Magazine Talents

Addiction ?

Publié le 20 juin 2011 par Addiction2010

Et si je revenais à la raison d’être de ce blog ? J’ai arrêté de publier le texte pour lequel il a été créé mais en réalité, ce n’était même pas ce texte qui était important mais bien ce qui m’avait obligé à l’écrire. Obligé… Car il fallait bien que cela sorte, et tant pis si le résultat n’a pas été à la hauteur. Etait-il besoin de raconter un amour sorti de la fange, ou plutôt de la rencontre fortuite de deux âmes errantes ? L’une écrit, enfermée dans une addiction dont rien n’arrive à la guérir, et l’autre, s’est enfoncée dans une vie repoussante et s’est livrée à l’abandon de toute fierté sans lequel l’addiction de l’autre n’est pas possible.

A quoi bon ?

Tout cela est loin aujourd’hui. Et pourtant si proche. Ne serait-il pas présomptueux de prétendre que l’addiction a disparu ? C’est ce qu’affirme ce roman, dans cette partie qui n’a pas été publiée ici et qui ne le sera probablement pas, à moins qu’il ne faille un jour chasser le démon par une cérémonie exorciste nourrie d’exhibition.

Mais elle est là, on n’en guérit pas, on s’habitue, on contrôle peut-être l’esprit mauvais qui ramène la tentation mais à chaque instant on peut basculer et retourner à cette course sans fin, sans but qui s’était arrêtée, bloquée par un sourire, par quelques sentiments volés. Mais l’amour ne fut-il pas qu’illusion ? La rédemption est-elle vraiment venue ?

Et elle, elle qui m’avait apporté assez d’amour pour que je puisse me croire sorti de cet enfer, où est-elle ? Elle m’a fait savoir que sa vie avait changé, qu’elle n’était plus repoussante. Je sais pourtant que tout n’est pas vrai, que certaines informations qu’elle m’a données ne sont pas réelles. Sans doute souhaitait-elle m’éloigner en me décrivant un autre amour, un vrai celui là, exclusif, et une nouvelle vie. C’est aussi bien ainsi puisque nous ne pouvions être l’un pour l’autre que tout, ou alors rien. Ce fut donc rien, ce qui ne m’empêche pas de lui garder tendresse et estime. Elle fut une chance, et par elle j’ai vu aussi l’envers du décor et parfois, quand la monstrueuse addiction se rappelle à moi, je pense à elle, à sa vie repoussante et j’espère qu’elle en est vraiment sortie, malgré tout et qu’au moins une part de vérité subsiste.

Pourvu que cela dure…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addiction2010 7 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine