus. Ce qui devait arriver arriva... et Bad Dog a gagné la ceinture. (Qui a dit que la lutte était arrangée avec le gars des vues?). En fait, un combat sans intérêt mal situé dans le gala, tellement mal situé qu'il n'avait pas sa place. Ok ok, je remets mes yeux de p'tits gars de 11 ans dans mon texte!Cinquième combat, le méchant Prédateurs 6'2 240 lbs de haine avec son costume spectaculaire, versus Spiderboy 5'7 135 lbs mouillé, plutôt 135 lbs tout trempe à lavette! Les enfants accueillent Spiderboy comme les jeunes filles accueillaient les Beatles au Ed Sullivan show! Ça crie à tue-tête!!! La marmaille est hystérique! Laurent et Mathis capotent littéralement.


Nous, les grands, on s’amusait comme des fous à voir Spiderboy se faire maganer comme j'ai rarement vu un gars se faire varloper! Spiderboy aurait intérêt à finir ses assiettes à la maison. Pendant que Spider quelque chose se fait battre, je crie un WOOOOOOOU, les fans de Spider que sont Laurent et Mathis me regardent comme si j'avais pas rapport de rire du super-héros maigrichon!!! Encore une fois, la magie de la lutte est bel et bien installée.

Nostalgie à L'aréna Melançon

Laurent et Spyderboy

Comment est-ce possible, je ne le sais pas, mais le paquet d'os Spiderboy a gagné son combat. C'est un peu comme David contre Goliath, mais version arrangée avec le gars des vues. 5-0 pour les bons, c'est vraiment pas la soirée des méchants.Le dernier combat de Jacques RougeauArrive déjà le 6ième et dernier combat de la soirée. Les adversaires sont le duo Frank the machine 6'3 245 lbs et géant Kurgan 7'2 375 lbs. Des vrais de vrais lutteurs contre les Rougeau, Jacques et son fils Jean-Jacques. Mario dans sa radio se lance encore dans une interminable présentation...-(Mario dans sa radio)

Pour la dernière fois à St-Jérôme...Directement de Rawdon, Jacques et son fils Jean-Jacques Rouuuuuuuuuuuuugeau!Le grand Jacques arrive dans le ring. Il a vieilli le grand Jacques. Il y a même une bedaine qui lui a poussé avec les années. Je me souviens d'un Jacques avec une chevelure de lion. Aujourd’hui, le lion a la crinière fatiguée! Il arrive dans le ring du haut de ses 51 ans et l'expérience d'une vie de lutteur. Faisait bon de voir Jacques dans le ring malgré tout. L'homme a du charisme et ça prenait toute la place dans l'aréna Melançon. Il a laissé son fils faire le show! Jean-Jacques a fait mille et une pirouettes! Jacques est fatigué et son fils a pris les coups pour la famille.

Nostalgie à L'aréna Melançon

Moi heureux et Jacques Rougeau

À chaque fois qu'un Rougeau se fait frapper, c'est comme si nous, le vrai monde, on se faisait frapper aussi! Nous nous sommes débattus et battus avec Jean-Jacques contre Kurgan et the machine. Évidement, les Rougeau ont gagné! Le Jean-Jacques était magané, mais il a livré la marchandise. Du haut de ses 6'2 et 200 lbs, il a un beau talent mais manque de viande autour de l'os. Mais il est définitivement un lutteur dans la tradition des Rougeau... Il suit présentement sa formation pour devenir pompier à Montréal, au Collège Montmorency. C'est une très bonne idée, car il n'y a pas grand chose à faire avec le métier de lutteur au Québec... malheureusement, la lutte se meurt depuis trop longtemps.

Nostalgie à L'aréna Melançon

Moi et la vedette montante Jean-Jacques Rougeau 4ième générations de lutteur


Le gala est fini et c'est l'heure de prendre les photos! Les enfants se sont faits prendre en photo avec tous les lutteurs ou presque. On arrive devant le fameux Géant Kurgan...-(Moi) J'peux juste prendre une p'tite photo?-(Kurgan, avec sa grosse voix de Géant)Certainement.-(Moi)Étrangle-moé pour la photo... svp.-(Kurgan) Avec la main? Pour le vrai?-(Moi)Yessss

Nostalgie à L'aréna Melançon

Moi et Kurgan

C'est la fin de la soirée, déjà! Ce n’est pas un gala qui va passer à l'histoire, mais ça a fait du bien à ma nostalgie! Jacques prend sa retraite, mais ses fils Jean-Jacques, Cédric et Émile vont poursuivre les galas de la famille. Je serai au rendez-vous et, cette fois, avec ma fille!À la prochaine, si Dieu le veut...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Nostalgie quand tu me tiens !

    Nostalgie quand tiens

    Crédit photo Le temps passe... les années s'écoulent si vite... Je me dis souvent que les 10 années que je viens de vivre ont été les plus intenses de ma vie... Lire la suite

    Par  Virginieb
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Paris, nostalgie? Pas vraiment…

    Paris, nostalgie? vraiment…

    Désolé pour les fautes d’orthographes que j’ai aperçues une fois le poset publié -__- (la flemme de corrigé) et pour les accents manquants que la police ne... Lire la suite

    Par  Acidkeen
    CÔTÉ FEMMES, JOURNAL INTIME, MODE FEMME
  • Nostalgie

    Nostalgie

    quand tu nous tiens :je rangée de vieux cartons à dessins perdu au fin fond de notre grenier et j'ai retrouvé ces vieux croquis, le premier, c'était mon tout... Lire la suite

    Par  Noukaa
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Nostalgie…

    Nostalgie…

    Bonjour,Alors aujourd’hui que je suis de repos, un peu plus et je publiais pas de photo, un comble ! J’ai mis en forme disqus pour les commentaires, corrigé... Lire la suite

    Par  Drine
    JOURNAL INTIME
  • Des coups de nostalgie

    Pour moi, le mouvement vers Québec est un choix délibéré. Un choix mesuré, mûrement réfléchi, pesé, contre-balancé et profondément assumé. Lire la suite

    Par  Brunobelbezier
    JOURNAL INTIME
  • Nostalgie

    Nostalgie

    Morose Faire une pause En tout état de cause Respirer une rose. Mélancolique Un peu de musique Quelques sons celtiques Et vive la vie. Maussade Un petit... Lire la suite

    Par  Arielle
    POÉSIE, TALENTS
  • Gourmandise et nostalgie

    Gourmandise nostalgie

    Un petit tour à la boutique,le choix est difficile. Un rangement innovant dans un tel lieu. Brioche de mon enfance ou tartes salées. Simplicité de la boite... Lire la suite

    Par  Manonchantal
    HUMEUR, STYLISME, TALENTS

A propos de l’auteur


Patrick73 243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte