Magazine

JO interdits

Publié le 07 juillet 2011 par Vincentmoi54
On savait que Annecy avait placé sa candidature sous le signe de la simplicité. Il faut dire qu'avec un budget quatre fois moindre que son concurrent coréen il n'y avait pas de quoi pavoiser. Un dossier teinté de retour aux vraies valeurs, la tradition de l'olympisme, la valorisation de la nature comme le prouvait le choix du slogan "la neige, la glace et vous" ou encore le score obtenu hier lors des votes des membres du comité olympique avec un score, 7 voix seulement sur un total de 95, qui sentait bon le parti chasse pêche nature et tradition.
On comprend mieux pourquoi Pierre de Coubertin, qui disait que l'important c'est de participer, était français. Pourtant la ville candidate avait mis toute les chances de son côté d'une part en faisant appel à Charles Beigbeder sur qui on peut compter, si l'on se souvient des exploits de son frère, pour tout ce qui concerne la poudreuse mais surtout en convaincant l'ensemble de la délégation française de descendre du bus qui les emmenait à Durban, en Afrique du Sud, où avait lieu le vote. Des moments émouvants ponctuaient le film présenté aux membres du CIO : une petite tête blonde bouclée, sans doute la pour attendrir d'éventuels curés présents dans le jury, déclamait le slogan de sa voix enfantine, Laurent Blanc vantait l'excellence française en terme d'intégration de sportifs de couleurs encore trop peu représentés dans les sports d'hiver (trop techniques pour eux ajouta-t-il) on voyait en arrière plan une vidéo de Brian Joubert chutant à l'entraînement tandis que la voix de Brice Hortefeux assurait qu'il n'y avait jamais, en France, de pagaille due à la neige. Chantal Jouannot évoquait pour sa part le savoir faire de l'hexagone en terme d'organisation de grands événements sportifs, citant le Paris-Dakar qui l'an prochain encore sillonnera l'Argentine.
Tous ces arguments ne pouvaient hélas pas faire le poids devant la candidature de Munich dont les points forts du dossier (une sacré descente et des infrastructures d'accueil rapproché ayant fait leur preuve durant les mondiaux de football) ne suffirent pas devant les moyens déployés par les sud coréens.
A l'instant même du vote un volatile non identifié par les riverains du lac hurlait à la mort avant d'aller se cacher pour mourir sous des roseaux.
C'était un signe
Mo^2...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :