Magazine Journal intime

REFLEXION SUR LE MONDE phase 2

Publié le 05 août 2011 par Honorquest

blog13-1

1ière partie

À la lecture de vos commentaires je pense que la question la plus importante auquel on doit répondre est celle-ci : qui ou quoi nous as mis dans le gigantesque pétrin humain et écologique dans lequel on se trouve tous et toutes sans exception aujourd’hui? Premièrement, oui il faut comprendre cela et ensuite en prendre la responsabilité. Nous pourrons alors transformer toute cette situation en santé de l'environnement et bonheur des familles.

Tout ce que je vais énoncer doit être médité et validé par votre propre logique. Tous et toutes sont en mesure de trouver la vérité sur nos origines. Il s'agit de ne pas être paresseux de la pensée et même d'accélérer notre pensée afin d'atteindre ces savoirs qui nous intéressent au plus haut point. J'ai lu ces données dans Anastasia. Mon texte d’aujourd'hui (et surement demain, car il y a bien de la matière à couvrir J), est un résumé, une synthèse des écrits de Vladimir Mégré sur ce sujet précis, l’histoire de ce qui nous a amenés dans la situation actuelle. Ayant médité, lu et recherché la vérité depuis ma tendre enfance j'ai été en mesure de rapidement validé ce qu'il avance. Vous devez faire de même. Pour mieux comprendre l'importance de cette démarche de validation des connaissances, lire mes RÉFLEXIONS SUR LE MONDE, la première phase de cette transmission. Sachez que votre connaissance doit s’appuyer sur vos propres observations et conclusions et non venir des écrits ou des paroles d’un autre. Ainsi, ce texte est destiné avant tout à favoriser votre propre réflexion.

À l'origine L'Homme a été créé parfait. Il était dans un paradis créé pour lui par l’intelligence primordiale qui créa et continue de créer l’univers dans sa précision impeccable qui gouverne les atomes et les galaxies[1]. L’Homme a été créé à l’image du Créateur, c'est-à-dire avec le même potentiel de co-création et de compréhension. Ainsi, le premier rôle de l’Homme est de comprendre la création, c'est-à-dire d’identifier la raison d’être de toutes les plantes, les animaux, les pierres, les vents, l’eau, le feu, les étoiles et les planètes. Lorsqu’il comprend la création il peut alors co créer en unité avec le Divin un paradis merveilleux ou chaque être contribue à son bonheur et à sa joie et où chaque être est aussi à sa place juste dans une harmonie ou n’existe aucune lutte et aucune disharmonie. L’Homme à l’origine avait tous les pouvoirs et était immortel.

Un virus pernicieux affecta l’Homme. Pour la première fois depuis sa création il y a des millions d’années il ne ressentait plus la communion avec le Grand Esprit. Ce vide immense provoqua une peur panique. Pour la première fois, il ne sentait plus la connexion profonde qui l’unissait avec toute la création. Il se sentit en danger. Pour la première fois, il sentit le besoin de se protéger et affila un bâton pointu, la première arme. Les bombes nucléaires d’aujourd’hui ne sont que la suite et la même chose que ce premier bâton pointu. Pour la première fois, il eut peur de manquer des biens essentiels et sa panique l’amena à manger un animal. Il fuit la peur, donc elle s’installa à demeure en lui et sa fuite éperdue et continuelle le rendit bête et lent de la pensée. Il n’avait plus le réflexe de chercher à comprendre et s’employa à se protéger de diverses manières inutiles et stériles telles qu’affirmer sa puissance, accumuler les aliments, les richesses, le pouvoir sur les autres, avoir la meilleure arme, etc. Son besoin de fuir (sa peur) lui fit aimer les plaisirs passagers, les habitudes malsaines qui abrutissent et font dormir.

Certaines personnes néanmoins avaient conservé leur compréhension du monde et lien avec le Divin. Habituellement elles vivaient loin des autres dans les forêts impénétrables et toute la nature les protégeait. Certains peuples aussi conservèrent pendant longtemps l’harmonie avec la nature et approfondissaient continuellement leur compréhension du monde. Un Homme d’entre eux, qui vivait avec sa femme au fond des forets, voulut enseigner la science de l’imagerie, soit le pouvoir de co création, afin de créer une société harmonieuse sur terre, un monde ou des dirigeants sages et éclairés pouvait faciliter la paix et la prospérité entre les peuples et les nations. Il choisit une tribu pacifique qui fuyait les conflits pour y transmettre sa sagesse. Cette tribu s’appelait Israël. Il réussit à créer une société prospère qui choisissait ses dirigeants avec sagesse et transmit sa connaissance à un petit group d’initiés qui devinrent les prêtres le l’Égypte ancienne. Mais le désir de puissance et de pouvoir et l’impression d’être coupé du Divin fit que ces prêtres voulurent plus que ce qu’ils avaient reçu. Ils sommèrent l’Homme enseignant de leur transmettre toute sa connaissance sous menace de mort. En fait, il leur transmit en quelques mots l’essentiel de sa connaissance, mais ils n’avaient pas les capacités intérieures pour la comprendre. Cet Homme réussit avant sa mort à transmettre sa science à son fils, un des ancêtres d’Anastasia. Mais les prêtres le tuèrent et formulèrent entre eux un projet funeste. Ils voulaient communiquer directement avec le Grand Esprit. Ils voulaient que le Grand Mystère qui par respect du libre arbitre de l’Homme lui laisse pleine liberté communique directement et personnellement avec eux. Pour se faire, ils se dirent : puisque le Grand Esprit aime l’Homme comme son fils bien aimé, et en bon parent fera tout ce qu’il faut pour l’aider, si nous assujettissons toute l’humanité Il sera obligé de communiqué avec nous. Ainsi, ils entreprirent d’asservir l’humain. En travaillant avec les sciences occultes et la science de l’imagerie, ils cherchèrent à accélérer leur pensée. Avec raison ils savaient que ceux qui pensent plus vite ont pouvoir sur les autres. Ils se sont aperçus avec le temps qu’il y aurait une limite imposée justement par leurs visées de domination à la vitesse de leur pensée et ainsi ils entreprirent de ralentir la pensée des humanités qu’ils dominaient. En utilisant les faiblesses de l’humain, ils mirent en place à l’aide des livres sacrés et plus tard des systèmes d’éducation et les médias, des conditionnements, des programmations et des vicissitudes comportementales qui empêchent l’humain de réfléchir et de se développer. Ils ont mis en place un système par lequel ils gouvernaient dans l’ombre sans que personne ne sache qui en fait tirait les ficelles. Ils formaient et éduquaient dès leur jeune âge les pharaons afin qu’ils soient des pantins obéissants. Ces pharaons avaient des tâches tellement immenses et si peu de temps pour formuler leurs propres opinions qu’ils étaient obligés de consulter et de respecter les volontés des grands prêtres en toutes choses. Si le pharaon déviait de la route étroite que les prêtres lui avaient tracée, ils l’éliminaient et en mettaient un autre à sa place. (Pensez à J-F Kennedy).

***La suite à suivre lundi J***



[1] Parce qu’il faut bien nommer ce Principe Premier nous lui donnerons les noms qu’affectionnent les Premières Nations soit le Grand Esprit et le Créateur. Un autre nom qui convient encore mieux est Grand Mystère. Dieu est un nom qui a été un brin galvaudé ainsi, je pense que les noms amérindiens conviennent bien ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog

Magazine