Magazine Poésie

« Une place au soleil »:« Impromptu, original et magique »

Publié le 01 août 2011 par Lauravanelcoytte

Publié le lundi 01 août 2011 à 12H33

201108014e367da438c53-0.jpg

Il y avait du monde samedi dernier sur la place d'Armes. Dans le cadre du festival « Une place au soleil », organisée par la ville de Vitry-le-François, le collectif Eutectic avait installé son campement insolite. Il avait sorti pour l'occasion ses tables rondes et ses chaises. Assis comme sur la terrasse d'un café, les Vitryats pouvaient choisir, sur une carte du jour bien garnie, non pas une boisson, mais des poésies et des contes. Aimé Césaire, Baudelaire, La Fontaine… il y en avait pour tous les goûts.


Christine, 54 ans, a opté pour « Je désire maintenant désirer ». Marie-Claude, 45 ans, voulait entendre, elle, « Il y a du soleil dans la rue » de Boris Vian. Sitôt la commande passée, une serveuse-comédienne, vêtue d'un bleu de travail, arrive avec un parasol coloré dans les mains. « Ceci va nous servir de toit pour mieux nous entendre », explique-t-elle. Elle déplie ensuite une ombrelle et se met à réciter les deux poèmes. « C'est joliment dit ! » lance Christine qui est venue avec une amie et un enfant de 5 ans. « On se laisse emporter, on est dedans… » déclare Marie-Claude « C'est original, impromptu et magique ! » poursuit Sylvie, 51 ans.


Une heure de queue


À 18 heures, tout ce petit monde prend place dans la caravane transformée en caverne. Devant 16 personnes serrées les unes contre les autres, un comédien, vêtu de noir, se met à déclamer une série de poèmes d'Arthur Rimbaud, de Gaston Chaissac, de Bernard Dimey ou encore de Gaston Couté sur le thème des… vieillards. « Vous avez une belle diction, lâche une dame âgée. C'est très beau ! »
Pendant ce temps, à côté, la cie Tu t'attendais à quoi ? fait monter petits et grands à bord d'une Renault 4L pour un voyage remuant. « C'était rigolo ! » déclare les trois enfants de Yoann, 35 ans, et Gisèle, 29 ans, qui viennent des Ardennes. « On sent les secousses, les bosses. On reçoit de la paille, des pommes… C'est une bonne attraction ! », assure le papa. Preuve de son succès : certains passagers-spectateurs ont attendu une heure.


Le soir, dès 21 heures, Mazalda a fait son show dans le jardin de l'Hôtel de Ville. Environ 150 personnes ont suivi la performance de ses 6 musiciens entourés de néons et d'un système de multidiffusion composé d'une trentaine de haut-parleurs en forme de trompe. Sur scène, ils ont joué des musiques hypnotiques et psychédéliques. Au bout de 2 heures, ils ont réussi à faire danser plusieurs Vitryats. Vivement samedi prochain !
S.G.

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/une-plac...


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines