Magazine Peinture

Cy Twombly (1928-2011) peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier

Publié le 16 juillet 2011 par Masmoulin

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papierCy Twombly par Sankei Shimbum C° Ltd

Cedwin Parker (Cy) Twombly Jr. Peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain né à Lexington en Virginie en 1928 vient de mourir en Italie où il résidait depuis cinquante ans.

Il est initié au dessin et à la peinture par le peintre espagnol Pierre Daura. Il s’inscrit à la  Darlington School puis au Museum of Fine Arts Boston et enfin Art Students League of New York et au Black Mountain College où il côtoie  les peintres Franz Kline, Robert Motherwell, Ben Shahn, le musicien et peintre John Cage et   Merce Cunningham le chorégraphe

Il voyage en Europe puis après son service militaire il travaille à New York et devient l’ami de Jasper Johns. En 1959, il s’installe en Italie.

Il participe en 1964 à la Biennale de Venise. A partir des années 1980 il expose un peu partout dans le monde, au Kunsthaus Zürick, au , Musée national d'art moderne de Paris, au Moma, à la Menil Collection ou encore à la Neue Pinakothek de Munich

Dans les années 2000 il expose la  série Lepanto à la Gagosian Gallery qui sera ensuite installée de façon définitive au Museum Brandhorst (vidéo)

En 2004, le Centre Pompidou a présenté Cinquante années de dessins. Voici un extrait du dossier de presse qui situe l’œuvre sur papier de Cy Twombly

« Les dessins des années 60 comportent un éclatement de la matière, qui se manifeste par l’usage intensif des crayons de couleur ainsi que du pastel, et par une surface saturée de graffitis et de chiffres. Entre écriture spontanée et contrôle absolu des moyens, le langage pictural de cette décennie trouve son ultime expression dans le cycle de Bolsena, qui comprend des dessins de grands formats, où les graffitis cèdent la place à une prolifération de formes géométriques. Ces oeuvres annoncent les dessins très dépouillés de la décennie suivante.
Au courant des années 70, Twombly accorde une place privilégiée à la technique du collage, où se succèdent des séries qui déclinent, jusqu’à épuisement, un même motif. Un ensemble de collages est consacré aux artistes et aux écrivains, qu’il admire, dont Malevitch et Tatline. Un autre groupe de collages explore la feuille de ficus.Twombly produit, ensuite, des collages et des dessins de très grands formats, dédiés à la mythologie gréco-latine, dont se nourrit son oeuvre depuis la fin des années 50. On y retrouve, parmi d’autres divinités, Pan, Vénus, Apollon, Mars ou Orphée.
Les oeuvres sur papier des années 80 se distinguent par un retour violent à la couleur. Le recours à la peinture au même titre que le crayon ou le pastel, s’intensifie au début des années 90, et connaît son apogée dans une série de dessins datés de 2001. Ces derniers, aux dimensions monumentales, sont des œuvres à part entière, qui dans une explosion de couleur, réunissent écriture, dessin et peinture. Ces œuvres, par lesquelles l’artiste brise le traditionnel cloisonnement entre peinture et dessin, constituent un sommet inédit de l’art de Twombly. »

La Tate Modern a présenté « Cycles & Seasons » et encore au Guggenheim Bilbao. Le musée du Louvre lui a confié la décoration du plafond de la Salle des  bronzes (The ceiling). Enfin cet été la  Collection Lambert présente une exposition de photographes « Le temps retrouvé » dont il était l’invité d’honneur.

Ses œuvres bénéficient d’une Cote très importante. Il faut encore évoquer l’affaire du baiser lors de l’exposition Blooming en 2007.

Il est difficile pour l’honnête homme d’analyser et de commenter l’œuvre de ce grand artiste, qui semble se rattacher ni à une école, ni à un mouvement. Elle est faite de pictogrammes, de traces, de chiffres, de mots, de couleurs, de griffonnages, est , sous l’apparente impulsivité, complexe. L’artiste multiplie, signe de sa grande culture les références mythologiques, symboliques et historiques. Richard Leeman donne des clés pour déchiffrer l’œuvre dans Cy Twombly . Peindre, dessiner, écrire. Eric Mézin, le responsable de la collection Lambert, a dit « qu’il  était au niveau de matisse. Le Moderna Museet de Stockholm présente à l’automne prochain en collaboration avec la Staatsgalerie Stuttgart et la Tate Liverpool une exposition intitulée « JMW Turner, Claude Monet et Cy Twombly »  En introduction il est affirmé que « ce sont trois des plus grands peintres de ces 150 dernières années »

On trouve des informations intéressantes sur le blog de l'écrivain Philippe Sollers ainsi que sur le site qui lui est consacré.  Voici une courte sélection d’images de ses œuvres sur papier

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Untitled -graphite,  crayon à la cire, crayon de couleur papier

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Trombly - Souvenir de l'ile des Saintes - Aquarelles

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Sans titre

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Sans titre

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Blooming -

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Exquise pour Ceiling -Acrylique sur papier

Cy Twombly (1928-2011)  peintre, dessinateur, sculpteur et photographe américain – Eléments biographiques et œuvres sur papier
Cy Twombly - Sans titre - 1986 - crayon gras, huile et aquarelle sur papier


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines